Accueil Actus en Libre accès INSEE: Le climat des affaires stagne

PARIS (MPE-Média) – L’indicateur du climat des affaires en France établi par l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE, calculé à partir de réponses des chefs d’entreprises de l’industrie, du bâtiment, du commerce et des services stagne à 95 points, à 5% en dessous de sa moyenne longue.

INDICATEUR_CLIMAT_AFFAIRES_FR_INSEE_AVRIL_2012

(Source INSEE avril 2012)

L’INSEE précise que « l’indicateur de retournement de la conjoncture calculé pour la France s’améliore mais reste dans la zone indiquant une conjoncture moyenne, seul celui concernant les activités de service étant clairement dans une zone favorable ».

INDICATEUR_CLIMAT_AFF_FRANCE_INSEE_AVRIL_2012_GRAPHIQUE

(Source INSEE avril 2012)

Dans le secteur du bâtiment, l'indicateur de l'INSEE perd à nouveau un point en avril et l'indicateur de retournement de conjoncture signale toujours un climat défavorable, note l'Institut.

Les entrepreneurs de plus nombreux en avril qu'en mars à indiquer que leur activité s'est déteriorée sur la période récente et qu'ils  restent pessimistes concernant leur activité dans les mois à venir.

Les carnets de commande des entreprises du bâtiment sont jugés inférieurs à la normale et sont inférieurs à la moyenne à long terme, permettant d'assurer près de 7 mois de travail des effectifs à temps plein comme en mars dernier, donnée en lègère hausse de 0,2 mois sur janvier et février 2012.

Le taux d'utilisation des capacités de production des entreprises du bâtiment en France continue à se replier légèrement comparé à la fin 2011, l'INSEE précisant qu'un employeur sur quatre déclare ne pas pouvoir accroître sa production et un sur deux ayant des difficultés de recrutement.

INDICATEUR_CARNETS_DE_COMMANDES_FR_AVRIL_2012_INSEE

(Source INSEE avril 2012)

L'INSEE précise que les chefs d'entreprise du bâtiment estiment connaître des baisses de prix.

Il est toutefois intéressant d'observer l'écart croissant entre la réalité des niveaux des commandes dans ce secteur, qui continue à revenir par paliers successifs depuis la fin 2009 au niveau de la mi 2007, juste avant la crise financière, alors que la courbe représentant le sentiment des chefs d'entreprise du bâtiment sur leurs commandes stagne très en-dessous au niveau de 1999, période où à l'inverse, l'opinion des patron était supérieure à la réalité des courbes des niveaux de commandes.

Christophe Journet

Retour vers le haut

Mis à jour (Jeudi, 27 Octobre 2016 14:50)

 

Commentaires non autorisés

Lundi 24 Avril 2017
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201604<20173 Avril 2017 >20175   >>201804
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
126201704
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 113
Nombre d'articles : 2033
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 2812598
Visiteurs

Visites aujourd'hui260
Visites hier274
Visites dans le mois8856
Total des visites451546
Qui est en ligne ?
Nous avons 219 invités en ligne