Accueil Economie Economie globale HKEx Ltd : Nouveau Board, nouvel objectif

HONG KONG (MPE-Média) – L’ex Président non exécutif du Conseil d’administration de Hong Hong Exchange (HKEx, groupe devenu le premier actionnaire du London Metal Exchange depuis la fin 2012) M. Ronald Joseph Arculli va quitter son siège d’administrateur lors de l’assemblée générale de la Bourse de Hong Kong le 24 avril. Son successeur M. Chung-kung Chow nommé en avril 2012 est membre du bureau politique chinois de Shenzen. Explications.

BANDEAU_MPE_MEDIA_2012

Ronald_Arculli

M. Ronald J. Arculli quitte la présidence de la bourse de Hong Kong (ph SD Asianfinancialforum)

Plusieurs nouveaux administrateurs de la Bourse de Hong Kong (HKEx) ont été désignés ou confirmés récemment par le Gouvernement chinois, annonce HKEx ce mardi, notant que M. Ronald J. Arculli quittera le conseil de la place financière asiatique le 24 avril, après avoir présidé la Bourse de Hong Kong de 2006 à avril 2012, date à laquelle M. Chung-kong Chow, surnommé « l’étoile montante à l’Est » par nos confrères anglais de l’Independant, l’a remplacé à ce rôle voici presque un an.

ck_chow

Mr C.K. Chow, Chairman de la Bourse de Hong Kong, premier actionnaire institutionnel du LME, membre du PC chinois de Shenzen (ph SD Chinese Univ. De Hong Kong)

Anobli en 2000 par la reine d’Angleterre, ancien élève de Harvard, de plusieurs autres universités américaines et de l’Université de Hong Kong, M. Chow est un ingénieur chimiste de formation, qui a été au fil du temps le PDG de MTR Corp., de Brambles Industries, DG opérationnel de BOC Group, et qui est toujours dirigeant non exécutif indépendant d’Anglo American Plc et d’AIA Group Ltd, Vice-président de la chambre de commerce de Hong Kong, membre de droit du bureau de la Conférence consultative politique municipale de Shenzen rapportant à la République populaire de Chine.

Moins diplômé mais tout aussi titré, son prédécesseur à la présidence de la Bourse de Hong Kong M. Ron J. Arculli a été également le président de la Fédération mondiale des bourses d’octobre 2010 à octobre 2012.

Nombreuses fonctions de direction

Comme son successeur « CK » Chow, disent les anglais, M. Arculli a cumulé un nombre impressionnant de fonctions dans des institutions anglaises et de Hong Kong allant de la Chambre de Commerce de l’ex enclave britannique devenue chinoise à la présidence de plusieurs sociétés immobilièrs et d’hôtellerie à la Fédération équestre de HK au Jockey Club local, en passant par d’autres prestigieuses organisations ou sociétés internationales incluant le parlement de Hong Kong jusqu’en 2000, ou encore la présidence de l’Association internationale de la Fondation du prix du Duc d’Edimbourgh.

Margaret_leung

Mme Margaret Leung Ko May-yee, nouvelle entrante au Board de HKEx (ph SD Asianfinancialforum)

La nouvelle entrante, Mme Margaret Leung Ko May-yee est une ancienne dirigeante de l’antenne asiatique de HSBC et de plusieurs autres banques basées à Hong Kong. Elle est nommée pour deux ans par le gouvernement, tout comme sont renommés pour la même période MM. John Barrie Harrison, Stephen Hui Chiu-chung et Michael Lee Tze-hau.

Récemment rentré de Floride où il participait à « la » conférence annuelle sur les produits dérivés internationaux de Boca Raton organisée par l’Association des industriels de la finance (FIA), le PDG de HKEx le Dr Charles Li oppose sur son blog « les eaux claires de la finance chinoise et les eaux troubles du trading opaque mode « over the counter (OTC) market », expliquant que le premier objectif des nouvelles règles financières globales est de faire transiter les produits financiers dérivés « compliqués du marché OTC – littéralement par dessus le comptoir – vers les nouveaux offices ou échanges centraux de compensation du risque (clearing en anglais) et vers la protection des intérêts des investisseurs ».

Dr Li s’est dit honoré d’être convié à participer à une table ronde incluant ses pairs du CME Group de Chicago, d’Eurex, d’ICE, du Nasdaq, de Nyse Liffe et de SGX, qu’il dit être presque tous « en train de vouloir faire de la Chine un élément clé de leurs stratégies, personne ne voulait être laissé à l’écart de la ruée vers l’Asie », ajoutant que « Hong Kong était dans une position unique pour saisir ces opportunités au moment où la Chine s’ouvre au monde ».

BOCA_RATON_CONF_2013

Dr Charles Li, 3e en partant de la droite en compagnie de ses pairs globaux à Boca Raton 2013 (ph SD HKEx blog)

Et d’ajouter qu’à l’inverse de ses partenaires occidentaux, « la Chine a développé un modèle totalement transparent de négoce et de compensation du risque qui permet aux régulateurs et aux bourses d’avoir une vision descendante jusqu’au niveau de l’individu qui investit, de savoir combien de parts il détient et à combien s’élève ses marges, le tout en temps réel ». Dr Li y voit la preuve que même avec 120 millions de comptes d’investisseurs ouverts dans six bourses chinoises directement reliées avec les banques de tutelle et les maisons de clearing, il y a très peu de possibilité pour les brokers malveillants de virer des fonds d’un compte client à l’autre, de brouiller les affaires ou de se livrer à d’autres malversations.

Une eau (trop) trouble contre une eau (trop) claire

Et de conclure qu’aujourd’hui, « tout est transparent et propre. Si le marché occidental est une eau trouble pleine de poissons chats et de carpes, le marché financier chinois ressemble à de l’eau distillée ». Mais le PDG de HKEx ajoute qu’un proverbe chinois dit que « quand l’eau est trop claire, il n’y a plus de poisson. Le problème en Chine est que l’eau est trop claire »…

Les nouveaux administrateurs chinois de la bourse de Hong Kong vont donc devoir filer la métaphore de leur patron et fuir à la fois « les eaux boueuses de la régulation des marchés de l’ouest à l’origine de la plus grande crise financière de tous les temps » et « les eaux trop claires de la finance chinoise où le régulateur interdit de fait toute prise de risque et où la confiance dans le retour sur investissement possible est basse », tout en tentant de devenir « la passe incontournable où l’Asie rencontre l’Ouest », ce qui explique encore un peu mieux le rachat du LME l’an dernier. La prochaine « LME Week Asia 2013 » programmée pour la première fois à Hong Kong en juin prochain, un mois après celle, rituelle et annuelle prévue à Londres en mai, devrait le confirmer aux traders et investisseurs : c'est ici que les choses se passent, davantage que de l'autre côté du vieux "channel", en Occident.

Jo Gatsby

Voir aussi sur :

www.hkexgroup.com/eng/lmeweekasia2013

TARIFS_2013

Retour vers le haut

Mis à jour (Samedi, 12 Novembre 2016 14:57)

 

Commentaires non autorisés

Mercredi 21 Novembre 2018
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201711<201810 Novembre 2018 >201812   >>201911
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
126201811
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 139
Nombre d'articles : 2209
Liens internet : 10
Nombre de clics des articles : 4159115
Visiteurs

Visites aujourd'hui187
Visites hier265
Visites dans le mois7198
Total des visites629055
Qui est en ligne ?
Nous avons 432 invités en ligne