Accueil Actus en Libre accès Chronique : Economisons notre énergie

PARIS (MPE-Média) - Consultant expert en plasturgie et en optimisation des ressources matières et énergie, Erwan Even nous propose ici une réflexion fondée sur l’analyse des circuits des nouvelles matières premières entre pays développés et pays émergents et sur le rapport inégal au coût de l’énergie que ces flux ont fini par faire oublier au profit des seuls émergents dont la compétitivité est ainsi décuplée en la défaveur de celle des pays développés d'Europe. Chronique.

Dans les débats divers et variés liés à l'énergie, on a enfin récemment reconnu que lorsque l'on exporte de l'aluminium de seconde fusion, ou des déchets d'aluminium vers la Chine et d’autres pays, c'est bien sûr un peu de bauxite que l'on exporte mais c’est aussi un gigantesque cadeau d'énergie que l'on fait aux chinois ou aux autres pays émergents!

Le coût énergétique de l'électrolyse nécessaire à la matière de première fusion est donc cédée « free of charge ». On se paye donc chez nous la pollution résiduelle des centrales gaz ou charbon et les déchets nucléaires à traiter, pour que les chinois transforment ces lingots de seconde fusion et nous les renvoient sous la forme de pièces diverses et variées à un prix bien attractif puisque leur coût matière est imbattable !

 

Gandhi et le coton indien

Ceci bien entendu est à rapprocher de l'époque ou Gandhi refusait l'exportation du coton indien vers l'Angleterre, qui le travaillait et le renvoyait en Inde sous forme de tissu prêts à être travaillé, ou mieux sous forme de vêtements.

Et bien, voilà la course est inversée, le monde occidental produit les matières premières et les pays en développement (des revenants plutôt) la transforment et en tirent tout le profit!

C'est vrai pour l'énergie contenu dans les déchets d'aluminium, mais aussi pour certain textiles comme le lin dont 95 % de la production française est exportée en Chine (prix au kilo des fibres brut : environ 2 euros, prix au kilo d'un costume fini: 50 à 100 euros) ; et c’est encore plus vrai pour le bois, contrairement au Brésil, à l'Asie du Sud Est, etc.

 

L’Europe, l’Asie et le bois

Ni la Chine, ni l'Inde n'ont de réelles forêts, donc le bois vient d'Europe également. Des bateaux entiers remplis de bois en grumes partent vers la Chine et reviennent plein de meubles et autres produits en bois fabriqués là-bas. Et c'est pareil pour les palettes, des biens quasi consommables qui sont faites avec des bois non produits localement.

Ce marché de bois vers la Chine est devenu le pilote pour le prix du bois en Europe. Une des conséquences (sans parler emploi, balance export etc.) est qu'il devient très cher de se chauffer en bois de chez nous.

Alors, pleurons allègrement sur le gaz de schiste et sur l’énergie nucléaire, mais commençons donc par arrêter de nous tirer une balle dans le pied en exportant les quelques ressources énergétiques et-ou matières dont nous disposons encore et plus stratégiquement, « travaillons-les » nous mêmes !

 

Erwan Even

 

NB - C'est peut-être le mot « travailler » qui gêne là ?

 

NDLR – Cette chronique d’Erwan Even, spécialiste des matières intermédiaires utilisées par les industriels de la plasturgie et d’autres secteurs d’activités connexes comme l’automobile, le design, le textile, le BTP, etc. nous a paru intéressante car l’auteur décrit de façon exacte l’un des grands travers de notre temps : le différentiel de compétitivité issu de ces comportements se retrouve sur les marchés du gaz, dans la production d’aluminium et d’acier, au point d’avoir déjà entraîné de nombreuses fermetures d’usines et de constituer l’une des causes des difficultés d’aciéries comme Ascométal en France ces derniers mois.

BANNIERE_HANNOVER_MESSE_728x90

Voir aussi sur des thèmes proches cette vidéo :

http://www.dailymotion.com/video/xv27ep_rri-2012-spirit-of-innovation-patrick-james_tech


Ou encore, concernant le gaz provenant de Russie en Europe :

http://www.eia.gov/todayinenergy/detail.cfm?id=15411


Ou encore, sur les progrès en productivité et en compétitivité des forages de gaz de roche aux Etats-Unis :

http://www.eia.gov/todayinenergy/detail.cfm?id=15351


Enfin, à propos de la Commission européenne et de ses constats récents sur les fermetures de fonderies d’aluminium primaire en Europe, cette communication du 6 novembre 2013 passée inaperçue des grands médias francophones :

http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-13-954_en.htm

ADHEREZ A MPE-MEDIA 2014

Retour vers le haut
 

Commentaires non autorisés

Dimanche 30 Avril 2017
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201604<20173 Avril 2017 >20175   >>201804
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
126201704
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 113
Nombre d'articles : 2034
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 2823902
Visiteurs

Visites aujourd'hui149
Visites hier197
Visites dans le mois10376
Total des visites453066
Qui est en ligne ?
Nous avons 226 invités en ligne