Accueil Industrie Les Actus Fusions : Ca bouge dans le papier

PARIS (MPE-Média) - Le secteur du papier, vieux papiers et cartons est en pleine restructuration : Des fusions-acquisitions ont à nouveau eu lieu en 2011, notamment pour les groupes Myllykovski absorbé par UPM l’an dernier. M-real Corporation devient Metsä Board Corporation à la fin mars 2012 et la division Svenska Cellulosa emballages du suédois SCA va entrer dans le périmètre de l’anglais DS Smith d’ici à l’été.

SCA_BOBINE_PAPIER_Svenska Cellulosa_Per-Anders Sjöquist

Bobine de papier SCA (ph SD Per-Anders Sjöquist)

 

On annonce pour le 2e trimestre 2012 la cession de la division Svenska Cellulosa du suédois SCA,  qui vendrait sa partie papier d’emballage à DS Smith (GB), lequel a acquis récemment en France les usines du groupe Otor pour tenter de développer leur production. Otor pense aussi racheter les usines de SCA Packaging, si l’UE n’y fait pas obstacle au nom de la loi antitrust. Les anciens leaders du papier européens, nordiques, sont à présent des suiveurs de marché. Ils se sont développés en créant des sites hors frontières, sur le vieux continent, souligne une de nos sources.

DS Smith (GB), Smurfit (Irlando-américain, avec sa filiale Stone aux USA, plutôt financier à présent), Saica (Espagne), sont à présent les grands du secteur. Il semble impossible qu’un nouvel acteur s’impose sur le marché sans leur aval. De plus, il s’agit d’une industrie trop lourde pour que de petits acteurs s’y imposent. Pour l’instant, leurs grands concurrents asiatiques ne cherchent pas non plus à s’implanter dans leur périmètre, comme Norsk Skog avait tenté de le faire en rachetant Fletcher Challenge en Australie, sans succès.

Bye-bye M-real

L’épisode M-real Corporation, ex filiale du groupe finlandais Metsä qui devient Metsä Board Corporation le 28 mars 2012, a aussi marqué la fin 2011. Metsä a tenté l’an dernier une voie capitalistique détournée pour essayer de faire vivre ses sites européens avant de devoir se résoudre à en fermer quelques-uns, notamment en France.

Ce fut le cas pour une usine de sa filiale M-real, parmi les leaders du genre, située à Alizay (France) qui fabriquait de la pâte à papier a-t-elle basculé l’an dernier sur la production de papier bureautique recyclé. Mais le groupe Metsä devenu propriétaire a dû fermer l’unité de pâte vierge, ce qui a créé des tensions sociales et politiques.

M-real avait annoncé se donner jusqu’en septembre 2011 pour choisir entre la fermeture ou une autre solution. Faute d’accord de reprise, M-real a lancé le processus de fermeture d’une partie du site d’Alizay, estimant que certains repreneurs potentiels risquaient de concurrencer ses activités et de crainte que ce site continue à créer des surcapacités en Europe.

Christophe Journet

Retour vers le haut

Mis à jour (Jeudi, 10 Novembre 2016 15:34)

 
Mercredi 26 Juin 2024
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Taux de change
Liens commerciaux
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 6
Nombre d'articles : 2581
Liens internet : 7
Nombre de clics des articles : 8295948
Visiteurs du site

Visites aujourd'hui0
Visites hier375
Visites dans le mois8290
Visites dans l"année73724
Total des visites1747959
Qui est en ligne ?
Nous avons 148 invités en ligne