Accueil Flux d'actualités Acier/ILVA : L’UE accepte le plan d’ArcelorMittal

LUXEMBOURG/BRUXELLES/PARIS (MPE-Média ) – Le géant de l’acier mondial ArcelorMittal a obtenu l’accord de la Commission européenne pour racheter l’aciérie ILVA (Tarente, d’une part, mais aussi ses actifs à Turin et Gênes en Italie), sur conditions à réaliser d’ici à la fin 2018. Détails.

180507_ILVA_02

L'un des avantages de l'aciérie italienne Ilva de Tarente est son port minéralier accessible aux cargos géants de minerai de fer brésiliens ou africains (Ph source site web d'ILVA)  

Communiquée ce lundi midi aux personnels des divisions « produits plats au carbone Europe » par Geert Van Poelvoorde, Vice-Président exécutif et DG groupe pour les aciers plats au carbone européens, l’accord de « fusion » de la Commission européenne au projet d’acquisition par AM Investco, co-entreprise entre ArcelorMittal et des organismes financiers – dont l’aciériste italien Marcegaglia faisait intialement partie – de l’aciérie italienne de Tarente ILVA est assorti des conditions suivantes :

- Trouver un accord avec les unions syndicales italiennes ;

- Vendre ses aciéries de Piombino (Italie), Galati (Roumanie), Skopje (Macédoine), Ostrava (République Tchèque), Dudelange (Luxembourg), deux de ses lignes d’acier galvanisé de Flemalle et les lignes de décapage, laminage à froid et packaging de Tilleur, toutes situées à Liège en Belgique.

- Ces cessions d’actifs devront être finalisées d’ici à la fin de l’année en cours.

 

Les conditions posées par la Commission européenne avant ce rachat

Ce n’est qu’une fois remplies ces conditions posées par la Direction générale de la concurrence de la Commission européenne, mesures déjà annoncées courant avril, que le groupe et sa filiale dédiée pourront entamer l’important chantier de rénovation de l’aciérie ILVA de Tarente, ex filiale du groupe italien RIVA, placée en 2015 sous une procédure d’administration extraordinaire ainsi que ses propres filiales du nord de l’Italie (décrets ministériels de janvier et mars 2015). Depuis 2015, l’aciérie de Tarente a obtenu l’autorisation de sortir du sommeil plusieurs de ses hauts-fourneaux qui nécessitaient des remises aux normes environnementales, raison de la mise sous cocon du site entre 2012 et 2014-2015.

180507_ILVA_00

Les personnels d'ILVA Tarente réunis lors de la venue du Pape François en mai 2017 (Ph source ILVA)

ArcelorMittal déclare s’engager aussi à travailler avec un expert externe en charge du contrôle des opérations de cession, à nommer des managers pendant la durée des recherches de groupes repreneurs, missionnés pour développer l’autonomie des sites par rapport au groupe ArcelorMittal et son périmètre actuel, processus déjà engagé à Liège. Des échanges sont en cours avec des repreneurs potentiels, le vendeur notant qu’il est trop tôt pour commenter les informations qui circulent dans la presse à ce sujet, d’autant que le groupe présente ses résultats pour le premier trimestre 2018 vendredi 11 mai à Luxembourg.

De source syndicale, ce rachat pourrait poser problème à l’aciérie de Fos-sur-Mer compte tenu de l’état de l’aciérie marseillaise face à une ILVA relookée, située au cœur de la Méditerranée, proche de l’Afrique du nord et des rives de la Turquie, regorgeant toutes deux de clients potentiels pour ses laminoirs. De plus, ArcelorMittal Atlantique Lorraine, l’autre filiale du groupe (AMAL) emploie 7 000 personnes à comparer avec les 12 000 à 13 000 emplois italiens d’ILVA dont Lakshmi Mittal aimerait limiter le nombre à 8 ou 9 000 personnes au plus, si l’Etat l’y autorise.

Le Comité d’Entreprise européen d’ArcelorMittal a mandaté la Fédération européenne IndustriAll Trade Union pour se porter partie intervenante auprès de la Commission Européenne afin de recueillir les informations ayant conduit à ces décisions de la DG Concurrence de la Commission, avant l’accord annoncé ce 5 mai par le groupe à ses salariés.

Pourquoi racheter ILVA?

« Il reste qu’on peut se demander pourquoi Lakshmi Mittal voulait racheter ILVA », nous confie Marcel Genet, PDG de Laplace-Conseil, expert global de l’acier.

« La stratégie du groupe vise peut-être à contrer les vélléités de rachat de l’ex première aciérie d’Europe, Tarente, par Jindal Steel Works, aciériste indien déjà entré en Italie suite à la reprise d’une ex usine historique de Piombino près de Rome, rachetée par l’algérien SEVITAL à la suite du russe Severstal qui l’avait lui-même reprise au groupe italien Lucchini », précise Marcel Genet. Il n’écarte pas non plus l’idée que M. Mittal puisse ainsi conforter son leadership mondial de producteur d’acier pour l’automobile, comme le laissait penser son fils Aditya Mittal lors de ses rencontres récentes avec la presse européenne à Paris à la fin 2017. ILVA détient aussi des sites de cette destination dans le nord de l’Italie, notamment à Turin, chez Fiat.

Le grand producteur d’acier russe NMLK, de plus en plus présent en Europe de l’ouest, est en lice pour reprendre plusieurs sites dont ceux de Luxembourg et de Liège.

180507_ILVA_01

Le Pape François en visite chez ILVA à Tarente en mai 2017 (Ph ILVA)

L’autre question bien réelle que peu énoncent dans ce dossier, pourtant essentielle, reste le poids des pratiques mafieuses de collecte de fonds « tangentiels » dans le dialecte des Pouilles, dont a été victime cette industrie comme de nombreuses autres dans le sud italien, et l’influence des mêmes groupes pratiquant l’entrisme dans les unions syndicales. Ce qui suffirait à expliquer la visite du Pape François voici presque un an jour pour jour aux salariés d’ILVA à Tarente, où il leur disait en mai 2017 que « le travail est le fondement de la République italienne et aussi celui de la démocratie. »

 

Christophe JOURNET

Rédacteur en chef de MPE-Média

 

LOGO_ARCELORMITTAL

Voir aussi sur :

http://www.gruppoilva.com/it

http://www.mpe-media.com/index.php?option=com_content&view=article&id=2239:arcelormittal-actus-groupe&catid=37:actus-en-libre-acces&Itemid=18

http://www.mpe-media.com/index.php?option=com_content&view=article&id=2189:arcelormittal-actus-groupe&catid=37:actus-en-libre-acces&Itemid=18

http://www.mpe-media.com/index.php?option=com_content&view=article&id=651:environnement-usine-acier&catid=37:actus-en-libre-acces&Itemid=18

http://www.mpe-media.com/index.php?option=com_content&view=article&id=773:acieries-fermeture-italie&catid=37:actus-en-libre-acces&Itemid=18

http://www.mpe-media.com/index.php?option=com_content&view=article&id=889:acier-italie-riva&catid=37:actus-en-libre-acces&Itemid=18

http://www.mpe-media.com/index.php?option=com_content&view=article&id=996:acier-taranto-ilva&catid=37:actus-en-libre-acces&Itemid=18


180124_FLYER_NUIT_MPE-MEDIA_2018_01

BANNIERE_ENGLISH_2015

Retour vers le haut
 

Commentaires non autorisés

Mercredi 24 Octobre 2018
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201710<20189 Octobre 2018 >201811   >>201910
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
126201810
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 139
Nombre d'articles : 2204
Liens internet : 10
Nombre de clics des articles : 4054747
Visiteurs

Visites aujourd'hui4
Visites hier335
Visites dans le mois6726
Total des visites619614
Qui est en ligne ?
Nous avons 269 invités en ligne