Accueil Industrie Les Actus BIR COPENHAGUE : Le retour en grâce des scraps d’inox

COPENHAGUE (MPE-Média) – Le Comité inoxydables et alliages spéciaux du Bureau international du recyclage (BIR) présidé par Joost Van Kleef (Oryx Stainless BV) ouvrait sa session de printemps par une intervention prospective de Yuriy Vlasov, analyste senior chez CRU suivie par un plaidoyer pro domo pour la sûreté et la justesse des prix du London Metal Exchange par Alberto Xodo.

240527_BIR_04;jpeg

Alberto Xodo, en charge de l'acier et du nickel au LME à la tribune du BIR (Ph CJ)

Toujours en croissance ces dernières années, le marché de scraps d’aciers inoxydables reste soutenu en particulier en Chine et en Asie, avec une tendance légèrement haussière selon Yuriy Vlasov en Europe : « Tout indique à penser que l’Europe va rester encore autonome pour ses volumes de scraps d’inoxydables face à sa propre demande tandis que la Chine voit sa production d’inoxydables primaires augmenter moins que sa demande cumulée », note cet expert.

« Les producteurs chinois et indonésiens sont moins dépendants du scrap que ceux des marchés développés. Ils utilisent davantage de « nickel pig iron » NPI - substitut à l’acier inoxydable ferritique ou austénitique composé de fer et de nickel bas de casse et surtout moins cher à l’achat NDLR – explique Y. Vlasov. Il précise que les producteurs indiens investissent dans du NPI à bas coût issu de produits à demi-finis.

Toutefois, la demande en scraps d’acier inoxydable devrait augmenter selon lui au même rythme que la production primaire dans les marchés développés.

 

Un regain d’intérêt

Pour Alberto Xodo (London Metal Exchange, LME), ancien consultant chez PWC, expert pour l’acier et le nickel, un regard sur les courbes de plus en plus proches des prix du nickel du LME et du Shanghai SHFE entre 2022 et avril 2024 et la hausse des prix du métal du diable durant les six derniers mois indiquent un regain assez net d’intérêt des investisseurs pour se couvrir sur le risque prix après les points très bas de mai 22 à janvier 23 intervenus suite à l’agression russe en Ukraine – non mentionnée par le speaker NDLR.

Alberto Xodo a noté que l’annonce récente du ban anglais sur les importations de métaux russes lié aux sanctions décidées suite au conflit en Ukraine n’aura pratiquement pas perturbé les cotations du nickel au LME, une preuve selon lui de la maturité de ce marché à l’échelle internationale.

Selon Yuriy Vlasov, les prochains challenges pour le marché des scraps d’acier inoxydable se situent dans la capacité des producteurs à réduire leurs émissions de CO2, process dont les coûts impactent les prix du métal, un combat serré entre développement et décarbonation en particulier dans les pays d’Asie.

Quant à la confiance des traders dans les prix du LME, atteinte voici un an selon l’analyste autrichien Markus Moll affirmant à Amsterdam qu’elle était « morte », elle semble bel et bien revenue selon Alberto Xodo. Ouf ! On a eu chaud.

 

Christophe Journet

Rédacteur en chef de MPE-Média

LOGO_BIR_2012

Voir aussi sur www.bir.org

 

À SUIVRE DANS NOTRE PROCHAINE LETTRE MPE-MÉDIA FIN JUIN, sur simple demande via Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

VISUEL_PAPREC_2024

BANNIÈRE_2020


Retour vers le haut
 
Samedi 20 Juillet 2024
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Taux de change
Liens commerciaux
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 6
Nombre d'articles : 2583
Liens internet : 7
Nombre de clics des articles : 8319491
Visiteurs du site

Visites aujourd'hui215
Visites hier236
Visites dans le mois5652
Visites dans l"année81673
Total des visites1755908
Qui est en ligne ?
Nous avons 125 invités en ligne