Accueil Industrie Les Actus Présidentielle : Manifeste des pôles de compétitivité

PARIS (MPE-Média) – Les pôles français de compétitivité viennent de rendre public une plate-forme de propositions pour les candidats à la présidentielle, rappelant leur rôle pour réindustrialiser et garantir innovation et souveraineté économique du pays. Détails.

220308_MANIFESTE_POLES_COMP

(Source AFC 2022)

Créés en 2004, les Pôles de Compétitivité sont devenus en moins de vingt ans un outil de politique publique indispensable. L’enjeu est maintenant de pérenniser leur action en confirmant l’engagement de l’Etat au côté des Régions et de tous les acteurs publics et privés concernés, déclarent les signataires.

Les 54 pôles rassemblent aujourd’hui plus de 18 000 entreprises innovantes, principalement des PME, des ETI et des grands groupes, mais aussi de nombreuses startups et plus de 2 000 acteurs publics, universités, centres de recherche, instituts, collectivités, etc. Leurs 900 professionnels des écosystèmes ont permis à 12.000 projets innovants de voir le jour : 2 000 projets FUI-Régions pour un total de dépense de R&D de 7,5 Md€ et plus de 10 000 projets accompagnés par les pôles dans le cadre de différents dispositifs (ANR, PIA, Régions, Europe, etc.), poursuit la même source.

Un projet innovant accompagné par un Pôle de Compétitivité, souvent en lien avec plusieurs de ses membres, une grande entreprise, un acteur public, une PME et une startup locale, a deux fois plus de chances d’aboutir. L’effet de levier pour la dépense publique est considérable puisqu’un euro d’argent public génère 2,5 € de financements privé, continuent les responsables de ces pôles.

 

Une nouvelle étape à franchir, plus européenne, mieux financée

Mais cette dynamique de 18 années doit se poursuivre pour porter ses fruits après 4 périodes dont la dernière de 2019 à 2022 aura été celle « du passage à l’échelon européen et d’une hausse du nombre de projets de plus de 50% avec plus d’une cinquantaine de recrutements « Europe » dans les équipes de pôles. »

L’étape suivante, qui passe par le maintien du soutien de l’État, engagé dans le plan France Relance, doit inclure « l’innovation dans les territoires » au service de la réindustrialisation, dans les territoires, l’Association française des pôles de compétitivité demandant à leurs réseaux respectifs de signer une série de propositions concrètes faites aux candidats à la présidentielle d’avril.

Parmi ces propositions, figurent notamment l’évolution des règles de financement des pôles, modifiées à la baisse en 2018 et non publiées pour 2023, pour lesquelles les pôles proposent de diversifier les sources européenne, étatique, régionales, privées et publiques, qui pourraient devenir pluri-annuelles pour sécuriser leurs actions.

La plate-forme comprend la création d’un label « pôle de compétitivité » adapté aux entreprises les plus innovantes, plus d’incitation de l’État aux entreprises à sollliciter leur expertise et plus de lien vers l’international via la création d’ une équipe en charge des pôles de compétitivité au sein du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères, qui « pourrait démultiplier la force de frappe des pôles de compétitivité pour la période budgétaire 2021-2027 de la commission européenne. »

Christophe JOURNET

Rédacteur en chef de MPE-Média

 

Voir aussi via https://www.polesdecompetitivite2027.fr

Bannière_PAPREC_MPE_780 x 90

BANNIERE_ENGLISH_2015


Retour vers le haut
 

Commentaires non autorisés

Dimanche 22 Mai 2022
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Taux de change
Liens commerciaux
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 140
Nombre d'articles : 2479
Liens internet : 7
Nombre de clics des articles : 7225731
Visiteurs du site

Visites aujourd'hui333
Visites hier558
Visites dans le mois11945
Visites dans l"année96741
Total des visites1337863
Qui est en ligne ?
Nous avons 64 invités en ligne