Accueil Industrie Les Actus Plasturgie : Plastivaloire optimiste pour 2021

PARIS (MPE-Média) – Les résultats du groupe Plastivaloire ont été présentés ce 15 décembre par les dirigeants de l’entreprise pour le dernier semestre 2020 ainsi que les mesures actées dans le cadre de la pandémie en cours. Détails.

201215_PVL_01

(Source Plastivaloire)

Plastivaloire a connu un exercice 2019-2020 difficile avec une forte baisse d’activité en 2020 et une baisse de chiffre d’affaires de 13% (629M€ Vs 728M€) comparé à l’exercice 2018-2019. Automobile (68%), industrie (17%), outillages auto (14%) et industries (1%) constituent les segments de marché de la firme.

201215_PVL_02

(Source Plastivaloire)

201215_PVL_03

(Source Plastivaloire)

L’endettement net de la société PVL est stable à 262,1M€ avec un taux de gearing de 95,9% et une trésorerie nette de 41M€, grâce aux mesures et au PGE sollicité cette année. La marge brute est dégradée de 4 points et le résultat net part du groupe est à -16,1M€ contre 24,6M€ u an plus tôt. L’Ebitda est en baisse à 46,4M€ contre 75,5M€ un an plus tôt. Le résultat annuel courant est à +0,1M€. Le taux d’endettement se dégrade quoique peu en valeur.

201215_PVL_04

(Source IHS/PVL)

PVL a investi près de 26M€ sur des nouvelles machines dont 10,5M€ en République tchèque et 11M€ sur programmes durant cet exercice annuel.

Côté commandes, une forte baisse est relevée sur 12 mois : Ni Renault ni Audi n’ont eu de véhicules à consulter mais cela devrait changer dans l’année qui vient, note le directeur commercial de PVL Thierry Blampain qui annonce un très bon début d’exercice 2020-2021 sur octobre et novembre 2020. Les prévisions du groupe pour les mois à venir sont solides, avec un marché stable sur un an, en progression sur 2020 en baisse partout. Les producteurs français de voitures sont annoncés en baisse de - 12,7% d’ici à 2023 sauf le segment premium en hausse de + 7,1% dans la même période.

Pour le bâtiment et les produits grands publics, PVL observe une forte hausse pour la production de pièces pour la climatisation.

201215_PVL_05

(Source IHS Monde/PVL)

201215_PVL_06

(Source IHS Monde/PVL)

201215_PVL_07

(Source IHS Monde/PVL)

PVL Mexique, PVl Pilsen (République tchèque, servant Mercédès, BMW et Tesla via Brose) et Transnav acquis aux États-Unis permettent à PVL une augmentation des acquisitions de 23% dont 362M€ pour les nouveaux sites acquis par le groupe.

201215_PVL_08

(Source IHS/PVL)

 

Les clients de PVL dans l’exercice se répartissent entre PSA (46,8% des commandes), d’autres constructeurs automobiles français ou étrangers et des entreprises du BTP. PVL n’a pas « de sensibilité particulière au type de mobilité électrique ou thermique ». Le groupe vise un chiffre d’affaires de 700M€ pour les 12 mois à venir.

La stratégie de PVL est de privilégier les clients du secteur automobile actuels du groupe en Europe (16M VL), Amérique du nord (13M VL) et en Chine (3M VL). Seule incertitude : Quid du Covid n°2 qui vient d’être diagnostiqué en Allemagne. La présentation récente de la nouvelle Renault électrique E-vision concerne PVL pour son cockpit. Le relais de croissance prioritaire du groupe se situe en Amérique du nord et centrale (Mexique) et en Asie où de nouveaux accords commerciaux sont en discussion. PVL va se rapprocher d’un injecteur chinois produisant sous licence pour le groupe et uniquement pour ses clients chinois.

 

La voiture électrique :

Une question difficile mais peu d'impact pour Plastivaloire

 

MPE-Média - Comment anticipez-vous la progression du parc de véhicules électrique en France et en Europe?

PATRICK FINDELING, PDG – C’est une question difficile, très politique, car l’électricité il faut savoir comment on la produit, comment on recharge les voitures, comment on choisit les batteries. PVL prend des pièces pour le nouveau 3008, 5008 sous trois déclinaisons, électrique comme hybride et thermique.

THIERRY BLAMPAIN, Directeur stratégie – Nous observons un quasi monopole de la production de batteries des chinois et de Tesla. L’électrique va sans doute se développer surtout dans les zones urbaines. PVL n’est donc pas lié au type de mobilité. Tesla est un grand client à nous, qui pèse 500 000 VL par an. Hormis en France la plupart des véhicules électriques sont des véhicules à charbon. Pour les véhicules autonomes, ils auront besoin de beaucoup plus de pièces pour des

 

MPE-Média - Quid des obligations d’insertion de plastiques recyclés dans les produits neufs ?

PATRICK FINDELING, PDG - Nous le faisons déjà sur les calandres, depuis plusieurs années avec des matières issus de VHU dans les casses automobiles, utilisant jusqu’à 100% de R-plastique pour les parties non visibles des véhicules. Mais une matière recyclée ne pouvant pas servir pour des pièces de décoration, les pièces pour des parties visibles sont en plastique vierge à 100%.

Recueilli par Christophe JOURNET

Rédacteur en chef de MPE-Média

 

Voir aussi via https://groupe-plastivaloire.com

ADHESION

TARIFS_2020-2021

ADHESION

Retour vers le haut
 

Commentaires non autorisés

Vendredi 15 Janvier 2021
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   202001<202012 Janvier 2021 >20212   >>202201
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
126202101
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 140
Nombre d'articles : 2376
Liens internet : 10
Nombre de clics des articles : 6391015
Visiteurs

Visites aujourd'hui281
Visites hier467
Visites dans le mois6488
Total des visites997673
Qui est en ligne ?
Nous avons 214 invités en ligne