Accueil Industrie Fédérations France-Chimie fête ses 100 ans à Paris

PARIS (MPE-Média) – Pour fêter ses 100 ans, l’ex Union des industries chimiques (UIC) devenue France-Chimie organisait ce 20 octobre une conférence anniversaire salle Pleyel à Paris avec quelques dirigeants du secteur et de l’industrie, un nombreux public et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l’industrie. Détails.

211020_100ansChimie_00

Une intervention attendue, celle du savant et philosophe Etienne Klein sur l’innovation opposée au progrès des Lumières ouvrait cet évènement (Ph CJ MPE-Média)

Pour Etienne Klein, « Le mot innovation a complètement remplacé le mot progrès dans les propos actuels (…) Croire au progrès, c’est accepter de condamner un futur personnel au nom d’un futur collectif ». « Il est important de faire progresser l’idée de progrès, de retravailler cette idée pour qu’elle devienne crédible » ajoute ce penseur, qui ajoute que « le rapport de la Commission européenne de 2010 sur l’innovation cite 200 fois l’innovation sans la définir » et dit que « l’Europe a compris qu’elle ne ferait rien sans l’innovation! Or il faut déterminer ce qu’il faut faire en réponse à la crise du présent » conclut-il.

C’est une longue histoire, qui débute en fait bien avant 1921, année de la constitution de l’association des chimistes français, devenue ensuite Union des industries chimiques et plus récemment « France Chimie » que préside aujourd’hui Luc Benoit-Catin, évoquant le dynamisme de l’industrie chimique et les métiers passionnants qu’elle offre aux jeunes.

Le Prix Pierre Potier remis plus tard dans la matinée en compagnie de Bernard Meunier, ancien Pdt de l’Académie des sciences qui préside le jury de ce prix, illustre bien l’aspect créatif de la Chimie, Bernard Meunier notant que Pierre Potier avait inventé plusieurs médicaments et était « un très grand chimiste français ».

 

211020_100ansChimie_03

211020_100ansChimie_04

La remise des prix Potier à trois lauréats et trois trophées à d'autres sociétés (Ph MPE-Média)

 

Les lauréats du Prix Pierre Potier 2021 sont :

  • - BASF pour son projet écosunpass
  • - Calyxia pour son projet de mircocapsules.
  • - Scanaë,
  • - Trophées : Les sociétés Solvay, Minafin, Scanaë, pour des innovations chimiques prometteuses.

211020_100ansChimie_06
Le prix Pierre Potier des lycéens a été remis par la ministre de l’industrie Agnès Pannier-Runacher à une responsable de la société KEMICA COATINGS, en présence de lycéens du jury (Ph MPE-Média)

 

« Un problème de dépendance aux matières fossiles »

Prenant la parole en milieu de journée, Agnès Pannier-Runacher ministre de l'industrie accueillie par la célèbre modératrice de télévision Églantine Émeyé, s’est déclarée « heureuse de participer à cette remise de prix décerné par des jeunes (…) avec le plan de relance France-Relance 2030 qui fait suite à 40 années de renoncement industriel, nous prenons en compte un enjeu central de compétitivité pour lequel nous avons besoin d’initiatives industrielles. »

« Nous connaissons aujourd’hui un problème de dépendance aux matières fossiles (…) Nous pensons qu’un choix équilibré entre renouvelables et nucléaire est le meilleur choix (…) C’est ce que nous disons ces jours-ci à Bruxelles : Les français ont investi durant des années dans une filière nucléaire solide et équilibrée (…) qu’il ne s’agit pas de détruire », poursuit la ministre avant de féliciter de nouveau les lauréats du Prix Potier 2021.

« C’est aussi dans ce cadre de la lutte contre le réchauffement climatique que nous devons construire la décarbonation du tissu industriel. Avec France Relance 2030, nous allons investir près de 4 Mrds d’euros pour réduire nos émissions et reconstruire nos industries (…) Je fais confiance à la chimie pour participer au développement de la filière hydrogène (…) et améliorer les procédés de transformation et de production des matières », ajoute Agnès Pannier-Runacher.

 

Chimie, pharmacie, automobile, savoir-faire connexes

Des tables rondes thématiques ont permis à plusieurs dirigeants de parler des innovations développées ces dernières années dans leurs groupes, comme Lyse Santoro (T.H.A.C.), Frédéric Gauchet (Minafin, Vce-Pdt du CEFIC européen), Nicolas Dufourcq (BPI-France), Alexandre Saubot (France-Industrie, Vce-Pdt du Conseil national de l’industrie), Mme Ilham Kadri, Ceo de Solvay, Andrew Morlet (Fondation Mc Arthur), Laxman Narasimhan (Ceo de Reckitt), Pierre Luzeau (Pdt de Seqens), Frédérique Vidal (Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche), avant et après l’intervention attendue d’Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée en charge de l’industrie et de la relance à Bercy.

 

211020_100ansChimie_01

Le Pdt de Sanofi Olivier Bogillot a ainsi évoqué la question de la relocalisation de la production de substances pharmaceutiques (Ph CJ MPE-Média)

Une table ronde associant Florence Lambert, PDG de Genvia, le PDT d’Arkema Thierry Le Henaff et Maxime Picat, COO de Stellantis a permis à ces grands acteurs de faire le point sur la mutation en cours vers la mobilité électrique et ce qu’elle suppose en terme de nouveaux matériaux, nouvelles énergies, notamment pour la production de batteries, leur amélioration et leur recyclage, « permettant d’aller vers de nouveaux liants avec de nouvelles matières premières », note le PDG d’Arkema.

« La batterie, c’est vraiment ce qui a permis de remettre la chimie au cœur de l’automobile, par exemple pour remplacer le cobalt par d’autres solutions plus économiques, créer de nouvelles électrodes, travailler la structure de nos batteries », explique Maxime Picat, qui estime essentiel de développer « la capacité de vraiment recycler, utiliser les matériaux pour recréer de nouvelles batteries »

« Les hommes et les femmes qui s’engagent au quotidien dans nos entreprises sont les artisans de notre capacité à mener à bien l’ensemble des transformations qui sont devant nous. En phase avec les enjeux de son époque, la Chimie recrute et offre des métiers passionnants. J’appelle les jeunes à nous rejoindre, à venir prendre part à cette aventure faite d’innovation et d’émulation collective pour préparer le monde de demain. », déclare Luc Benoit-Catin, Président de France Chimie en parallèle à cet anniversaire, annonçant de nombreuses créations d’emplois à venir dans cette branche.

 

Christophe JOURNET

Rédacteur en chef de MPE-Média

 

Voir aussi via https ://www.francechimie.fr


211020_100ansChimie_Bandeau

 

120 000 emplois à pourvoir dans les entreprises de la Chimie dans les 5 prochaines années

 

PARIS (MPE-Média) - La Chimie va recruter 120 000 personnes sur l’ensemble du territoire dans les 5 prochaines années, du fait notamment de la dynamique favorable que connait le secteur, annonce France Chimie à l’occasion de son centième anniversaire.

Pour répondre à ce défi, la Branche vient de signer un accord original sur l’alternance : France Chimie renforce son partenariat avec la Fédération Gay-Lussac et poursuit ses actions de promotion des métiers.

« Maillon essentiel de nombreuses chaines de valeur, le secteur de la Chimie connait en France une dynamique positive depuis plusieurs années, se traduisant notamment par une croissance soutenue de +1,4% par an en moyenne depuis 15 ans. Elle est le premier secteur industriel exportateur », explique le porte-parole de la chimie française.

Cette tendance positive devrait se poursuivre dans les prochaines années, notamment grâce au développement de nouvelles filières (matériaux pour les batteries, essor des produits biosourcés et issus des biotech et nouvelles activités liées à l’économie circulaire…) et à la localisation en France de certaines activités stratégiques (redynamisation de la chimie fine pour la pharmacie), continue la même source.

Après trois années de croissance nette en emplois dans la branche Chimie, le secteur anticipe aujourd’hui une accélération de ses besoins en recrutement : « Ce sont ainsi près de 120 000 talents que les entreprises de la Chimie vont accueillir d’ici 5 ans », annonce France Chimie.

Ces besoins de nouveaux talents vont couvrir une très grande diversité de métiers et tous les niveaux de qualification : des chercheurs pour les métiers de R&D aux opérateurs qualifiés sur les unités de production, en passant par les responsables de production, les ingénieurs procédés, les technicien, ainsi que des experts du digital, indispensables pour le secteur aujourd’hui en pleine transformation numérique.

 

Un accord d’alternance original

Deuxième branche industrielle en nombre d’alternants accueillis, la Chimie prévoit d’en augmenter la part de 30% d’ici à 2025, passant de 6 000 alternants engagés par an à 7800. Elle souhaite en faire une voie d’accès à l’emploi pour les jeunes générations, de transmission des savoir-faire et d’élévation du niveau de qualification. La Branche a récemment signé un accord paritaire en ce sens, comprenant une revalorisation des rémunérations des contrats d’apprentissage ou de professionnalisation, des dispositions pour aider les jeunes à se loger et des aides pour passer leur permis de conduire, notamment.

 

Un partenariat renforcé avec la fédération Gay-Lussac

Parce que les écoles d’ingénieur de chimie sont un vivier de talents pour la Branche, France Chimie a souhaité renforcer son partenariat avec la Fédération Gay-Lussac qui réunit 20 écoles de Chimie. Une première initiative a permis de sensibiliser les étudiants à la Chimie aux démarches RSE de terrain qui sont menées dans les entreprises. Les élèves ingénieurs ont ainsi eu l’opportunité d’être acteurs de la RSE de la Chimie, en décernant leur Trophée RSE à l’occasion de l’évènement « Accélérons demain ».

En complément, France Chimie soutenu par 10 industriels* de la Chimie, a souhaité récompenser les démarches d’innovation des étudiants au service d’une société durable. La première édition du Prix Innovation a réuni un jury composé de DRH et directeurs de la recherche qui ont retenu 5 projets et récompensé 26 étudiants. Au-delà du Prix, les lauréats bénéficieront d’un accès privilégié à des stages dans les entreprises partenaires.

 

Un travail de promotion de la Chimie et de ses métiers

Pour attirer les nouveaux talents, la branche Chimie multiplie les actions de promotion qui visent à mieux faire connaitre le secteur et la variété de ses métiers.

Elle organise ou participe par exemple à des rendez-vous d’orientation multiformes dans toute la France (Salon de l’éducation, Villages de la Chimie, Usine extraordinaire à Marseille, French Fab Tour, Semaine de l’industrie…), initie ou soutient des prix pour les lycéens (Olympiades de la Chimie, Prix Pierre Potier) et communique en ligne à travers des formats originaux comme une Web app d’orientation ou sur les réseaux sociaux.

*Les dix partenaires de cette 1ère édition du Prix Innovation sont Adisseo, Arkema, BASF, Elkem, Exxon, KemOne, Minafin, Seqens, Solvay et Weylchem.

 

Avenant au contrat de filière du Comité stratégique de filière

« Chimie et matériaux »

PARIS (MPE-Média) - Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie, et Luc Benoit-Cattin, président du Comité stratégique de Filière « Chimie et matériaux », annonçaient récemment la signature de l’avenant au contrat de filière signé en 2018, à l’occasion d’une visite au Centre de Recherche & Innovation du groupe Solvay à Lyon/Saint-Fons, au cœur de la vallée de la chimie.

Cette actualisation du contrat de filière s’inscrit dans la dynamique du Plan France Relance. Elle vise à répondre aux enjeux actuels et futurs de la filière « Chimie et matériaux », qui regroupe les industries de la chimie, du papier-carton, de la plasturgie et du caoutchouc. Ces enjeux prioritaires sont : La transition écologique, en poursuivant la stratégie de décarbonation de la filière grâce à des technologies de rupture, en soutenant la décarbonation du secteur de la construction et de la rénovation grâce à la chimie de formulation, et en développant le recyclage chimique des plastiques ; Le renforcement de la compétitivité et de la souveraineté de l’industrie chimique, en développant la filière chimie biosourcée et issue des biotechnologies, en redynamisant la production de principes actifs et intermédiaires pharmaceutiques au service de la sécurité sanitaire, et en renforçant l’attractivité des plateformes industrielles vecteurs de croissance ; La cohésion sociale, en développant l’alternance et en anticipant plus fortement encore les besoins en compétences ; Le renforcement des relations avec les fournisseurs et clients, en s’engageant avec les acteurs de la logistique pour la sécurité des opérations de stockage, et en développant une filière de plastiques recyclés aptes au contact alimentaire.

 

L’actualisation du contrat tire les enseignements de la crise sanitaire et de ses conséquences économiques, qui ont rappelé le rôle stratégique de la filière « Chimie et matériaux » pour l’ensemble des secteurs industriels, et la nécessité de disposer d’une filière compétitive, souveraine et attractive. Cet avenant capitalise sur les actions déjà engagées dans France Relance, dont la baisse de la fiscalité des entreprises (20 milliards d’euros de baisse d’impôts de production sur 2021 et 2022) ou l’appui à la décarbonation de l’industrie (1,2 milliard d’euros).

A ce jour, les différents dispositifs de soutien à l’investissement du plan France Relance ont permis de sélectionner 340 projets lauréats (dont 58% de PME) dans les secteurs de la chimie, du papier/carton et de la plasturgie, pour un total de 2,7 milliards d’euros d’investissements et une aide publique de 432 millions d’euros.

 

Accélération du développement des filières chimie biosourcée et issue des biotechnologies industrielles

Dans les prochaines semaines, le Gouvernement dévoilera la stratégie d’accélération « Produits biosourcés et biotechnologies industrielles – Carburants durables ». Il s’agit, à travers la mobilisation du 4ème Programme d’investissements d’avenir (PIA), de soutenir l’innovation et le développement en France de la chimie biosourcée et issue des biotechnologies.

Bénéficiant déjà de champions implantés sur l’ensemble de son territoire, la France a un potentiel de développement prometteur grâce à ses ressources en biomasse et sa maîtrise des technologies dont les biotechnologies industrielles. Cette stratégie contribuera à atteindre les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre via la substitution de produits pétrosourcés par des produits biosourcés, et à renforcer la compétitivité et la souveraineté de nombreux secteurs clés. Elle apportera une valeur ajoutée complémentaire aux filières agroalimentaire et bois à travers les bioraffineries.

La stratégie d’accélération s’articulera autour de 5 axes principaux : poursuivre le soutien à la recherche et à l'innovation sur les biotechnologies industrielles, les produits biosourcés et les carburants durables ; anticiper les besoins de compétences ; sécuriser l'approvisionnement en biomasse ; développer les marchés nationaux et à l'export des produits biosourcés ou issus de biotechnologies et favoriser l'investissement productif et le développement de l'offre française.

Sur les 135 projets de la branche chimie lauréats des dispositifs de soutien à l’investissement du plan de relance, 26 relèvent de la chimie biosourcée et des biotechnologies, représentant 404 M€ d’investissements et 48 M€ d’aides.

 

Voir aussi via https://www.francechimie.fr

 

À PROPOS DE FRANCE CHIMIE - France Chimie est l’organisation professionnelle qui représente les entreprises de la Chimie en France. La Chimie fournit les substances et matériaux indispensables à l’ensemble des secteurs de l’économie. France Chimie souhaite mieux faire connaitre la Chimie et ses applications et mettre en valeur le rôle éminent qu’elle joue au sein de la société. www.francechimie.fr

Suivez-les sur Twitter : @FranceChimie #GRACEALACHIMIE

BANNIERE_@MPE-MEDIATWIT

Retour vers le haut

Mis à jour (Mercredi, 20 Octobre 2021 13:43)

 

Commentaires non autorisés

Mardi 05 Juillet 2022
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Taux de change
Liens commerciaux
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 140
Nombre d'articles : 2483
Liens internet : 7
Nombre de clics des articles : 7289679
Visiteurs du site

Visites aujourd'hui31
Visites hier690
Visites dans le mois2773
Visites dans l"année125022
Total des visites1366144
Qui est en ligne ?
Nous avons 155 invités en ligne