Accueil Actus en Libre accès VE: Philippe Aussourd, Président de l’AVERE

PARIS (MPE-Média) – « Nous sommes à l’aube de deux révolutions, générationnelle et numérique », dit Philippe Aussourd, le Président de l’Association pour le Véhicule Electrique Routier Européen (AVERE). Le développement de l’usage du véhicule électrique n’est pas un simple problème de recherche fondamentale. Ce mode de transport se développera lorsque plusieurs facteurs seront enfin réunis, à commencer par un vrai soutien tant dans le secteur public que dans l’industrie et parmi les usagers, explique le Président de l'AVERE, qui a interpellé les candidats à la Présidence de la République sur le thème de la mobilité électrique. En mai prochain, cet ancien dirigeant d’EDF et cadre Industrie de Bercy doit devenir le Président de la WEVA, l’association mondiale des promoteurs de la mobilité électrique et participer à un colloque à Los Angeles dédié aux progrès des voitures électriques. Entretien.

Que représente pour vous le véhicule électrique ?

Philippe Aussourd - Le véhicule électrique n’est pas un simple problème de recherche fondamentale, c’est d’abord chez nous comme ailleurs, en Allemagne, aux Etats-Unis, en Asie une question de soutien de l’industrie et des publics concernés. L’AVERE a été créée en France en 1978, dans la foulée du premier choc pétrolier, comme les autres groupes en Europe. Aux Etats-Unis, on assiste au développement de logiques commerciales. En Allemagne, nous suivons les travaux de trois chercheurs mais nous n’avons pas encore de liens avec les industriels. Je participe à une dizaine de groupes de travail dont un dédié à la mobilité du futur.

PHILIPPE_AUSSOURDPhilippe Aussourd (Ph SD AVERE)

Quelles études comptent dans la période ?

Deux groupes au moins ont fait et poursuivent des études intéressantes, dont une, européenne qui s’appelle « Transvision », et une autre, britannique, consacrée aux « infrastructures intelligentes de transport à l’horizon 2055 », ou OST, une étude sociétale menée dans 4 directions. Nous sommes en train d’en préparer une traduction pour la diffuser. En gros, il y a quatre axes. Un axe ultra-libéral, un ultra-bobo, un ultra-écolo, un autre ultra-conservateur. L’AVERE pense que nous connaîtrons une combinaison des autre dans 50 ans. Nous tentons donc d’établir une carte des possibles en France.

Qu’observez-vous comme différentes attitudes face à la mobilité électrique en 2012 ?

Tout d’abord, il y a ceux qui ont dit que nous aurions 2 millions de voitures électriques en France en 2020 il y a 4 ans et qui disent la même chose aujourd’hui, alors que les marchés se développent tous avec une courbe qui fait un « S ». Le tout est de comprendre que ça n’est jamais une déferlante. Je vois des similitudes frappantes avec le développement de la voiture à essence. Au début, c’était extraordinaire et rappelez-vous, il y avait des véhicules électriques dès les débuts de l’automobile. Le vrai décollage de la voiture thermique s’est fait par petites avancées, pas d’un seul coup.

STRUCTURE LIGIER

Structure et chassis de VE Ligier (Ph CJ MPE-Média) 

Ensuite, lorsque EDF m’a confié l’installation de 300 points de recharge dans le Paris intramuros d’il y a 15 ans, il y en avait 4 ou 5 parmi ces bornes qui étaient rapides et qui n’ont jamais servi et qui existent toujours boulevard des Maréchaux. L’autonomie des 106, Saxo, Clio de l’époque était limitée à 90 km et ne justifiait pas leur emploi. En 1997, Carlos Ghosn ne croyait pas du tout à la VE. Jai demandé à son staff ce qui l’a fait changer d’avis : c’est son entrée au Japon, avec Nissan et NEC qui a provoqué cela. En Chine, l’électrique ne pose pas de problème, mais le problème, c’est que le chinois de la rue rêve d’une BMW noire, pas de ce qu’il voit comme une « voiture de pauvre ».

PEUGEOT HYbrid4 

Peugeot Hybride 4 (ph SD MPSA)

PSA compte plus sur Mitsubishi pour développer la mobilité électrique que sur ses propres initiatives. Ghosn et Renault ont compris qu’il faut y être et conserver une position dans le marché de la fabrication des batteries et des moteurs de VE, en premier lieu.

Quel appel lancez-vous aux candidats de la campagne présidentielle en cours ?

Je leur demande quel est leur projet pour la mobilité électrique. Nicolas Sarkozy a des gens qui travaillent dessus depuis quatre ans. Il connaît parfaitement le sujet. François Hollande nous fera une réponse prudente, il a aussi quelqu’un qui travaille là-dessus, ce sera positif. Eva Joly, par exemple, est confrontée aux Verts Allemands, qui craigne la VE à cause du nucléaire à laquelle ils l’assimilent alors que leur pays est plutôt en avance du côté des constructeurs automobiles, mais chacun de leur côté.

Ensuite, il y a la question de la mobilité du futur. Nous sommes à l’aube de deux révolutions. L’une, générationnelle, les adultes ne voyant pas qu’ils sont déjà devenus des vieux c… si vous me passez l’expression, fait que pour les jeunes, la voiture n’est plus un signe de reconnaissance, ce qui fera changer la mobilité tout comme les habitudes que les jeunes se créent avec le mobile. La deuxième est le rôle du numérique dans les voitures : aujourd’hui, dans une voiture, il y a un conducteur et son téléphone portable. Demain, qui va prendre le pouvoir dans la voiture ? C’est le téléphone portable. Avec des repères passifs partout dans les rues, sur les autoroutes, le portable pourra piloter la VE à un millimètre près. C’est la seconde révolution déjà en marche.

RECHARGEMENT VE

Le mode de rechargement des VE est essentiel pour leur développement de masse (ph CJ MPE-Média)

 

Quid du développement de masse pour les voitures électriques ?

En soi rien ne s’y oppose, rien ne bloque. Mais il faut qu’il y ait des VE au catalogue et que le public apprenne que c’est aussi un objet intéressant pour des usages purement utilitaires. L’ADEME prépare actuellement une étude sur le cycle de vie des voitures électriques.

Qu’en est-il de la R&D dans ce secteur des voitures électriques ?

La recherche avance, c’est important. Je coordonne actuellement un groupe de recherche européen avec des anglais, des tchèques, d’autres nationalités pour mettre au point un nouveau moteur électrique pour les VE qui économisera l’emploi des aimants permanents grâce à des incrustations de métaux et dont le prototype devrait être prêt l’été prochain, le programme Safe-Drive, présenté l’an dernier au niveau mondial.

Et le but de l’AVERE dans tout ça ?

Simplement favoriser l’arrivée du véhicule électrique dans notre vie, d’aider à son développement. Ce n’est pas du lobbying à l’américaine, nous avons la chance de représenter l’ensemble des partenaires concernés, privés, publics et de leur apporter un plus par nos études. Par exemple, nous ne referons pas le travail du sénateur Nègre sur les infrastructures publiques et privées de recharge. Nous avons une secrétaire générale, Charlotte de Silguy et des délégués permanents, un comptable et des stagiaires issus des grandes écoles. Nous cherchons aussi des relais locaux dans les régions françaises.

Propos recueillis par C.J.

A propos de :

Philippe AUSSOURD, 67 ans, ingénieur diplômé de l’Ecole Polytechnique, de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées et de l’Institut National des Sciences et Techniques Nucléaires, a passé huit ans au ministère de l’Industrie, puis vingt-huit ans à Electricité de France avant de rejoindre le ministère du développement durable jusqu’en 2010.

Elu président de l’association AVERE-France, en 2010, il s’y consacre au développement de la mobilité électrique et au soutien au développement de la voiture électrique. En France cette association très active regroupe tous les partenaires d’un programme considéré comme un objectif majeur du pays. Elu en 2011 président de l’AVERE, association européenne qui regroupe les associations nationales de l’Europe au sens large, il prendra le 9 mai 2012 la présidence tournante de la World Electric Vehicle Association qui regroupe les trois associations continentales, européenne, américaine et asiatique.

AVERE – 112 quater, rue Marcadet, Paris 18e.

http://www.avere.org

http://www.transvision.eu

http://safedrive-fp7.eu/

www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_L-_NEGRE.pdf

Retour vers le haut

Mis à jour (Jeudi, 27 Octobre 2016 16:00)

 

Commentaires non autorisés

Jeudi 19 Octobre 2017
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201610<20179 Octobre 2017 >201711   >>201810
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
126201710
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 116
Nombre d'articles : 2085
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 3211188
Visiteurs

Visites aujourd'hui94
Visites hier356
Visites dans le mois5528
Total des visites511922
Qui est en ligne ?
Nous avons 209 invités en ligne