Accueil Industrie Les Actus Transition engagée dans la sûreté nucléaire

PARIS (MPE-Média) – Après concertation avec les responsables de l’IRSN, de l’ASN et du CEA, la ministre de la transition énergétique Agnès Pannier-Runacher confirme que les changements de missions de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), de l’Institut de radio-protection et de sûreté nucléaire (IRSN) en lien avec le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) vont être validés.

230223_IRSN

L’IRSN devrait fusionner avec l’ASN et le CEA (Ph SD)

Le cabinet d’Agnès Pannier-Runacher confirme que le projet de fermeture de l’Institut de radio-protection et de sûreté nucléaire (IRSN) sera débattu par les parlementaires dans le cadre du projet de loi d’accélération de l’énergie nucléaire avant transfert de ses personnels vers l’Autorité de sûreté nucléaire (SSN) et le Commissariat à l’énergie atomique (CEA), mutation dont l’application devrait prendre près de 17 mois.

La décision de faire fusionner IRSN et ASN en lien avec le CEA, prise dans le cadre d’un travail de préparation de la relance de la filière nucléaire, de l’amont à l’aval du cycle, incluant la question des meilleurs standards de sécurité dans ce cadre, « n’est pas du tout inscrite dans le cadre d’une critique du travail de l’IRSN qui est reconnu, affirme le cabinet de la ministre en charge de l’énergie. »

2ème objectif, garantir l’indépendance du futur organisme en charge de la sécurité et de la sûreté nucléaire, avec des statuts attractifs pour ses salariés, qu’ils soient en charge de la sûreté ou qu’ils fassent de la recherche en la matière.

Une nouvelle ASN renforcée

« Aujourd’hui, l’IRSN a des compétences de sécurité nucléaire et de sûreté ; c’est un point qui doit être regardé de près afin qu’il n’y ait pas d’incidence sur la sécurité nucléaire lors du passage à une nouvelle ASN renforcée », nous explique la directrice du cabinet de la ministre.

Un maximum de postes de l’IRSN doivent être transférés à l’ASN, ou vers le CEA, en fonction des discussions menées au préalable dans les différents groupes de travail sur les missions, sur le personnel, sur les sujets règlementaires, les sujets budgétaires et financiers.

Cette transition entre organisations de supervision de la filière nucléaire est proposée en 2023 « pour éviter que cela ne freine l’accélération du développement de la filière nucléaire, pour se mettre en situation de tenir les délais en tenant compte de la qualité », nous répond la même source en conclusion à ce sujet.

 

Christophe JOURNET

Bannière_PAPREC_MPE_780 x 90

BANNIERE_MPE_2011_2018

BANNIÈRE_2020


Retour vers le haut

Mis à jour (Jeudi, 23 Février 2023 16:53)

 
Lundi 20 Mai 2024
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Taux de change
Liens commerciaux
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 6
Nombre d'articles : 2574
Liens internet : 7
Nombre de clics des articles : 8254516
Visiteurs du site

Visites aujourd'hui243
Visites hier258
Visites dans le mois5871
Visites dans l"année61624
Total des visites1735859
Qui est en ligne ?
Nous avons 146 invités en ligne