Accueil Actus en Libre accès Energie/Biomasse : E.ON lancera Provence 4 en 2015

PARIS (MPE-Média) – « Provence 4 Biomasse, l’industrie au cœur du développement durable », tel est l’en-tête du projet de chantier de réalisation d’une centrale énergie installée à la limite de la région PACA, à Gardanne, conçu pour développer la filière biomasse. Détails.

L’état de la forêt française dans le midi et le sud-est, la réduction des émissions de CO2 , la captation des gaz émis lorsqu’on brûle du bois mort, enfin la limitation du risque incendie qui résulte de l’emploi du bois pour faire de la biomasse et le volet social (170 salariés sur deux sites, 400 emplois anticipés dans la filière PACA Biomasse) sont les éléments qui ont conduit l’énergéticien allemand leader E.on à lancer le chantier Provence 4, explique Luc Poyer, Président du Directoire d’E.ON France et PDG de SNET.

140606_EON

GD : MM. Stéphane Morel et Luc Poyer, respectivement secrétaire général et Président du Directoire d'E.ON France et PDG de SNET (ph CJ MPE-Média)

E.ON France, représente le 3e producteur et fournisseur d’électricité, 799 emplois, 1.147 M€ de CA annuel, 9,1 TWh d’électricité et 2,7TWh de gaz vendu/an, plus de 2,8 GW de capacités installées, 8,3 TWh d’électricité produite.

« Il y a une dimension importante qui est la dimension charbon, un héritage des anciens équipements investis par charbonnage de France et sa filiale électricité rachetée par EON France en 2008. Sur 15 tranches anciennes, E.ON doit arrêter les unités d’Hornaing, Lucy et Huchet 5, et convertir Provence 4 à la biomasse d’ici à 2015 », explique Stéphane Morel, le secrétaire général d’E.ON pour la France.

Plus de 230M€ d'investissement

L’exemple suédois montre qu’on oppose pas partout les sources d’énergie, continue la même source. A Gardanne, E.ON aura investi plus de 230 M€ pour convertir la tranche 4 de Provence, 250 MW en unité biomasse de 150 MW, ce qui représente la production de l’équivalent de la consommation électrique de 440.000 ménages, avec une production de 7.500h/an jusqu’en 2034, conformément à l’appel d’offres CRE 4, continue M. Morel.

 

115€/MWh: le prix d'achat de l'électricité jusqu'en 2025

Le prix d’achat de l’électricité de 115€/MWh durant 20 ans, le rendement énergétique supérieur à 40%, le coût d’approvisionnement en bois de 65 M€/an, la consommation annuelle totale de combustible biomasse prévue pour 2025 de 855.000 tonnes de biomasse locale (50% de bois d’origine forestière, 40% de bois d’élagage et d’entretien, 10% de bois de recyclage), tous ces élements en font « un projet ambitieux sur le plan économique ».

Dans un premier temps, E.ON importera une partie de sa ressource bois. Le bilan carbone établi avec le concours de carbone 4 montre que la nouvelle centrale réduira des ¾ l’empreinte carbone comparé à la version charbon.

Stéphane Morel souligne aussi « la visibilité économique de long terme, la réduction des émissions de CO2, l’apport à la transition énergétique et au mix dans l’objectif de 28% d’énergies alternatives en 2020 ».

La mise en service de Provence 4 biomasse est prévue à la mi 2015, une fois mis en place les partenariats régionaux d’approvisionnement régional en région PACA, Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon et en limite de la région Auvergne. E.ON a rencontré près de 1.200 personnes dans ce cadre.

 

445.000 tonnes de ressource forestière en 2025

L’enjeu important en matière d’économie locale et circulaire est souligné par les dirigeants d’E.ON France, qui citent les chiffres de 124.000 tonnes de bois d’élagage et d’entretien, 311.000 tonnes de ressource forestière, 85.000 tonnes de combustible de classe A et B issu du recyclage, 355.000 tonnes de biomasse importée d’Europe et du Canada, 127.000 tonnes de combustibles fossiles en 2016, à comparer avec 325.000 tonnes de bois d’élagage et d’entretien, 445.000 tonnes de ressource forestière, 85.000 tonnes de bois recyclé de classe A et B, 0% de bois importé, 127.000 tonnes de combustibles fossiles à l’horizon 2025.

« On pourrait doubler la ressource en bois en France, mobiliser du bois plus, sans entamer le capital forestier », note un responsable d’E.ON qui explique comment les acteurs traditionnels de la filière bois ont été abordés et sollicités pour construire ce programme d’approvisionnement de Provence 4 dans le moyen et long terme. Le transport par train du bois sera privilégié pour réduire l’empreinte carbone de l’activité.

C.J.

Voir aussi sur :

www.eon.fr

ADHEREZ A MPE-MEDIA 2014

Retour vers le haut

Mis à jour (Dimanche, 08 Juin 2014 08:34)

 

Commentaires non autorisés

Lundi 24 Avril 2017
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201604<20173 Avril 2017 >20175   >>201804
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
126201704
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 113
Nombre d'articles : 2033
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 2812600
Visiteurs

Visites aujourd'hui260
Visites hier274
Visites dans le mois8856
Total des visites451546
Qui est en ligne ?
Nous avons 214 invités en ligne