Accueil Actus en Libre accès Acier : La conjoncture sidérurgique en juin-juillet

 

PARIS (MPE-Mécia) - Pour l’ensemble du premier semestre 2014, les entreprises sidérurgiques françaises ont produit 8,305 millions de tonnes d’acier brut, soit une progression de 3,5 % par rapport au premier semestre 2013, annonce l’Alliance Minerais Minéraux Métaux (A3M) et la Fédération française de l’Acier (FFA).

Sur cette période, la filière électrique (2.977 kilo tonnes) est en très léger recul : - 0,1 % par rapport à l’an passé. La production des aciéries de conversion (filière fonte), 5.328 kilo tonnes, est en progrès de 5,6 % par rapport aux six premier mois de l’année 2013, annonce A3M.

 

En juin 2014, la production française d’acier brut s’établit à 1.401 milliers de tonnes, soit une croissance de 1,6 % par rapport au même mois de l’année précédente. Pour ce dernier mois, Les aciéries de conversion ont produit 893 kilo tonnes, soit + 5,6 % en comparaison à la production de juin 2013. La filière électrique (508 kilo tonnes) est, quant à elle, en repli de 4,7 % par rapport à juin 2013, continue la même source.

 

Produits plats en aciers non alliés :

En juin-juillet, les indicateurs macro-économiques apparaissent plutôt orientés positivement, suggérant une amélioration du marché en Europe. Si l'Allemagne affiche une confiance assez robuste, la France reste en retrait, notamment en raison du taux de chômage à des niveaux historiquement élevés, facteur négatif pour l’évolution de la demande des ménages.

 

Sur le marché de l'acier, les clients continuent d'adopter une attitude très prudente. Les prix des matières premières, sur les derniers mois sont plutôt chaotiques et orientés à la baisse. Le taux de change Euro/Dollar favorise les importations. Ainsi les fournisseurs européens face à une demande, somme toute, faible subissent une pression sur les prix. La crise Ukraine/Russie renforce le climat de tension et la nervosité générale.

 

Ce contraste apparent entre la meilleure situation européenne par rapport à l'année dernière et l'érosion des prix durant le premier semestre 2014 fait peu à peu place, à l'approche des congés d'été, à une stabilisation du marché. En effet, les matières premières semblent avoir atteint le bas de cycle, et le dollar remonte. Une solution douce à la crise géopolitique, aiderait à retrouver une direction plus logique et moins incertaine du marché de l'acier.

 

Tôles Quarto :

Le regain de confiance qui semblait se dessiner au cours du premier semestre ne se confirme pas dans la durée. On constate de nouveau un certain attentisme de la part des décideurs. Les secteurs de la distribution et de la construction métallique sont les plus calmes. Il y a quelques projets de chaudronnerie mais qui ne sont pas encore au stade de l’attribution. Les prix demeurent toujours sous pression.

 

Produits pour le béton armé :

Les mois de juin et juillet 2014 s'inscrivent toujours dans la tendance dépressive qui caractérise depuis le début de l'année le secteur des aciers pour la construction en France et plus généralement en Europe. De mois en mois, les indicateurs des organismes professionnels liés à cette activité accusent de constantes dégradations, qui se traduisent en fin de 2ème trimestre par une réduction très significative des sorties de stocks des marchands de fer et surtout une absence croissante de visibilité de la part de certains acteurs du marché comme les fabricants d'armatures.

 

La demande est très ralentie à une période où elle se trouve habituellement soutenue avant les congés d'été, et les prix des aciers d'armature se sont à nouveau détériorés en juin et juillet, sur fond de surcapacité européenne chronique.

 

Produits longs en aciers inoxydables :

L’activité industrielle en fin de ce premier semestre reste bonne, avec des programmes de livraisons conformes voire supérieurs aux attentes des entreprises.
Sur les deux derniers mois, un ralentissement du rythme des enregistrements de commandes est apparu, comparativement à celui observé au premier trimestre.

En conséquence, les carnets de commandes se tassent légèrement. Leurs niveaux restent cependant nettement supérieurs à ceux observés au premier semestre l’an passé.

 

Produits plats en aciers inoxydables :

 

Comme sur le marché des produits longs en aciers inoxydables, la demande s’est franchement améliorée au premier semestre. Les trois composantes de cette reprise de la demande sont la hausse du prix du nickel (une certaine stabilisation semble s’amorcer), un fond d’activité réelle en progrès et donc des besoins de stocks outils plus importants qui se conjuguent à l’attitude de la clientèle face à l’évolution du prix du nickel.

 

C.J. avec A3M – 05 août 2014

LOGO_A3M

Voir aussi sur :

www.acier.org

140724_PRES_NUIT_MPE

Retour vers le haut
 

Commentaires non autorisés

Mercredi 23 Aout 2017
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201608<20177 Août 2017 >20179   >>201808
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
126201708
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 116
Nombre d'articles : 2064
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 3076517
Visiteurs

Visites aujourd'hui314
Visites hier342
Visites dans le mois7721
Total des visites493078
Qui est en ligne ?
Nous avons 190 invités en ligne