Accueil Actus en Libre accès Lakshmi Mittal à l'Assemblée en avril

PARIS (MPE-Média) - M. Lakshmi Mittal, PDG du groupe ArcelorMittal se rendra à l'Assemblée nationale le mercredi 17 avril pour y rencontrer les députés membres de la commission d'enquête sur Florange, confirme la directrice de la communication de l'aciériste à Paris. Détails et rappel de quelques faits et chiffres pour mieux comprendre la situation.

BANDEAU_MPE_MEDIA_2012

L_MITTAL_10_02_10 _bis

M. L.N. Mittal, PDG d'ArcelorMittal (ph archives MPE-Média)

Moins d'un mois après l'audition par les députés des dirigeants de la Fédération Française de l'Acier (FFA) venus témoigner sur la situation du marché français, européen et mondial de l'acier, c'est au tour du Président du géant de l'acier M. Lakshmi Mittal de venir répondre aux questions des élus concernant le devenir - ou la fermeture, selon - des hauts-fourneaux lorrains de Florange, nous confirme la porte-parole du groupe en France, Mme Chrystèle Ivins.

Comme il l'a déjà expliqué l'an dernier au Président de la République et plus récemment aux investisseurs, M. Mittal dira aux élus français qu'il règle sa conduite et celle des aciéries de son groupe "au plus près de l'offre et de la demande d'acier". La France produit près de 15 millions de tonnes d'acier par an, encore 18% de moins qu'avant la crise financière et le marché européen de l'acier est encore encombré de surcapacités malgré plusieurs fermetures de hauts-fourneaux dans plusieurs pays d'Europe, dont ceux de Florange, de Liège, de Villaverde en Espagne (four électrique) et plus récemment d'Ilva-Tarente pour d'autres raisons.

M. Mittal a présenté ses prévisions de marché le mois dernier à New-York et à Londres, ce dont nous rendions compte dans notre dernière lettre mensuelle : Pour la première fois depuis le début de la crise financière en 2008, M. Mittal déclare qu'il entrevoit sinon la fin, du moins le bout du tunnel et qu'il pense que la demande d'acier devrait arrêter de diminuer en Europe comme elle l'a fait depuis bientôt 4 ans, avec les variations saisonnières classiques que l'on sait.

130318_ARCELORMITTAL_PRES_INVEST_02

"2013 devrait être le point bas de la demande d'acier en Europe" (source ArcelorMittal 2013)

M. Mittal anticipe une reprise progressive de la demande d'acier en Europe comme c'est déjà le cas aux Etats-Unis, sans pour autant affirmer qu'elle recommencerait à croître dès cette année, pronostiquant plutôt une nouvelle baisse de 0,5 à 1% de la demande réelle en 2013 sur notre continent, alors qu'elle est partout ailleurs à la hausse de 3 à 5% selon les régions du monde.

Or M. Mittal dit depuis longtemps qu'il n'anticipe pas de reprise nette de la consommation d'acier en Europe avant 2014, 2015 au mieux, alors que le reste du monde continue sa progression, même avec des à coups parfois brutaux comme l'an dernier au Brésil et en Chine où la croissance de la demande réelle d'acier a baissé de quelques points et où les surcapacités inondent le marché et cassent les prix jusqu'à ce jour.

ELECTROWIN_01_web

Ce prototype d'aciérie électrique "Electrowin" miniaturisé a été mis au point en France en 2010 par ArcelorMittal dans son centre de recherches de Mézières-les-Metz. Il a déjà produit des lingots d'acier haute qualité et doit encore être amélioré avant d'imaginer des tests grandeur nature qui nécessiteraient un apport important d'électricité à un prix compétitif pour passer du stade du projet à celui de l'exploitation industrielle (ph CJ archives MPE-Média)


Nouvelle génération de hauts-fourneaux

Quoiqu'il en soit, le devenir des hauts-fourneaux de Florange semble à présent déconnecté de toute perspective de reprise du marché de l'acier en France ou en Europe, les aciéristes travaillant actuellement d'arrache-pied à l'émergence d'une nouvelle génération de haut-fourneaux déjà en service aux Etats-Unis, en Corée, au Japon, utilisant le procédé dit de "réduction directe du minerai de fer" et consommant moins de matières premières sidérurgiques tout en polluant moins l'atmosphère. 

ArcelorMittal travaille constamment sur de nouveaux procédés de production de brames ou de lingots d'acier dans son centre de recherche de Mézières-les-Metz (Lorraine), où plus d'un millier de chercheurs testent toutes sortes d'hypothèses susceptibles de réduire à la fois les émissions de gaz, la consommation de ressources naturelles et celle d'énergie, qu'il s'agisse d'énergies fossiles, d'électricité ou de renouvelables, pour produire de l'acier haute qualité.

Chez Tata Steel, aussi, la recherche avance

Le groupe Tata Steel, concurrent d'ArcelorMittal a produit l'an dernier une première tonne expérimentale d'acier dans un nouvel équipement pilote construit à Ijmuiden (Pays-Bas) avec l'aide du fonds européen ULCOS (ultra-low CO2 emissions reduction system), grâce auquel ses ingénieurs ont pu réduire de 60% les émissions de gaz toxiques et diminuer assez nettement la consommation de minerai de fer et de charbon à coke utilisés pour ce faire. Ce projet et ces résultats ont été présentés en décembre dernier à Paris lors des Journées sidérurgiques internationales organisées par la Fédération Française de l'Acier, auxquelles participaient des acteurs du monde entier - et dont MPE-Média était partenaire.

Ce type de four high tech - ou un prototype différent plus électro-intensif - pourrait fort bien être construit à Florange ou ailleurs en France, à condition que la demande d'acier régionale le justifie dans la durée. La baisse de la consommation d'acier des constructeurs automobiles ces derniers temps rend hypothétique un tel besoin dans l'immédiat, même si M. Mittal nous répondait voici deux ans à Luxembourg ne pas exclure d'être amené à construire ou reconstruire des aciéries en Europe lorsque la crise sera passée.

C'est-à-dire lorsque les impacts plutôt négatifs chez nous de la mondialisation de l'économie - sauf pour les groupes présents dans les pays émergents - se seront estompés, permettant l'émergence positive d'un nouveau rapport à la consommation d'acier et d'autres matières dans les pays développés comme ailleurs dans le monde, grâce à l'économie dite circulaire, au recyclage en constante augmentation et aux nouvelles méthodes de production citées plus haut.

 

Christophe Journet

Voir aussi sur :

www.arcelormittal.com

www.acier.org

TARIFS_2013

 

 

Retour vers le haut
 

Commentaires non autorisés

Mercredi 20 Septembre 2017
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201609<20178 Septembre 2017 >201710   >>201809
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
126201709
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 116
Nombre d'articles : 2070
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 3145893
Visiteurs

Visites aujourd'hui346
Visites hier413
Visites dans le mois6811
Total des visites502791
Qui est en ligne ?
Nous avons 219 invités en ligne