Accueil Actus en Libre accès Transition : Nicolas Hulot interroge les français

PARIS (MPE-Média) – Un appel a été lancé récemment aux français par le ministre de la Révision de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot qui leur propose de prendre part à la refonte de la « stratégie nationale bas-carbone (SNBC) en donnant leur avis en ligne.

Nicolas Hulot, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, appelle les Français à participer à l’élaboration de la nouvelle Stratégie nationale bas-carbone. Elle fixera d’ici fin 2018 une nouvelle trajectoire de réduction d’émissions plus ambitieuse, conformément aux engagements de l’Accord de Paris, pour prendre en compte son objectif de neutralité carbone à l'horizon 2050. Elle s'appuiera sur des mesures très concrètes en lien avec le Plan climat.

 

« Je souhaite écouter les attentes des Français et recueillir leurs propositions pour nous aider à formuler les orientations stratégiques à mettre en œuvre dans notre pays pour les cinq ans à venir, dans tous les secteurs d’activité » précise le ministre en compagnie des Secrétaires d'Etat Brune Poirson et Sébastien Lecornu via cette vidéo (Source Ministère de la Transition écologique écologique et solidaire)

 

Transports, logement, alimentation, consommation :

comment adopter des modes de vie plus sobres en carbone ?

 

La transition climatique et énergétique nécessite la contribution de tous : chaque individu, par ses gestes quotidiens, son mode de vie, ses choix de consommation, contribue à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Le public est donc appelé à formuler d’ici le 17 décembre 2017 des propositions via un questionnaire en ligne, qui contribueront à enrichir la révision de la stratégie bas-carbone. Une synthèse des contributions sera publiée début 2018 et sera remise aux élus, professionnels, syndicats, ONG et experts en charge d’élaborer avec les ministères la nouvelle stratégie, à la fois ambitieuse et en prise avec les aspirations des Français.

L’enquête en ligne interroge les français de 15 ans et plus sur leurs habitudes de transport, leur opinion sur la mobilité électrique, hybride, l’autopartage, etc. ; sur leur logement, leur alimentation, l’agriculture, l’environnement, etc. Y répondre nécessite près d’une demi-heure, au bas mot, à moins de zapper une partie des questions.

 

Enjeux et objet de la Stratégie Nationale Bas-Carbone

La Stratégie Nationale Bas-Carbone donne les orientations stratégiques pour mettre en œuvre, dans tous les secteurs d’activité, la transition vers une économie bas-carbone et durable. Elle fixe des objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre à l'échelle de la France :

  • à court/moyen terme : les budgets-carbone (réduction des émissions de -27% à l'horizon du 3ème budget-carbone par rapport à 2013),
  • à long terme à l’horizon 2050 : atteinte du facteur 4 (réduction des émissions de -75% par rapport à la période préindustrielle, soit -73% par rapport à 2013).

 

Trajectoire de réduction des émissions de gaz à effet de serre,

budgets-carbones et objectif de facteur 4 en 2050

 

 171116_NH_01

(Source Ministère de la Transition écologique et solidaire)

Les budgets carbone sont des plafonds d’émissions de gaz à effet de serre fixés par périodes successives de 4 à 5 ans, pour définir la trajectoire de baisse des émissions. Trois premiers budgets carbone ont été définis en 2015, ils couvrent les périodes 2015-2018, 2019-2023 et 2024-2028. Ils sont déclinés à titre indicatif par grands domaines d’activité : transports, bâtiments résidentiels-tertiaires, industrie, agriculture, production d'énergie et déchets, résume le Ministre..

 

Répartition sectorielle indicative des budgets-carbone

 171116_NH_02

(Source Ministère de la Transition écologique et solidaire)

Les trois premiers budgets-carbones couvrent les périodes 2015-2018, 2019-2023 et 2024-2028. A titre indicatif, les budgets-carbones sont déclinés pour chaque secteur d'activité, à savoir les transports, les bâtiments résidentiels et tertiaires, l'agriculture, l'industrie, la production d'énergie et les déchets. Le premier budget-carbone, fixé à 442 méga tonnes de CO2 équivalent, est décliné de la façon indicative suivante : 127 Mt CO2eq pour les transports, 76 Mt CO2eq pour les bâtiments, 86 Mt CO2eq pour l'agriculture, 80 Mt CO2eq pour l'industrie, 55 Mt CO2eq pour la production d'énergie et 18 Mt CO2eq pour les déchets.

 

Élaboration et approbation de la SNBC

La SNBC s’appuie sur un scénario de référence élaboré au cours d’un exercice de modélisation prospective, conduit entre septembre 2014 et août 2015. Ce scénario et les recommandations de la SNBC ont été coconstruits avec des représentants de la société civile, via l’association étroite des organisations représentées au Conseil national de la transition écologique et grâce à une consultation du public en ligne.

La Stratégie Nationale Bas-Carbone a été présentée le 18 novembre 2015 en Conseil des ministres. Le décret fixant les trois premiers budgets carbone pour les périodes 2015-2018, 2019-2023, 2024-2028 et approuvant la SNBC a été publié au journal officiel le 19 novembre 2015.

 

Le contenu de la stratégie bas-carbone

La Stratégie Nationale Bas-Carbone définit la feuille de route de la France pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Elle comprend :

  • 67 recommandations pour chaque secteur d'activités et sur des sujets transversaux (empreinte carbone, investissements, gestion des terres, dynamiques des territoires, R&D, éducation et formation),
  • des points de vigilance concernant des objectifs environnementaux, économiques, technologiques et sociaux ou des effets antagonistes pouvant influencer la mise en œuvre des recommandations de la stratégie.

 

Recommandations de la Stratégie Nationale Bas-Carbone

 

171116_NH_03 

(Source Ministère de la Transition écologique et solidaire)

 

Présent à Bonn (Allemagne) lors de la Conférence des Parties (COP 23), Nicolas Hulot y a rencontré le Président du Groupe international des expets du climat M. Hoesung Lee (GIEC), les représentants en charge du climat de la Chine et du Mexique, réaffirmé les objectifs français de défense de l'application des accords de Paris voici deux ans et présenté "son projet pour la planète". Le Ministre a aussi adhéré à la proposition du Canada et du Royaume-Uni de feuille de route pour une sortie du charbond'ici à 2022, et à une autre initiative pour la protection des forêts du Congo.

LA REDACTION

 

 

Lien pour participer à cette enquête publique :

http://enqueteur.dgec.developpement-durable.gouv.fr/index.php?sid=32481&lang=fr

 

Voir aussi sur :

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/accord-paris-et-cadre-international-lutte-contre-changement-climatique

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/actions-des-entreprises-et-des-collectivites-climat

Bannière_PAPREC_MPE_780 x 90

BANNIERE_ENGLISH_2015

Retour vers le haut

Mis à jour (Lundi, 20 Novembre 2017 12:20)

 

Commentaires non autorisés

Lundi 11 Décembre 2017
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201612<201711 Décembre 2017 >20181   >>201812
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
126201712
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 139
Nombre d'articles : 2110
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 3352318
Visiteurs

Visites aujourd'hui361
Visites hier263
Visites dans le mois3694
Total des visites529649
Qui est en ligne ?
Nous avons 212 invités en ligne