Accueil Actus en Libre accès INSEE : Climat des affaires stable en novembre

PARIS (MPE-Média) - Le climat des affaires en France reste favorable en novembre 2015 déclare l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques .

L’indicateur qui le synthétise, calculé à partir des réponses des chefs d’entreprise des principaux secteurs d’activité, est à 102, un niveau supérieur à sa moyenne de long terme (100). Le climat progresse d’un point dans le commerce de détail, le commerce de gros et le bâtiment. Il est stable dans les services et perd un point dans l’industrie.

151124_INSEE_01

(Source INSEE)

151124_INSEE_02

(Source INSEE)

 

L’indicateur de retournement se situe dans la zone favorable
L'indicateur de retournement pour l’ensemble de l’économie reste dans la zone indiquant une situation conjoncturelle favorable.

151124_INSEE_03

(Source INSEE)

Selon les chefs d'entreprise interrogés en novembre 2015, le climat conjoncturel dans l’industrie est quasi stable (–1 point), à un niveau (102) supérieur moyenne de long terme (100).

151124_INSEE_04

(Source INSEE)

L’indicateur de retournement reste dans la zone indiquant une incertitude conjoncturelle

En novembre 2015, le solde d’opinion des industriels sur leur activité passée, déjà supérieur à sa moyenne de long terme, augmente légèrement (+2 points). Celui sur les perspectives personnelles de production chute (–8 points) et retrouve un niveau proche de sa moyenne.

Les industriels sont bien plus optimistes qu’en octobre sur les perspectives générales de production du secteur (+8 points). Ce solde est à son plus haut niveau depuis juin 2011, nettement au-dessus de sa moyenne de long terme.

En novembre, les carnets de commandes globaux et étrangers se dégradent légèrement ; les soldes associés se situent à leur moyenne de longue période.

Enfin, les industriels sont quasiment aussi nombreux qu’en octobre à juger que leurs stocks de produits finis sont supérieurs à la normale, le solde correspondant est de nouveau légèrement inférieur à sa moyenne de long terme.

Les carnets de commandes globaux et étrangers se dégarnissent

Dans le secteur automobile, le solde sur l’activité passée bondit très au-dessus de sa moyenne de long terme. Celui sur les perspectives de production diminue mais reste nettement supérieur à sa moyenne de longue période. Les carnets de commandes globaux et étrangers se dégarnissent tout en restant supérieurs à leur moyenne. Le solde sur les stocks de produits finis se redresse légèrement ; il reste toutefois inférieur à sa moyenne de long terme pour le troisième mois consécutif.

Dans les autres matériels de transport, le solde sur l’activité passée rebondit pour atteindre un niveau légèrement supérieur à sa moyenne de longue période. Celui sur les perspectives de production, déjà nettement supérieur à la normale en octobre, s’améliore. Le solde sur les stocks de produits finis est quasi stable au-dessus de sa moyenne de long terme. Les carnets de commandes globaux et étrangers s’étoffent légèrement et sont nettement au-dessus de leur moyenne de longue période.

 

Dans l’ensemble
des autres industries, les soldes d’opinion sur l’activité passée et les perspectives de production se dégradent un peu et se situent à des niveaux proches de leur moyenne de long terme. Par sous-secteur, le solde sur l’activité passée recule dans la chimie et la pharmacie alors qu’il est en hausse dans la plasturgie et la métallurgie. Le solde sur les perspectives de production baisse dans la pharmacie et la chimie, alors qu’il est quasi stable dans la métallurgie et s’améliore dans la plasturgie. Les carnets de commandes globaux sont quasiment stables dans la pharmacie et la plasturgie alors qu’ils diminuent dans la métallurgie et la chimie ; quant aux carnets de commandes étrangers, ils se dégradent dans tous les secteurs sauf dans la pharmacie où ils sont quasi stables. Enfin, les stocks de produits finis sont jugés moins lourds dans la chimie et sont stables dans les autres secteurs; les soldes correspondants sont inférieurs à leur moyenne de longue période, conclut l’INSEE.

Révisions

Par rapport à sa première estimation, l’indicateur de climat des affaires en France est rehaussé d'un point en octobre 2015. Cette légère révision résulte de l’intégration de réponses tardives d'entreprises.

 

La Rédaction

PROMO_2015 - copie

Retour vers le haut
 

Commentaires non autorisés

Mercredi 24 Mai 2017
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201605<20174 Mai 2017 >20176   >>201805
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
126201705
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 116
Nombre d'articles : 2044
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 2870552
Visiteurs

Visites aujourd'hui244
Visites hier356
Visites dans le mois7723
Total des visites460896
Qui est en ligne ?
Nous avons 194 invités en ligne