Accueil Industrie Les Actus Mines : BHP perd 7,8 Mrds$ au S2 2015

LONDRES (MPE-Média) – Le Ceo du géant minier global BHP Billiton a confirmé hier à Londres une perte de 7,8 milliards de dollars au S2 2015, annonçant une recomposition de l’exécutif du groupe. Détails.

Rudement frappé l’an dernier par la tragédie de Samarco (Minas Gerais, Brésil), où la rupture de digues de lacs de rétention des eaux de décantation du minerai de fer a provoqué la mort de 17 personnes dont 12 employés et d’importants dégâts dans la vallée située en aval dont les habitants ont dû être relogés, le groupe australien coté à Londres a subi comme ses pairs « le ralentissement de la croissance de la Chine et le changement de politique de l’OPEP provoquant des prix plus bas qu’attendu », a déclaré le Ceo de BHP Billiton Andrew Mackenzie lors d’une conférence post résultats du deuxième semestre 2015, premier semestre de l’exercice financier du groupe s’achevant en juin prochain.

En conséquence, le groupe annonce les départs des présidents de ses divisions minerai de fer et pétrole Jimmy Wilson et Tim Cutt et la nomination à la tête de ses opérations australiennes de Mike Henry l’actuel Pdt des opérations charbon, celles de Daniel Matchuk actuel Pdt du secteur cuivre à la tête des opérations minières Amériques (cuivre au Chili, Mexico coal aux Etats-Unis) et enfin de Steve Pastor pour la division pétrole.

« Nous pensons que la période de prix plus faibles et de plus grande volatilité va se poursuivre en même temps que le développement des économies émergentes soutiendra la croissance à long terme de la demande en matières premières », a déclaré le Président du groupe Jac Nasser à ses actionnaires, soulignant que BHP avait restitué un total de 77 milliards de dollars de dividendes depuis la fusion entre BHP et Billiton en 2001.

Prévisions

Les dirigeants de BHP Billiton anticipent une croissance globale en léger redressement en 2016 « mais qui devrait rester modeste et sujette à la volatilité des marchés financiers », marquée par une croissance solide en Inde et dans une partie de l’Asie, l’Europe restant touchée par une faiblesse persistante en Amérique latine et en Russie. Ils voient la croissance de la Chine continuer à converger vers des niveaux similaires à ceux des économies développées, anticipant des réductions de capacité liées à la poursuite de la consolidation industrielle en cours.

Le groupe ne change pas sa prévision de production d’acier brut de la Chine « touchant un pic entre 935 et 985 millions de tonnes au milieu de la prochaine décennie, la Chine continuant à s’urbaniser et à développer ses capacités manufacturières », même si la demande d’acier chinoise devrait rester plus faible à court terme et le prix du minerai de fer bas, sous une pression baissière liée à la faible demande et à l’abondance de la ressource par voie de mer. Le groupe anticipe une baisse de 4% de sa prévision de production 2016 de minerai de fer à 237 Mt alors qu’elle avait augmenté de 6% au S2 2015 et voit le prix moyen pour 2016 à 43$/tonne FOB contre 61$/t. en 2015, soit une baisse de 30% sur un an.

 

160224_BHP_RES_S2_2015

Prix moyens réalisés et prévisions 2016 en US$ pour 0,76AUS$/US$, pour les principales commodités produites par BHP Billiton incluant le nickel en forte baisse l’an dernier (source BHP B)

BHP prévoit aussi une pression baissière en 2016 sur le prix du charbon à coke sidérurgique, amplifiée par la rationalisation du transport maritime de la ressource premium et les récentes dévaluations de la monnaie chinoise.

Gros producteur de cuivre, BHP Billiton voit ce marché entrer en déficit à la fin de la décennie en cours et les prix du métal rouge rester affectés par la croissance de la ressource, une demande plus faible que prévue, une hausse de la productivité des opérations existantes et le dollar plus fort. La production de cuivre du groupe a baissé de 6% en volume à 762 000 tonne au S2 2015 et devrait approcher 1,5 Mt durant l’année financière 2016 (jusqu’à juin 2017 NDLR), durant laquelle la mine d’Escondida (Chili) devrait atteindre sa pleine capacité.

Les miniers globaux dégradés par S&P

BHP Billiton a vu sa note de crédit baissée de A+ à A par Standard & Poor’s le 1er février dernier, lorsque l’agence a diminué également à 40$/tonne sa prévision de prix du minerai de fer pour 2016 – soit 3$/t. de moins que BHP – et baissé également sa prévision de prix pour le cuivre, notant enfin que BHP jouait jusqu’ici grâce à ses opérations pétrolières dans une autre cours que les autres mineurs globaux, ce qui n’est plus le cas avec la baisse des prix du baril.

S&P baissait la note de Rio Tinto à A-2 le même jour pour des raisons similaires, tout comme pour ArcelorMittal le 29 janvier, également plombé par ses opérations minières et le bas prix du minerai de fer et enfin Glencore le 4 février, à cause de la baisse des prévisions de prix du cuivre et des autres métaux non ferreux produits par ce groupe. La note du brésilien Vale venait d’être baissée le 22 janvier de BBB à BBB – pour les mêmes raisons globales.

 

Jo Gatsby

Voir aussi sur :

www.bhpbilliton.com

Bannière

Retour vers le haut
 

Commentaires non autorisés

Mardi 20 Novembre 2018
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201711<201810 Novembre 2018 >201812   >>201911
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
126201811
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 139
Nombre d'articles : 2209
Liens internet : 10
Nombre de clics des articles : 4153479
Visiteurs

Visites aujourd'hui126
Visites hier385
Visites dans le mois6872
Total des visites628729
Qui est en ligne ?
Nous avons 438 invités en ligne