Accueil Actus en Libre accès Fret mer : Le duel Cosco/Vale bat son plein

PARIS (MPE-Média) – L’armateur de minéraliers capesizes met en oeuvre d’importants moyens de lobbying pour empêcher le mineur global brésilien Vale, premier producteur mondial de minerai de fer d’obtenir les autorisations nécessaires pour faire accoster ses nouveaux cargos ultra-larges d’une capacité de 400.000 tonnes dans les ports chinois.

Le PDG de China Ocean Shipping Copany (COSCO) M. Ma Zehua a déposé de nouvelles requêtes dans ce sens auprès des autorités gouvernementales du commerce et portuaires chinoises et cherche à obtenir le soutien de la CISA, l’Association chinoise du fer et de l’acier pour garantir l’emploi de ses propres cargos capesizes, en évoquant des problèmes de sécurité liés à l’usage régulier des nouveaux Valemax ultra-larges par le mineur brésilien.

VLOC_VALE_RIO_DE_JANEIRO

Le Valemax Rio de Janeiro, 380.000 tonnes utiles, premier à accoster en Chine en décembre 2011 (ph SD Vale)

Vale a déjà fait construire en Chine une dizaine de ces navires dans le but affiché de réduire le coût du transport du minerai de fer et se voit actuellement obligé de les revendre à des armateurs chinois pour obtenir le droit d’accoster en Chine, ou de décharger le minerai aux Philippines où d’autres navires de dimensions plus réduites le chargent à nouveau pour le livrer en Chine.

Vale a fait savoir que trois ports chinois au moins, Dalian, Dongliakoou et Majishan peuvent accueillir ses navires en toute sécurité, ce que conteste COSCO, leader du fret mer chinois qui a enregistré des pertes importantes au premier trimestre 2012, à la hauteur de 430 millions de dollars.

Les armateurs ligués contre Vale

L’Association chinoises des armateurs qui représente près de 80% des capacités de fret maritime chinoises a également pris position l’an dernier contre l’autorisation des super cargos commandés par Vale, alors que le prix du minerai de fer importé en Chine était en train de chuter d’environ 50 dollars par tonne comparé aux prix les plus élevés du premier semestre 2011.

Du coup, les observateurs - dont Bloomberg et la presse du Brésil - pensent que l’arbitrage au plus haut niveau de ce duel entre géants est devenu l’une des clés de la relation sino-brésilienne, la Chine étant devenue en 2009 le premier partenaire commercial du Brésil devant les Etats-Unis.

En décembre dernier, le premier des Valemax, le Berge Everest qui affiche 388.000 tonnes de capacités de minerai de fer, a accosté pour la première et unique fois à Dalian, opération alors saluée par les dirigeants de la CISA, l’Association chinoise des producteurs d’acier qui voient dans le choix de Vale une bonne façon de baisser les coûts de la matière première sidérurgique ou du moins d’en contenir le prix autour de 140-145 dollars la tonne cfr contre à peine la moitié avant la crise de 2008.

La question de la chute des cours du fret au Baltic Dry Index et dans les bourses du fret asiatiques qui proposent depiuis l'été dernier des futures sur le fret maritime a été citée récemment dans plusieurs colloques comme une réelle préoccupation des armateurs pour leurs marges à venir.

Christophe Journet

Retour vers le haut

Mis à jour (Jeudi, 27 Octobre 2016 13:52)

 

Commentaires non autorisés

Lundi 27 Mars 2017
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201603<20172 Mars 2017 >20174   >>201803
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
126201703
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 113
Nombre d'articles : 2024
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 2754169
Visiteurs

Visites aujourd'hui89
Visites hier342
Visites dans le mois8536
Total des visites440733
Qui est en ligne ?
Nous avons 207 invités en ligne