Accueil Actus en Libre accès Hôpitaux : Le Cuivre est plus sûr !

PARIS (MPE-Média) - Le tribunal de Châtellerault (Vienne) a rendu récemment son jugement dans une affaire de défaillance d’un réseau d’eau chaude sanitaire d’un centre hospitalier situé dans la Vienne, annonce le Centre d’information du Cuivre (CdC).

BANDEAU_MPE_MEDIA_2012

« Construit avec un matériau de synthèse, ce réseau s’était corrodé en de très nombreux points à la suite d’un traitement par choc chloré visant à éliminer des légionelles. Les fuites et les inondations induites avaient engendré 386.000 euros de travaux de remplacement par des tubes de cuivre, matériau initialement prévu dans le cahier des charges », résume le CdC.

« Le réseau d’eau chaude sanitaire d’un établissement de santé est soumis à rude épreuve. Utiliser un matériau résistant aux traitements obligatoires semble être le B.A.BA., mais les contraintes liées à la construction d’un hôpital ou le souci de réaliser des économies immédiates, conduisent parfois les intervenants à faire de mauvais choix, aux conséquences sanitaires et financières désastreuses », continue le CdC.

Recommandé par les autorités de santé

« Les autorités sanitaires ont émis une recommandation* sur les matériaux de canalisation à utiliser dans les hôpitaux : si le cuivre a toutes les qualités techniques requises, ce n’est pas le cas de certains matériaux de synthèse. L’affaire de ce Centre hospitalier montre combien il est essentiel pour les acteurs concernés de s’y référer », explique Olivier Tissot, Directeur du Centre d’Information du Cuivre.

« Cet incident est venu rappeller l’importance du choix des matériaux adaptés pour des applications aussi sensibles que le transport de l’eau dans les hôpitaux. Un réseau en cuivre reste aujourd’hui une des meilleures options. D’une part les canalisations en cuivre résistent aux traitements de désinfection répétés en vigueur dans les hôpitaux (chocs thermiques, chocs chlorés) », continue le Directeur du CdC.

« D’autre part, le cuivre permet de limiter la prolifération des bactéries et la création d’un biofilm grâce à ses propriétés antibactériennes et fongicides. Universel, le cuivre est également facile à mettre en œuvre. Des tests de laboratoire ont démontré que, quelle que soit la température de l’eau, c'est dans les installations en cuivre que l'on observe les concentrations enlégionelles les plus faibles** - par rapport à d’autres matériaux tels que l’acier inoxydable, le PER et le PVC-c », ajoute le CdC.

Une étude sur les matériaux

« Une étude comparative sur les matériaux de canalisation des hôpitaux conduite en 2010 par le bureau d’étude Holisud donne l’avantage au cuivre du fait de ses atouts techniques et de ses qualités sanitaires***. »

« L’étude explique par ailleurs que si le cuivre présente un surcoût au moment de la construction, les avantages sur le long terme doivent être pris en compte au-delà de l’investissement initial. L’utilisation du cuivre permet de générer des postes d’économies : quantité réduite de produits de désinfection, travaux de maintenance facilités sur site occupé, rinçages et analyses bactériologiques moins fréquents. »

« Il est indispensable de suivre les recommandations sanitaires qui encadrent le choix des matériaux de canalisation dans les établissements de santé », conclut M. Olivier Tissot, Directeur du Centre du Cuivre.

 

La Rédaction

 

* Circulaire DGS/SD7A/SD5C-DHOS/E4 n°2002/243 du 22 avril 2002 relative à la prévention des risques liés aux légionelles dans les établissements de santé.

** KWR 06.110, juillet 2007, auteurs : Ir. F.I.H.M. Oesterholt, H.R. Veenendaal et prof. Dr. Ir. D. van der Kooij. www.kwrwater.nl. Le KIWA Water Research est un laboratoire indépendant reconnu comme un spécialiste international de la certification dans les domaines de l'eau, de la construction et de l'environnement.

*** « Etude comparative reseau ECS cuivre / PVC-c / PER dans les bâtiments hospitaliers », bureau d’étude Holisud, consultants environnement énergie, 2010. Disponible sur simple demande auprès du Centre du cuivre.

 

NDLR - A propos du Centre d’Information du Cuivre : Le Centre d’Information du Cuivre fait partie d’un réseau international, financé par l’industrie du cuivre, dont la mission commune est de défendre et de développer l’utilisation du cuivre, en se fondant sur ses performances techniques supérieures et sur sa contribution à une meilleure qualité de vie. Ce réseau se réunit derrière une marque et une identité visuelle commune : Copper Alliance. Sous la direction stratégique de l’Association internationale du Cuivre, Copper Alliance comprend des pôles régionaux à Bruxelles, New York, Santiago et Shanghai. L’Institut européen du Cuivre soutient dix associations et leurs adhérents. En France, Copper Alliance est représentée par le Centre d’Information du Cuivre, Laiton et Alliages (CICLA).

 

Plus de détails via :

www.eurocopper.org,www.cuivre.org

www.copperindesign.org

TARIFS_2013

Retour vers le haut

Mis à jour (Mardi, 25 Octobre 2016 14:26)

 

Commentaires non autorisés

Mercredi 23 Aout 2017
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201608<20177 Août 2017 >20179   >>201808
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
126201708
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 116
Nombre d'articles : 2064
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 3076503
Visiteurs

Visites aujourd'hui314
Visites hier342
Visites dans le mois7721
Total des visites493078
Qui est en ligne ?
Nous avons 178 invités en ligne