Accueil Industrie Les Actus ArcelorMittal : du mieux au T3 2013

LUXEMBOURG (MPE-Média) – Le géant mondial de l’acier ArcelorMittal a annoncé récemment de meilleurs résultats pour le 3e trimestre 2013, ainsi que de meilleures prévisions pour la fin 2013 et pour 2014. Détails.

BANDEAU_MPE_MEDIA_2012

131111_RES_T3_ARCELORMITTAL

Les résultats du groupe ArcelorMittal au T3 2013 (acier et mines confondus) se résument ainsi selon la direction générale basée au Luxembourg (source ArcelorMittal 2013/11)

L’EBITDA (résultat opérationnel plus amortissements, charges de dépréciation et charges de restructuration et éléments exceptionnels) s’est élevé à 1,7 milliard de dollars au T3 2013, soit une hausse de 24% par rapport à l'EBITDA sous-jacent du T3 2012, marqué lui aussi par des évènements exceptionnels ;

Les expéditions se sont élevées à 21,1 Mt d'acier au T3 2013, soit une hausse de 6% par rapport au T3 2012, précise le porte-parole du groupe ;

La production de minerai de fer de la société s’est élevée à 14,9 Mt au T3 2013, soit une hausse de 4,5% par rapport à l'année précédente ; 9,4 Mt ont été expédiés et comptabilisés aux prix du marché dans la période, soit une hausse de 32% par rapport à l'année précédente* ;

Conformément aux prévisions, la dette nette** a augmenté de 16,2 milliards $ au 30 juin 2013 à 17,8 milliards $ au 30 septembre 2013, en grande partie sous l'effet d'investissement en fonds de roulement lié à l'exploitation (0,8 milliard $) et du versement de dividendes (0,4 milliard $) ;

Les charges d'intérêts nettes ont diminué de 62 millions $ (13%) au T3 2013 par rapport au T2 2013, pour une large part sous l'effet de la baisse de la dette brute ;

Le groupe déclare avoir réalisé près de 0,8 milliard $ de gains de gestion annualisés au cours des 9 premiers mois de 2013, conformément à son objectif d'amélioration des coûts de 3 milliards $ visé pour la fin de 2015 ;

ArcelorMittal note aussi l’accélération de l'expansion de capacité d'AMMC (Division mines d’ArcelorMittal) en bonne voie d'atteindre un rythme de 24 Mt à la fin de 2013 ;

Le groupe note l’amélioration au T3 2013 de sa performance en matière de santé et de sécurité avec un taux annuel de fréquence des accidents du travail avec arrêt de 0,8% par rapport à 0,9% au T2 2013.

131107_GRAPH_ACIER_ARCELORMITTAL_T3_2013_FLAT_CARBON_UE

La consommation apparente d'acier de 2007 à 2013 : Chine (rouge), Monde (bleu),  Europe hors UE (bleu clair), Asie sans la Chine (vert cacadois), Amériques ALENA (mauve), UE 27 (gris) pour une base 100 avant la crise financière de 2008 (source ArcelorMittal)

Optimisme prudent

« Après un premier semestre faible, nous avons assisté à une amélioration de la performance au troisième trimestre par rapport à l'année passée. Cette amélioration est due à l'impact positif des efforts déployés pour optimiser les coûts et de la hausse des expéditions liée à l'expansion de nos opérations minières », a déclaré le PDG du groupe Lakshmi N. Mittal.

« Nous sommes convaincus que le creux du cycle est derrière nous et prévoyons pour le second semestre un EBITDA, généralement plus faible en cette période, au moins égal à celui du premier semestre. Bien que les conditions  d'exploitation restent difficiles, les indicateurs économiques orientés à la hausse nous incitent à un optimisme prudent sur les prévisions pour 2014 », ajoute M. Mittal.

Prévisions :

« Conformément à notre cadre d'orientation, la rentabilité sous-jacente devrait encore s'améliorer en 2013 sous l'effet de trois facteurs : a) une augmentation de 1 à 2% des expéditions d'acier ; b) une augmentation d’environ 20% des expéditions de minerai de fer commercialisable ; et c) les profits réalisés grâce aux initiatives d'optimisation des actifs et de gains de gestion », ajoute le porte-parole du groupe.

La société prévoit encore pour l'année 2013 un EBITDA supérieur à 6,5 milliards $ sous l'effet de l'amélioration des flux de trésorerie d'exploitation et de produits de cessions déjà annoncées, la dette nette devrait diminuer à environ 17 milliards $ au T4 2013 ; l'objectif de dette nette à 15 milliards $ à moyen terme reste inchangé, conformément au discours récent du PDG du groupe – et aux limites fixées par Standard & Poor’s lors de la dégradation de la note du groupe en 2011 NDLR.

Les dépenses d'investissement de 2013 devraient s'établir in fine aux alentours de 3,7 milliards $, ajoute le porte-parole du groupe.

Aciers plats au carbone Europe

La situation d'ArcelorMittal flat carbon Europe demeure tendue avec une perte opérationnelle de 131 millions d'euros au T3 2013, une baisse de sa production d'acier de 0,6% à 7,4Mt, contre 7,5Mt au T3 2012, la division ayant livré 6,6Mt d'acier au T3 2013 à comparer avec 7,1Mt au T2 2013, donnée en baisse de 6,9%. Les prix moyens de vente d'acier par la division étaient inférieurs en moyenne de 4,6% à ceux du T2 2013, précise le groupe.

Toutefois, le DG de la division aciers plats au carbone Europe d'ArcelorMittal M. Robrecht Himpe ose une note plus optimiste en soulignant que l'indice de confiance des directeurs d'achats des industries manufacturières de l'eurozone a passé la barre des 50 points de nouveau en juillet dernier pour la première fois en deux ans et continue à progresser, à 51,1 points en septembre dernier. M. Himpe ajoute que les ventes d'acier au secteur automobile ont rebondi de 5% sur un an en septembre, la hausse la plus importante depuis août 2011, en particulier grâce aux meilleures performances du marché britannique (12% sur un an) et de la demande espagnole (28% sur un an).

C.Journet

LOGO_ARCELORMITTAL

* Les tonnages ici indiqués au prix du marché représentent les tonnages de minerai de fer et de charbon provenant des mines d'ArcelorMittal ayant pu être vendus à des tierces parties sur le marché libre. Les tonnages indiqués au prix du marché qui ne sont pas vendus à des tierces parties sont transférés du segment Mines aux segments de la société produisant de l'acier et comptabilisés au prix courant du marché. Les expéditions de matières premières ne constituant pas des tonnages indiqués au prix du marché font l'objet de transferts internes et sont comptabilisés sur la base du prix de revient majoré, précise le groupe.

**

La dette nette du groupe comprend la dette à long terme, plus la dette à court terme, moins la trésorerie et les équivalents de trésorerie, les liquidités soumises à restrictions et les placements à court terme (y compris les parties d ́actifs / de passifs détenues en vue de la vente). Au 30 septembre 2013, il était respectivement inclus dans la trésorerie et dans la dette 42 millions et 202 millions de dollars détenus dans l’aciérie El Hadjer d’Annaba (Algérie) – cédée à l’Etat algérien et à un pool bancaire, transaction encore en cours NDLR. Conformément à la norme internationale d'information financière IFRS 5, les actifs et les passifs provenant de la réduction de participation dans Annaba et Tebessa ont été comptabilisés comme actifs/passifs détenus en vue de la vente, précise le groupe.

Voir aussi sur :

www.arcelormittal.com

Bando_JSI2014_770-192_web_long

TARIFS_2013

Retour vers le haut

Mis à jour (Jeudi, 03 Novembre 2016 15:10)

 

Commentaires non autorisés

Mercredi 12 Décembre 2018
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201712<201811 Décembre 2018 >20191   >>201912
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
126201812
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 139
Nombre d'articles : 2217
Liens internet : 10
Nombre de clics des articles : 4245952
Visiteurs

Visites aujourd'hui353
Visites hier339
Visites dans le mois4061
Total des visites636539
Qui est en ligne ?
Nous avons 318 invités en ligne