Accueil Internet / Politique Politique Le plan « France Relance/écologie » : Explications

PARIS (MPE-Média) – En amont de la présentation du plan de relance « France relance/écologie », prévue à l’issue du Conseil des ministres du jour, le ministère organisait un briefing presse téléphonique pour présenter les enjeux relatifs à la transition écologique devant être annoncés ce 3 septembre par Matignon.

Cette conférence en ligne difficile d’accès pour des raisons techniques était organisée par le service de presse du Ministère de la transition écologique vec la participation de MM. Jack Azoulay, directeur de cabinet de Mme Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, Arnaud Anantharaman, directeur de cabinet de Mme Emmanuelle Wargon,

ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement, Stéphane Daguin, directeur du cabinet de M. Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué auprès de la ministre de la Transition écologique, chargé des Transports, Sylvain Durand, conseiller budgétaire et relance au cabinet de Mme Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique.

 

IMG_1446

Les forêts du Jura touchées en 2019 par des insectes à la faveur de la canicule : un plan forêt est engagé aussi (ph archives MPE-Média)

Mesures pour décarbonner les transports, avec notamment des mesures de développement de la mobilité électrique, de relance du rail en région, d’un volet portuaire et maritime, d’un plan vélo (200 M€), puis un plan bâtiment et efficacité énergétique étaient au programme de cette conférence par téléphone (via un service SFR visiblement saturé). Une piste de travail est ouverte pour soutenir l’achat de véhicules électriques d’occasion ou en location.

 

Transports, dont le fluvial

Pas d’information vraiment nouvelle dans ces exposés des hauts fonctionnaires des ministères pour qui suit de près ces sujets, hormis bien sûr le détail à vérifier des budgets alloués devant être confirmés au fil du temps par Matignon. Ce qui a conduit plusieurs collègues de la presse parisienne a demander des précisions sur le montant précis de ces moyens sectoriels.

Le fluvial semble revenir un peu d’actualité avec des aides prévues pour Voies Navigables de France (VNF) : « la stratégie est de maximiser l’électrification des ports, de soutenir le développement de motorisation hydrogène, GNL », dit un intervenant.

Côté trains de nuit, 100 M€ seront consacrés à la relance de deux lignes de trains de nuit, Paris-Nice et Paris-Tarbes.

Le plan « espère créer » via ce plan de relance près de 160 000 emplois dès l’an prochain, 400 000 d’ici 2022, contre 800 000 emplois fermés suite à la crise sanitaire cette année et à ce jour, affirme Jack Azoulay, directeur de cabinet de Mme Barbara Pompili.

 

Énergie : Nucléaire, hydrogène vert

Pour le nucléaire, le plan prévoit 470 M€ de soutien en trois composantes : 200 M€ pour financer de la montée en compétence et de la recherche et développement, suite aux problèmes connus à Flamanville ; des investissements pour créer les « jumeaux numériques » des centrales nucléaires ; ensuite 170 M€ pour développer des prototypes de réacteurs SMR, petits réacteurs pour répondre à des demandes industrielles ou locales ; 3ème paquet de 100 M€ de soutien en fonds propre aux sous-traitants de la filière.

Sur l’hydrogène, avec 2 Mrds d’euros annoncés, la volonté est de se dire que l’H2 vert en particulier a un très fort potentiel, usages industriels, est de se positionner comme un acteur majeur sur ce marché, après un premier appel à projets doté de 100 M€ qui a reçu pour près de 2 Mrds € de projets potentiels, là où l’Allemagne va financer près de 9 Mrds€ de projets H2 ; des partenariats avec l’Allemagne sont envisagés, la ministre Barbara Pompili et le ministre de l’économie Bruno Lemaire devant faire une annonce pour ce dossier sous peu. Un projet européen commun est à l’étude pour développer l’hydrogène à plus grande échelle, incluant des projets pour les piles à combustible.*

Rien n’a été précisé concernant le développement de l’éolien en France ni son éventuelle réduction souhaitée par de nombreuses associations dans le pays.

L’industrie devrait pouvoir compter sur 1,2 Mrd€ pour accélérer sa décarbonation, le gain possible étant estimé à 27 Mtonnes de CO2 ; un soutien de 600 M€ est prévu pour soutenir la chaleur bas carbone dans les entreprises industrielles.

Côté bois et forêts enfin, le plan relance/écologie prévoit 135 M€ pour mettre en œuvre des solutions forestières face au réchauffement climatique et ses impacts sur les essences ; 40 M€ sont inscrits pour le littoral ; 15 M€ pour les barrages ; d’autres budgets pour la biodiversité.

En fin de conférence ont été mentionnées des aides au secteur du recyclage et au développement de l’économie circulaire, du réemploi et de la réparation. Le tout devant être résumé en fin de conseil des ministres par Jean Castex et son porte-parole et par Barbara Pompili, ce jeudi.

 

 

Christophe JOURNET

Rédacteur en chef de MPE-Média

 

Bannière_PAPREC_MPE_780 x 90

* Les propositions de la filière hydrogène, l'Association Française pour l'Hydrogène et les Piles à Combustible (AFHYPAC) :

12 recommandations pour faire de la France un des leaders de l’hydrogène renouvelable et bas-carbone de demain :

1/ Coordonner la massification de la demande pour tirer les économies d’échelle d’acteurs industriels majeurs

2/ Aider à l’acquisition de véhicules à hydrogène et donner de la visibilité aux utilisateurs

3/ Faire évoluer la règlementation

4/ Transposer dans les meilleurs délais la directive RED II

5/ Garantir la traçabilité de l’hydrogène produit et établir un dispositif de garanties d’origine

6/ Etablir sans délai un mécanisme de soutien à la production d’hydrogène renouvelable ou bas carbone

7/ Mettre en place l’infrastructure de recharge nécessaire pour le déploiement à grande échelle de la mobilité hydrogène

8/ Créer le cadre de déploiement des infrastructures gazières dédiées à l’hydrogène

9/ Construire et soutenir une vision industrielle française ambitieuse dans le cadre de l’IPCEI hydrogène

10/ Maintenir l’excellence en matière de R&D&I, développer la formation et les compétences associées au déploiement des solutions de la filière

11/ Soutenir la filière française à l’exportation dans les futurs marchés de l’hydrogène

12/ Mettre en place une gouvernance pour structurer le déploiement de l’hydrogène en France.

Le sujet hydrogène sera abordé le 8 septembre lors d’une réunion avec l’AFHYPAC et durant les assises de l’ADEME à Paris.

 

BANNIERE_MPE_2011_2018

Retour vers le haut

Mis à jour (Jeudi, 10 Septembre 2020 18:32)

 

Commentaires non autorisés

Mercredi 30 Septembre 2020
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201909<20208 Septembre 2020 >202010   >>202109
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
126202009
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 140
Nombre d'articles : 2336
Liens internet : 10
Nombre de clics des articles : 6234543
Visiteurs

Visites aujourd'hui338
Visites hier435
Visites dans le mois11895
Total des visites952776
Qui est en ligne ?
Nous avons 171 invités en ligne