Accueil Actus en Libre accès Ecologie/DD/Energie : les 6 chantiers de Mme Royal

PARIS (MPE-Média) - Mme Ségolène Royal, ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, a présenté récemment les 6 chantiers concrets déclinés en 27 actions qui seront engagées d'ici l’été 2014 et conduites avec un objectif prioritaire : la croissance verte, porteuse d'activité et d'emplois, annonce le service de presse du Ministère éponyme. Objectif : créer 100.000 emplois sur trois ans, ajoute Mme Royal. Verbatim, + Edito de Mme Royal et notre point de vue.

SEGOLENE_ROYAL_PH_SD_MIN_ECO_DD_EN

Mme Ségolène Royal en conférence de presse hier à Paris (Ph SD MEDDE) 

Ces défis constituent une chance exceptionnelle et des leviers essentiels de sortie de crise, commence le communiqué de la Ministre.

 

I - Mettre en place un nouveau modèle énergétique et la lutte contre le changement climatique

1. Finalisation du projet de loi de transition énergétique

2. Accélération des filières d'énergie renouvelables, dont l'éolien en mer et le solaire, la biomasse et les énergies marines

3. Accélération de la rénovation énergétique des bâtiments (logements, bâtiments publics, secteur tertiaire et industriel)

4. Réforme des modes de fixation des tarifs de l'électricité

5. Organisation de la conférence bancaire et financière de la transition énergétique

6. Adoption des derniers plans de protection de l'atmosphère

7. Finalisation du projet de loi réformant le code minier

 

II - Protéger et reconquérir l'eau, la biodiversité, les paysages

8. Examen au Parlement du projet de loi sur la biodiversité

9. Lancement des travaux de création de l'agence française pour la biodiversité

10. Signature du décret redonnant au Marais Poitevin le statut de parc naturel régional

 

III - Santé environnement, prévention des risques, économie circulaire

11. Adoption de la stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens

12. Approbation de la stratégie nationale de gestion du risque d'inondation

13. Intégration d'un volet « économie circulaire » dans le projet de loi de transition énergétique

14. Élaboration du Plan déchets 2020

15. Préparation de la négociation européenne sur les OGM

 

IV - Transports

16. Signature de tous les volets « mobilité » dans les contrats de plan

17. Modalités de financement des infrastructures de transports

18. Examen au Parlement du projet de loi de réforme ferroviaire

 

V - Emplois nouveaux et croissance verte

19. Développement des filières d'avenir dans le cadre des 34 plans industriels

20. Mise en œuvre du volet « transition écologique » des Investissements d'avenir

21. Modernisation et simplification du droit de l'environnement

22. Signature de la convention FEEBAT pour la formation des artisans de la rénovation énergétique et mobilisation des filières de formation pour la transition écologique

 

VI - Les grands rendez-vous européens et internationaux

23. Préparation de la Conférence Paris Climat 2015 (COP 21)

24. Réunion des ministres de l'Énergie du G7 les 5 et 6 mai à Rome)

25. Conseil informel des ministres de l'Environnement et de l'Énergie de l'Union européenne les 14, 15 et 16 mai ; Conseil des ministres européens de l'Environnement le 12 juin ; Conseil des ministres de l'Énergie le 13 juin

26. Réunions à Bonn (les 5 et 6 juin) et à Nairobi (les 26 et 27 juin) pour l'Assemblée des Nations unies pour l'environnement, dans le cadre des négociations internationales sur le climat.

27. Nous aurons aussi à préparer le conseil européen de juin 2014 qui reviendra sur les questions énergétiques et la COP biodiversité qui se tiendra cet automne.

 

Ce plan d'action a pour objectif d'agir :

- pour l'emploi : c'est le cœur de mon action, avec un objectif de 100.000 emplois créés en trois ans grâce aux travaux d'économies d'énergie et aux emplois nouveaux dans les filières de la croissance verte.

- pour le pouvoir d'achat : grâce à la modération des tarifs, et surtout aux économies d'énergie.

- pour le bien-être : grâce à la protection et à la valorisation de la biodiversité, aux actions pour la santé et à une alimentation saine et de qualité.

- pour la compétitivité : la mutation / transition écologique est une chance à saisir pour toutes nos entreprises avec de bons produits et de bons services, de moindres coûts à terme et des nouveaux marchés à conquérir.

 

EOLIENNES_DONG_SSE

(Ph SD Dong Archives Mpe-Média)

L'édito de Ségolène Royal :

 

PARIS (MPE-Média) – « L’ écologie relie chaque personne, dans sa vie quotidienne, aux enjeux planétaires. Le développement durable repose sur trois piliers :

• D’abord le progrès économique, avec la croissance verte et des emplois nouveaux et durables, les industries vertes, l’écoconstruction, la chimie verte, les nouveaux matériaux, les transports propres, la rénovation énergétique des bâtiments, etc. ;

• Ensuite, du progrès social, du bien-être et du pouvoir d’achat, Une meilleure alimentation, une eau de qualité, la protection de la santé par rapport à la pollution de l’air, plus de pouvoir d’achat avec les économies d’énergie qui permettent la baisse des charges ;

• Enfin, le troisième pilier, c’est le progrès écologique, c’est-à-dire le progrès des relations entre l’homme et son milieu avec la reconquête de la biodiversité, les trames vertes et bleues mises en place dans toutes les régions. Associer les territoires et la démocratie territoriale à ces enjeux est d’ailleurs un gage d’efficacité et de rapidité, tout comme agir avec la densité exceptionnelle des milieux associatifs », détaille la ministre de l’Ecologie.

 

Le défi écologique, un défi démocratique majeur

« Car le défi écologique, c’est aussi un défi démocratique majeur. Ce changement ne peut s’accomplir de façon harmonieuse et efficace que si chacun se sent partie prenante et se mobilise. À nous de protéger ce système écologique fragile, à nous de le réparer, à nous d’en inventer le futur en faisant de la France l’une des premières puissances écologiques d’Europe.

Depuis trois semaines en responsabilité, je me suis attelée à de multiples chantiers : mise en place des équipes ; prises de contact avec un certain nombre de parlementaires, de partenaires de la France en Europe et dans le monde ; rencontre des représentants de partenaires associatifs, d’opérateurs, de grandes entreprises... »

« Le travail s’accélère sur les actions concrètes et sur trois projets de loi, concernant la biodiversité, la transition énergétique et le code minier. Tous ces chantiers seront conduits dans le dialogue environnemental, institué notamment dans le cadre du Conseil national de la transition écologique et déjà à l’œuvre en vue de l’organisation de la troisième Conférence environnementale qui se tiendra à l’automne. »

 

Ségolène ROYAL

Voir aussi sur :

http://www.developpement-durable.gouv.fr

 

Le point de vue de la Rédaction

PARIS (MPE-Média) - Le signal donné par Mme Royal à l’occasion de sa première conférence de presse à Paris contient au moins deux grandes directions, le maintien des objectifs verts généraux du gouvernement d’une part, l’accent sur la mutation industrielle, le rapprochement entre le thème du progrès et celui d’une économie circulaire pourvoyeuse de richesse d’autre part, de richesse pour tous s’entend.

 

Dans un contexte média où le choeur des rédactions parisiennes attachent plus d’importance en apparence au protocole introduit par Mme Royal dans ses déplacements au sein du ministère qu’au contenu de ses objectifs politiques et gestionnaires, il est permis de trouver ce premier exposé des six grands chantiers étatiques moins dogmatiques et davantage ancré dans la réalité des perspectives de l’économie réelle que celui de son prédécesseur M. Martin, dont le court passage à l’Hôtel de Roquelaure a surtout été programmé pour donner des gages aux partis de la gauche verte - par exemple dans ses interventions sur la question du moratoire sur l’exploration pour les gaz non conventionnels, mais aussi dans la lenteur du traitement du dossier pourtant urgent de la transition énergétique, ce qu’on déploré les acteurs du groupe en charge du dossier dès l’été dernier.

Réunion Energie à Rome en mai

Réintroduire la notion de progrès économique en le reliant immédiatement à la question de l’emploi mais sans déconnecter ces chantiers de la construction européenne, de la réunion des ministres de l’énergie d’Europe les 5 et 6 mai, à Rome sans oublier de la conférence climat de Paris 2015 semble aussi un gage transversal propre à réhabiliter le rôle d’un ministère qui sort d’une période chaotique et d’instrumentalisation politique au détriment de sa raison d’être thématique et technique.

Reste à annoncer la couleur sur le plan du coût de ce “progrès vert” en écoutant les doléances des industriels, tous secteurs confondus, de la chimie aux industries de la sidérurgie : à l’impossible nul n’est tenu, même dans une nation marquée par le célèbre mot de Napoléon, “impossible n’est pas français”.

 

Christophe Journet

ADHEREZ A MPE-MEDIA 2014

ACIER2014-flyer-small

Retour vers le haut
 

Commentaires non autorisés

Vendredi 26 Mai 2017
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201605<20174 Mai 2017 >20176   >>201805
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
126201705
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 116
Nombre d'articles : 2046
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 2872631
Visiteurs

Visites aujourd'hui16
Visites hier299
Visites dans le mois8107
Total des visites461280
Qui est en ligne ?
Nous avons 88 invités en ligne