Accueil Actus en Libre accès Acier : Alger reprend ArcelorMittal Annaba

ALGER (MPE-Média) - L’Etat algérien s’apprête à reprendre le contrôle capitalistique de l’aciérie ArcelorMittal d’El Hadjar à Annaba (Beaune), a révélé fin mai El Watan, qui fait état d’une recapitalisation du site intégré pa Alger à la hauteur de 51%. Explications.

M. Arnaud Montebourg l'a rêvé pour Florange, Alger est en train de le faire pour El Hadjar : Le ministre algérien de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement M. Cherif Rahmani doit selon nos confrères rendre public un nouveau plan industriel visant à redynamiser l’activité de la première aciérie algérienne, pour répondre à une demande d’acier estimée à 5 millions de tonnes l’an d’ici à 2020 et 8Mt à moyen terme, en produits longs et plats.

ArcelorMittal_Annaba_25012011

Le site d'ArcelorMittal Annaba (ph SD ArcelorMittal)

El Watan précise sur son site internet que l’état algérien détiendrait 51% des actifs, dont 46% détenu par le groupe SIDER et 5% par le Fonds national d’investissement (FNI), la SIDER investissant 100 millions de dollars et ArcelorMittal réinjectant 56M$ au capital de sa filiale algérienne AMA, jusqu’ici majoritaire dans ce complexe sidérurgique. 700M$ seraient selon la même source apportés via un crédit bancaire d’ici à 2017, année durant laquelle le site aura atteint une capacité de production de 2,2Mt d’acier contre 600.000 actuellement. Ce dernier point a été modéré hier par Slate Afrique citant une source bancaire algéroise mettant en doute un tel refinancement.

Un volet social accompagne le plan industriel

La présidence du nouveau Conseil reviendra à un cadre algérien chargé de nommer les autres dirigeants du site intégré, ajoute la même source qui précise que le plan est accompagné par un volet social incluant la recherche d’un pacte de stabilité garanti par la présence de deux administrateurs issus du Comité de participation de l’entreprise ayant un droit de regard sur la gestion du groupe.

Trois dirigeants d’ArcelorMittal travaillent sur cette feuille de route construite avec les conseillers du ministre de l’Industrie algérien, ajoutent nos confrères qui évoquent la participation du cabinet Laplace Conseil à ce projet industriel, pour un audit sur l’état actuel de l’aciérie et les travaux nécessaires pour la maintenir en activité.

El Hadjar devrait fermer ses deux hauts fourneaux et ses aciéries à oxygène pour les remplacer par deux nouvelles aciéries électriques produisant des aciers longs et plats ainsi qu’une usine de pelletes de minerai de fer enrichi - procédé dit DRI, direct reduction iron ore, déjà utilisé par d’autres aciéristes aux Etats-Unis et en Asie NDLR.

Entamée durant l’hiver dernier, cette recomposition du capital d’El Hadjar devrait avoir pour effet de ramener la paix sociale dans un site industriel souvent ralenti par des grèves au cours des dernières années, qui avaient aussi vu fermer la cokerie du complexe et parfois même importer des brames par mer en provenance d’autres régions de la Méditerranée.

Christophe Journet

Voir aussi sur:

http://www.elwatan.com/actualite/

TARIFS_2013

Retour vers le haut

Mis à jour (Mercredi, 05 Juin 2013 01:44)

 

Commentaires non autorisés

Samedi 22 Juillet 2017
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201607<20176 Juillet 2017 >20178   >>201807
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
126201707
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 116
Nombre d'articles : 2058
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 2997744
Visiteurs

Visites aujourd'hui264
Visites hier284
Visites dans le mois7232
Total des visites481978
Qui est en ligne ?
Nous avons 181 invités en ligne