Accueil Actus en Libre accès Bisphénol A/UE : « Pas de risque pour la santé »

BRUXELLES (MPE-Média) - L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a publié ce jeudi un avis scientifique affirmant l’innocuité du bisphénol A (BPA), apprend-on par PlasticsEurope, quelques jours après son interdiction en France. Détails.

Le bisphénol A est un composé organique issu de la réaction entre deux équivalents de phénol et un équivalent d'acétone, principalement utilisé comme monomère de résines époxyde (des polyépoxydes tapissent l'intérieur de certaines boites de conserve, de canettes (principales sources d'exposition pour l'homme)) et polycarbonates.*

L’interdiction d’emploi du BPA pose de réels problèmes aux producteurs d’emballages, de boîtes de conserve, de biberons depuis qu’elle a été imposée dans certains pays dont la France.

L’ Association des producteurs de plastiques d’Europe (AISBL) précise que « cet avis regroupe l’évaluation de l’exposition au bisphénol A et de ses impacts sanitaires et rend compte, à l’issue du vaste processus de dialogue et de consultation qui a précédemment eu lieu, des commentaires émis par les autorités nationales et autres acteurs concernés. Cette nouvelle évaluation couvre l’exposition au bisphénol A via l’alimentation et une combinaison d’autres sources potentielles et prend en considération toutes les tranches d’âge de la population. »

« Les niveaux d’exposition observés à partir de tous les types de sources sont très faibles et se situent, pour toutes les tranches d’âge, bien en-deçà du seuil de sécurité appliqué. Les produits contenant du BPA ne présentent donc aucun danger pour les consommateurs », ajoute la même source.

Une approche scientifique

Grâce à une approche fondée sur l’évaluation de toutes les études pertinentes portant sur le BPA et à une méthodologie plus élaborée, les experts scientifiques de l’Agence Européenne de Sécurité des Aliments ont réussi à fixer un niveau d’exposition sans danger, valable tout au long de la vie, connu sous le nom de « dose journalière tolérable » (DJT).

Il est à noter que ce niveau tient compte, par précaution, de toutes les incertitudes qui pourraient persister quant aux impacts sanitaires associés au BPA. Après avoir examiné l’ensemble des sources d’exposition, le groupe d’experts a estimé que le BPA ne présentait pas de risque pour la santé des consommateurs, quelle que soit la tranche d’âge considérée, ajoute l’EFSA.

Il est prévu que l’EFSA revoie la DJT, laquelle est actuellement « temporaire ». Pour cela elle devrait s’appuyer sur les résultats des études gouvernementales en cours aux États-Unis, ces dernières visant à lever les incertitudes qui demeurent encore sur l’innocuité du BPA.

Un processus jugé transparent

« Le groupe PC/BPA et l’Epoxy Resin Committee saluent le processus de transparence et de dialogue entre les acteurs intéressés, dialogue encouragé par l’EFSA lors de consultations publiques. Ce processus a permis qu’un large éventail de points de vue scientifiques et d’informations soient examinés et pris en compte dans cet avis scientifique.

La confirmation de l’innocuité du BPA s’inscrit dans la logique des évaluations menées par les institutions publiques partout dans le monde», affirment ces sources.

 

« La conclusion de l’EFSA concorde avec le récent avis de la FDA (Food and Drugs Administration), l’agence américaine en charge de la sécurité des aliments, réaffirmant clairement l’innocuité du BPA dans les matériaux en contact alimentaire. Plusieurs autres institutions gouvernementales, dont Santé Canada, ont également évalué les données scientifiques relatives au BPA et sont parvenues à des conclusions similaires », ajoute le communiqué de l’EFSA.

Au vu des conclusions de l’EFSA, les mesures d’interdiction portant sur le BPA en France sont excessives et devraient être levées
: « Le fait que l’exposition au BPA se situe bien en-deçà du seuil de sécurité très précautionneux établi par l’EFSA démontre que des mesures de restriction totale appliquées à niveau national, tel qu’en France, sont injustifiées et devraient être levées. Les conclusions de l’EFSA doivent être la base d’une législation européenne sur la sécurité des aliments qui soit harmonisée et que tous les États membres respectent », déclare Jasmin Bird du groupe PC/BPA.

A Paris, cette annonce a été reçue de façon diverse, les milieux politiques français ayant considéré depuis 2011 que l’emploi du BPA comportait des risques pour la santé avant même d’en faire établir la preuve, schéma connu dans le cas du gaz non conventionnel, par exemple. Ainsi, Mme Royal, Ministre de l’Environnement, de l’Ecologie et de la Maîtrise de l’Energie a-t-elle annoncé que « Le ministère va faire expertiser cet avis, pour voir si le poids des lobbies n'est pas intervenu dans sa publication », s’étonnant que cet avis de l’EFSA tombe quelques jours après l’entrée en vigueur de l’interdiction du BPA en France.

 

C.J.

 

* Source Wikipédia

 

Voir aussi sur:

http://www.efsa.europa.eu/fr/topics/topic/bisphenol.htm

https://www.anses.fr/fr/content/bisphénol

http://www.sante.gouv.fr/bisphenol-a,8407.html

ADHEREZ_MPE_MEDIA_2015

Retour vers le haut
 

Commentaires non autorisés

Dimanche 25 Juin 2017
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201606<20175 Juin 2017 >20177   >>201806
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
126201706
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 116
Nombre d'articles : 2053
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 2941350
Visiteurs

Visites aujourd'hui251
Visites hier273
Visites dans le mois9837
Total des visites472903
Qui est en ligne ?
Nous avons 198 invités en ligne