Accueil Actus en Libre accès Acier/ArcelorMittal : l’acier auto plus durable

PARIS (MPE-Media) – L’acier automobile est en pleine évolution, tant pour sa légereté accrue que pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre lors de sa production, explique le Directeur de la recherche pour l’acier automobile d’ArcelorMittal M. Thirion lors du Mediaday du géant de l’acier mondial à Paris. Explications.

151005_AM_03

(Source ArcelorMittal 2015)

Comprendre la technicité de la production d’aciers de références multiples dans un contexte mondialisé nécessite autre chose qu’un simple parcours d’ingéniérie, qui associe compréhension des technologies clients, des règlementations européennes et nationales, pour garantir la qualité et l’adéquation des aciers produits avec un monde futur durable : “Nous en sommes à présent à un stade de la recherche qui voit naître des produits qui s’inscrivent totalement dans leurs destinations, en incluant toutes les mesures normatives et projections sur la durabilité des produits finaux que réclament les nouvelles règles vertes”, explique Jean-Luc Thirion, patron de la recherche d’ArcelorMittal, qui annonce ce lundi à Paris la production des premières tonnes d’acier automobile sans chrome, d’aciers blancs sans effets secondaires sur l’environnement en fin de vie des véhicules produits par les clients d’ArcelorMittal. Mais aussi d’acier pour l’emballage sans bisphénol A, malgré le récent verdict du conseil constitutionnel qui a retoqué récemment l’interdiction française de cette molécule suite à l’action intentée par PlasticsEurope.

 

151005_AM_04

Atteindre un stade encore plus évalué de compatibilité entre la voiture et son environnement naturel (Source ArcelorMittal 2015)

La mission de service de la recherche chez ArcelorMittal est clairement d’innover dans la production des aciers pour l’automobile, garantir la réalité des cycles de vie des produits, les intégrer de façon durable dans leur environnement, ajoute le patron de la recherche

“Nous faisons face à la compétition des matériaux alternatifs. Nous travaillons donc à plus de flexibilité sidérurgique. L’acier est encore le matériau le plus durable sur le marché, l’acier destiné aux véhicules premiums étant destiné à moins d’un pour cent des conducteurs. C’est donc aussi sur le segment des 99 autres pour cent que nous travaillons pour alléger les voitures, et garantir les niveaux de prix de nos aciers sur le marché”, nous répond M. Thirion.

 

151005_AM_05

Différents usages d’aciers spéciaux pour l’automobile (Source ArcelorMittal 2015)

Les différents critères de la durabilité vont de la sécurité à la qualité des projets en passant par le respect de l’environnement, explique le directeur de la recherche pour les aciers automobiles d’ArcelorMittal : “Avec Worldsteel, nous essayons de quantifier les avantages du recyclage de ferrailles d’acier, de l’emploi ou du réemploi de laitier sidérurgique chez les cimentiers, c’est un travail complexe mené avec les experts mondiaux de Worldsteel car il s’agit de développer à la fois une méthodolgie et de déboucher sur des produits compatibles avec nos objectifs”, ajoute M. Karl Buttiens, DG Environnement du groupe à Luxembourg.

 

151005_AM_06

L’augmentation des applications en acier haute résistance pour l’automobile permet de baisser le poids final des voitures (Source ArcelorMittal 2015)

 

Les aciers zingués ou revêtus progressent également dans leurs spécificités environnementales (Source ArcelorMittal 2015)

151005_AM_07

Le Magnelis, nouveau matériau alliant acier et zinc et magnesite (Source ArcelorMittal 2015)

L’énergie peut être décarbonnée, via le solaire, l’hydraulique, l’éolien. Le carbone peut aussi être recyclé, en utilisant notre procédé “Lanza Tech”, explique Jennifer Holmgren, en charge du développement de l’usage du CO2 dans le groupe. Expliquant pourquoi le CO2 fait partie intégrante de la nature et des transformations qui s’y opèrent depuis la nuit des temps, Mme Holmgren montre graphiques à la clé comment dix ans de travaux ont permis à ArcelorMittal de produire du “Lanzanol”, un substitut à l’éthanol, qui permet de réduire la consommation d’énergie des usines en réemployant les gaz en sortie des hauts-fourneaux : “à l’échelle de la Chine, cela correspondrait au retrait de 11 millions de voitures du marché”, explique-t-elle. Le centre de recherche de Gand (Belgique) travaille sur ces produits nouveaux depuis plusieurs années en relation directe avec plusieurs sites de production d’aciers.

 

 

(A suivre)

Christophe Journet

LOGO_ARCELORMITTAL

Voir aussi sur:

www.arcelormittal.com

PROG_DEF_NMPE_2015

PROMO_2015 - copie

Retour vers le haut

Mis à jour (Mardi, 06 Octobre 2015 18:41)

 

Commentaires non autorisés

Samedi 21 Octobre 2017
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201610<20179 Octobre 2017 >201711   >>201810
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
126201710
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 116
Nombre d'articles : 2088
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 3218742
Visiteurs

Visites aujourd'hui172
Visites hier410
Visites dans le mois6462
Total des visites512856
Qui est en ligne ?
Nous avons 253 invités en ligne