Accueil Industrie Les Actus Gaz de schiste/USA : Trop de gaz brûlés en 2012

NEW-YORK (MPE-Média) – Le volume de m3 de résidus de gaz indésirables contenus dans le gaz de schiste et brûlé par les torchères des producteurs a augmenté de près de 50% l’an dernier aux Etats-Unis, au point de rendre ce boom sur les GDS visible depuis l’espace, affirme le Financial Times ce jeudi photo à l’appui.

130131_USA_NIGHT_NASA

Les Etats-Unis vus de l’espace (ph SD FT.com/NASA)

L’enquête menée par deux de nos confrères depuis New-York et Londres indique que le rendement en production des compagnies exploitant le gaz de schiste fournit assez d’énergie pour les habitations de Chicago et de Washington réunies.

Ils ajoutent que cette flambée du gaz de schiste a fait des Etats-Unis l’un des « états du monde brûlant le plus de gaz, le volume de gaz brûlé ayant triplé en à peine cinq ans, plaçant le pays au 5e rang sur ce plan après la Russie, le Nigéria, l’Iran et l’Iraq », explique le FT en citant un rapport de la banque mondiale.

Les conséquences de cette pratique visant à réduire les coûts logistiques ont fini par alerter les investisseurs et les écologistes à cause de la hausse des émissions de gaz, de la pollution de l’air et de la gêne pour les collectivités locales les plus proches des puits, explique le FT.

Pollution de l'air

Les investisseurs qui gèrent un total de près de 500 milliards de dollars dans ce secteur ont demandé à Ewwon Mobil, Chevron et Statoil et aux indépendants américains de limiter au mieux leurs volumes de gaz brûlés, mettant en avant « le risque évident pour les groupes de la pratique à cause de son impact sur la qualité de l’air ».

Mais nos confrères concluent en notant que depuis ces démarches, « le nombre de torchères et les soucis qu’elles provoquent n’ont fait qu’augmenter ».

Deux états sont particulièrement concernés : le Dakota du nord et le Texas, où le nombre de permis de brûler délivrés a été multiplié par six depuis 2010.

Les réponses à ce problème existent pourtant, en témoigne celle apportée par Mercy Investment Services, fonds d’investissement appartenant à une communauté religieuse de sœurs qui vient d’exiger du groupe Continental Resources, leader du secteur pétrole et gaz du gisement de Bakken (Dakota du nord) « d’adopter des objectifs clairs pour réduire ou éliminer les torchères de gaz ».

Les investisseurs inquiets

Continental R. a répondu à son actionnaire qu’il brûlait déjà moins de gaz que ses concurrents, progressait dans ses diminutions de volume de résidus de gaz brûlé et serait transparent sur ses progrès en 2013 ».

Les parlementaires du Dakota du nord préparent un texte de loi visant à accélérer le mouvement de diminution du traitement des gaz de schiste par ignition en créant une taxe dégressive indexée sur la baisse des volumes brûlés, leur état incitant aussi les producteurs à utiliser le gaz comme énergie de forage des puits.

Jo Gatsby

Voir aussi sur :

www.ft.com

TARIFS_2013

Retour vers le haut

Mis à jour (Mardi, 08 Novembre 2016 15:33)

 

Commentaires non autorisés

Jeudi 15 Novembre 2018
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201711<201810 Novembre 2018 >201812   >>201911
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
126201811
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 139
Nombre d'articles : 2209
Liens internet : 10
Nombre de clics des articles : 4131589
Visiteurs

Visites aujourd'hui170
Visites hier414
Visites dans le mois5081
Total des visites626938
Qui est en ligne ?
Nous avons 361 invités en ligne