Accueil Industrie Les Actus Acier/FR : Prod. à – 12,5% en décembre 2012

PARIS (MPE-Média) - En décembre 2012, la production française d'acier brut s’est établie à 971.700 tonnes, en baisse de 12,5 % par rapport à celle de décembre 2011, annonce la Fédération Française de l’Acier (FFA) dans sa note de conjoncture sidérurgique pour cette période et sur douze mois de 2012. Chiffres et analyse.

BANDEAU_MPE_MEDIA_2012

La production d’acier par la filière électrique s’est établie à 332.950 tonnes (- 10,3 %) en décembre 2012 et celle d’acier par la filière fonte à 638.750 tonnes (- 13,6 %), précise la FFA.

En 2012, la production française d’acier brut s’est établie à 15.607.200 tonnes, donnée en baisse de 1,1 % par rapport à celle de l’année 2011. Sur cette même période, la production par la filière électrique s’est établie à 6.100.000 tonnes (- 0,5 %) et celle d’acier par la filière fonte à 9.507.200 tonnes (- 1,5 %).

Il convient toutefois de noter que la production de l’année 2012 est encore de 18,9 % inférieure à celle de l’année 2007.

Produits plats en acier au carbone

L’année 2012 a été difficile, avec une demande réelle modeste. La situation s'est dégradée durant le second semestre, y compris en Allemagne où le sentiment d'incertitude s'est propagé, déclare la porte-parole de la FFA.

La plupart des facteurs économiques ainsi que le marché ont été négatifs durant cette période en raison de contraintes financières qui ont limité les achats et d’un manque de confiance dû à l’absence de visibilité, continue la FFA.

ILVA_BANDEAU

(Ph SD Riva/Ilva)

A cela s’est ajouté le cas de l’usine Ilva de Tarente, filiale du groupe italien Riva, ajoute la FFA.

Si les importations n'ont pas constitué la principale menace, elles ont malgré tout eu un impact majeur, notamment sur les tôles à froid et les tôles galvanisées à chaud, du fait des importations en provenance d’Asie, et plus particulièrement de la CEI, précise la Fédération des aciéristes français.

2013 est toujours considérée comme une année de crise, et les incertitudes demeurent.

Le niveau des commandes de plaques a connu un léger regain en fin d’année. Le secteur le plus dynamique reste la construction métallique, celui de la chaudronnerie semblant reprendre des couleurs, et ceux des négociants et des oxycoupeurs affichant une reprise.

Produits longs en acier au carbone

Le volume des carnets de commandes du mois de décembre a augmenté en raison d’une anticipation de la hausse du prix des ferrailles et du faible niveau de stock des acheteurs en cette fin d’année. Les perspectives n'en demeurent pas moins difficiles au vu des conditions économiques moroses, souligne la porte-parole de la FFA.

Produits en aciers inoxydables

- Produits longs : Le mois de décembre a vu un volume de ventes de barres étirées, fils machine et fils tréfilés inférieur aux prévisions. Tous produits confondus, le niveau des commandes est correct mais la visibilité reste faible.

- Produits plats : L’activité du mois de décembre est demeurée atone en Europe, comme cela avait été le cas depuis le début de l'année 2012. La demande réelle est restée faible, notamment sur les marchés clé que sont l’automobile et l’électroménager, sans aucun restockage. L'activité de projets d'investissements est restée relativement dynamique, en conformité avec la tendance observée au quatrième trimestre, note la FFA.

Aciers pour béton armé

L’année 2012 a vu l’activité des aciers pour constructions en béton poursuivre sa relative dépression entamée en 2010, avec des conséquences aggravées sur la santé financière de nombreux industriels de ce secteur. Les conditions de crédits octroyés par les sociétés d’assurance se sont nettement durcies, entraînant une diminution des volumes d’acier vendus, souligne la FFA.

RAB 

(ph SD Archives MPE-Média)

La morosité générale qui a prévalu tout au long de l’année a connu quelques courtes périodes de légère reprise d’activité liée à la nécessaire reconstitution des stocks. A la rigueur de l’hiver 2011-2012, qui a nettement ralenti l’activité du secteur, a succédé une rechute de l’activité à laquelle se sont ajoutés la baisse des prix des matières premières, la période électorale, le déficit de jours ouvrés du mois de mai et des difficultés croissantes pour les entreprises.

La Fédération de l’acier note aussi que les achats d’aciers pour constructions en béton ont légèrement repris à l’automne, pour retomber ensuite dans un contexte concurrentiel très agressif, aggravé par des surcapacités de production persistantes.

C.J. avec FFA – 1er février 2013

LOGO_FFA_2012

Voir aussi sur :

www.acier.org

TARIFS_2013

Retour vers le haut

Mis à jour (Mardi, 08 Novembre 2016 15:32)

 

Commentaires non autorisés

Samedi 17 Novembre 2018
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201711<201810 Novembre 2018 >201812   >>201911
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
126201811
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 139
Nombre d'articles : 2209
Liens internet : 10
Nombre de clics des articles : 4140382
Visiteurs

Visites aujourd'hui184
Visites hier380
Visites dans le mois5803
Total des visites627660
Qui est en ligne ?
Nous avons 355 invités en ligne