Accueil Actus en Libre accès Klaus Töpfer, ex ministre de l’environnement au BIR

BERLIN (MPE-Média) - Ministre de l’environnement allemand à la fin du 20 siècle durant près de huit ans, ayant exercé par la suite d’importantes responsabilités environnementales à Bruxelles et pour les nations unies, M. Klaus Töpfer a parlé ce mardi 31 mai aux membres du BIR de l’importance des cycles de vie des matières pour l’économie, le climat et le développement durable. Témoignage.

160531_BIR_02

De gauche à droite : MM. Tom Bird (UK, nouveau trésorier du  BIR) et Klaus Töpfer, ex ministre de l'environnement et de la construction de l'Allemagne, venu parler d'économie de la ressource au BIR (Ph CJ MPE-Média)

“Ici en Allemagne, il y a un vrai débat entre la question de l’économie circulaire et des cycles de vie des matières ou celle de faire voter une loi pour la ressource, sans dire qui sera autorisé à cellecter et comment. Or fermer la boucle avec des principes d’économie circulaire appliquée demeure plus important”, a déclaré Klaus Töpfer.

M. Töpfer explique qu’on peut bloquer psychologiquement certaines évolutions des méthodes et donc le développement de meilleures pratiques, notamment pour les plastiques, mais aussi l’aluminium, matière primaire qui coûte très cher en énergie : “Nous avons décidé en Allemagne de sortir du nucléaire, cela signifie que nous devons utiliser davantage de scraps d’aluminium.

Une industrie basée sur la ressource

Il ajoute en évoquant la période où il était ministre en charge de la construction que de plus en plus, nous sommes en train de passer d’une industrie basée sur des produits à une industrie basée sur “la ressource”, primaire ou recyclée. M. Töpfer explique que la notion de “ressource” inclut l’idée du cycle de vie des matières utilisées et garantit mieux le respect du climat et du développement durable.

Interrogé à propos de la COP21 et de son efficacité, M. Töpfer prend l’exemple de l’énergie : “tous les Ceo des grands groupes ont signé des accords voici quelques années. Ensuite, plusieurs élections sont intervenues et lors des alternances, les choses ont changé dans le mauvais sens. Les gens ont ajusté ces textes. Maintenant, dans l’après Fukushima, la chancelière a demandé une vraie décision. Nous avons choisi de sortir du nucléaire. Le signal de Paris était très émotionnel, enthousiaste. Mais s’il n’aboutit pas rapidement à devenir autre chose qu’un moment d’anthologie de la diplomatie mondiale, cela ne suffira pas. Je crois que nous en sommes seulement au point d’un virage possible, celui du changement nécessaire, mais que nous devons être très prudents sur les applications, il nous faut rester très réalistes”.

 

Christophe Journet

LOGO_BIR_2012

A propos du BIR à Berlin - Près de 900 participants provenant de 57 pays (Allemagne, Etats-Unis, Inde, Italie, Espagne en tête) sont réunis à Berlin jusqu'au 1er juin pour échanger sur l'état des différents marchés des matières premières à recycler ou recyclées.

Voir aussi sur:

www.bir.org

Bannière_PAPREC_MPE_780 x 90

VISUEL_CERCLE_RECYCLAGE_2016

Retour vers le haut

Mis à jour (Mardi, 31 Mai 2016 15:17)

 

Commentaires non autorisés

Mercredi 29 Mars 2017
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201603<20172 Mars 2017 >20174   >>201803
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
126201703
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 113
Nombre d'articles : 2026
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 2758454
Visiteurs

Visites aujourd'hui17
Visites hier152
Visites dans le mois8957
Total des visites441154
Qui est en ligne ?
Nous avons 506 invités en ligne