Accueil Actus en Libre accès BIR 2012 : Sous les papiers, la Chine

ROME (MPE-Média) – Evoquant le contexte macro-économique actuel, M. Ranjit S. Baxi, élu trésorier du Bureau International of Recycling (BIR) et président de la Division Papier du BIR a souligné lors de la récente convention mondiale 2012 de Rome combien comptaient pour le reste du monde les nouvelles des pays émergents, avec leur croissance à un rythme oscillant entre 7 et 9%, pour la Chine et l’Inde, ajoutant que « la Chine allait rester un terrain de croissance pour les papetiers durant les années à venir ». M. Baxi doit céder son rôle de président du secteur papier du BIR pour devenir trésorier de l'organisation. Son successeur pourrait être un français, Jean-Luc Petithuguenin, PDG de PAPREC et actuel Vice-Président de la Division papier du BIR.

BIR_2012_ROME_PAPYRUS_AWARD

De gauche à droite: Sir R.S. Baxi, Mme Merja Helander, MM. Thomas Nicolis (LAMACART, groupe italien lauréat du Papyrus award 2012),  Bjorn Grufman , Président du BIR (ph CJ MPE-Média)

D’un reportage marché pays à l’autre, les convergences entre les niveaux de marché du sud et du nord de l’Europe semblent reliées à la chute de la vente de papier-journal dans l’UE, comme récemment aux Etats-Unis. En France, comme ailleurs, après un bon début d’année sur le plan des prix mais moins des volumes collectés, encore bas en fin de 2e trimestre, les prix du papier recyclable semblent rechuter, incitant les usines à revoir leur modèle économique.

A noter en 2011 un déclin de 4,1% des productions de papiers et de cartons en Finlande en 2011, pays pourtant important du domaine, où les choses se sont rétablies  depuis ; une baisse de la consommation de fibres recyclées de 1,5% à 16,02 millions de tonnes en Allemagne ; une chute des collectes de vieux papiers/cartons en Turquie cet hiver qui a mis la pression sur les prix récemment et limite à nouveau ses exportations contrôlées par les usines ; un exercice jugé satisfaisant en Angleterre où la demande est restée ferme pour un grand nombre de grades ou références, notamment pour les produits bruns et où l'impact de la fermeture de M-Real en France a été légèrement ressenti ; la montée à un taux de collecte de 73,5% en Espagne où les prix des désencrés et des blancs sont remontés sur fond de stocks bas ; une baisse de la production de papier de 4,2% en République tchèque où les collectes de vieux papiers augmentent résistiblement au-dessus de 60% ; une décrue de 6,8% des collectes en Suède ; des collectes insuffisantes aussi en France où le retrait des acheteurs chinois s'est ressenti dès le mois de mars.

Evoquant la situation sur le marché chinois, M. Ranjit S. Baxi a relevé la hausse des taux de fret depuis leur point bas du milieu de l’hiver, ainsi qu’une diminution des ordres d’exportation vers la Chine, qui augmente sérieusement son propre taux de recyclage domestique. De 2007 à 2011, les volumes de vieux papiers importés par la Chine sont passés de 22 à 27 millions de tonnes et de 5,9 à 6,5Mt de fibres recyclées, plus de 7 Mt étant déjà escomptés en 2012.

PAPER_Fig1_Print_Circulation_Consumption

Consommation d'imprimés (en bleu), circulation de magazines (en rouge, source PwC/RISI 2012)

PAPER_Fig2_Print_Digital_Circulation

Comparaison entre édition papier et édition numérique de 2006 à 2015 (prévisions, source PwC/RISI 2012)

« Les exportations françaises et italiennes de papier vers la Chine ont augmenté au premier trimestre 2012 comparé au T1 2011 dans des proportions inédites », souligne aussi Ranjit Baxi tout en précisant qu’on ne sait pas bien s’il s’agit là de la conséquence d’une moindre demande domestique ou d’un réveil momentané et de courte durée des acheteurs chinois.

PRES_PAPIER_BAXI_ROMA_BIR_2012

Source J&H Sales Int. Ltd/Ranjit Baxi pour MPE-Média

Importantes variations d’une région à l’autre

Débutée autour de 195 dollars/tonne le container de vieux papiers/cartons, 2012 a vu ensuite les prix des vieux papiers et cartons en container monter jusqu’à environ 225 dollars/tonne avant de retomber plus récemment à leur niveau du début 2012, inférieur à 200$/t.

Analysant la demande en papier recyclé du Moyen-Orient, M. Atul Kaul, PDG d’Arab Paper Manufacturing a montré combien celle-ci avait augmenté en peu d’années, compte tenu notamment de la démographie de ces pays où Waraq Research montre que l’Arabie Saoudite se taille la part du lion, concluant sur « le risque d’un déséquilibre entre l’offre et la demande à moyen terme ».

En Inde, où l’industrie du papier journal et de l’emballage continue sa croissance à 14%, 750 usines de papier tournent pour satisfaire une consommation de papier s’élevant à 11 Mt/an, a déclaré M. Jogarao Bhamidipati (ITC Ltd, Inde), qui voit l’ensemble de ces activités de recyclage de papier croître de 10% l’an en moyenne jusqu’à représenter un poids total de 28 Mt/an à l’horizon 2025. L’Inde importe près de 4 Mt de vieux papiers, cartons et doit encore faire face à de nombreux enjeux technologiques pour relever le niveau de dépollution des procédés de recyclage des papiers encrés, usagés, à recycler.

Sur le papier, le secteur marche, même si dans la réalité, il reste encore de nombreux problèmes de qualité à régler dans les pays émergents, dotés de la plus forte demande et confrontés à de vrais challenges.

La Division Papier du BIR a conclu sa conférence 2012 par un atelier consacré aux questions émanant des entreprises représentées, animé par notre confrère Manfred Beck (Recycling International). L’occasion pour l’un des Vice-Présidents de la division papier, le français Jean-Luc PetitHuguenin, PDG du groupe PAPREC, de modérer les discours sur les différentiels de qualité des process industriels en Chine ou dans d’autres pays en insistant sur le primat à accorder à la réalité des contrats et à la facilitation de leur exécution dans l’intérêt respectif des parties.

ECOLIERS_INDIENS_COLLECTANT_PAPIERS

Ecoliers indiens collectant des vieux papiers (Ph SD ITC Ltd Inde)

Nouveau président du “Papier” en 2012

En 2012, le Président de la Division Papier l’anglo-indien Sir Ranjit S. Baxi cèdera son rôle pour accepter celui de trésorier de l’ensemble du Bureau International du Recyclage. Son successeur sera élu lors d’une prochaine réunion du bureau de la division, avant la réunion d’automne du BIR à Barcelone où il sera présenté aux délégués internationaux. Plusieurs de nos sources estiment que M. Petithuguenin pourrait être la bonne personne pour lui succéder. Proche du past-président du BIR Dominique Maguin, PDG de la Cie des Matières Premières (CMP) et ancien Président de la FEDEREC, M. Petithuguenin a fait en une poignée d’années de son entreprise le groupe Paprec l’un des leaders européens du recyclage.

Une élève journaliste de l’Ecole de Lille soulignait voici trois ans en rédigeant un article à son propos que cet acteur mondialisé du recyclage ne croit pas dans le hasard. La citation favorite de cet ancien de l’ESSEC débusqué par Henri Proglio pour travailler avec lui au développement de la Générale des Eaux devenue depuis Véolia, est la suivante : « la chance est une opportunité qui rencontre un terrain bien travaillé ».

En 2011, le groupe Paprec a tenu un séminaire sur le thème « Comment ne pas perdre son âme dans la croissance ». Pour d’autres acteurs du domaine comme le Président français de la section Papiers de la FEDEREC Bernard Rothe, PDG de SITA, qui tente de juguler le rétrécissement des activités des papetiers dans l’hexagone, après une année 2011 éprouvante pour le secteur en terme de réorganisations industrielles, la priorité des années à venir sera de savoir comment faire naître et émerger des produits de substitution pour compenser la baisse inéluctable des collectes de vieux papiers et cartons à présent nette dans une bonne partie de l’Europe, à l’opposé de ce qui se passe en Asie et en Chine en particulier.

PROMO_MPE_MEDIA

Comme le souligne aussi le Président sortant de la division papier, Sir Baxi, « ça marche pour nos adhérents, mais 2011 a été difficile et 2012 le sera aussi au moins jusqu’à la fin de l’année, tant que la crainte d’une nouvelle récession ne sera pas définitivement écartée, tant que le prix du pétrole restera une menace pour le plus grand nombre et que le chômage augmentera dans de nombreux pays. Et nous regardons de très près les signes de ralentissement de la croissance chinoise, même si la Chine a continué à augmenter ses importations de fibre recyclée ».

Christophe Journet

www.bir.org

Retour vers le haut

Mis à jour (Mercredi, 26 Octobre 2016 16:32)

 

Commentaires non autorisés

Dimanche 26 Mars 2017
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201603<20172 Mars 2017 >20174   >>201803
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
126201703
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 113
Nombre d'articles : 2023
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 2750289
Visiteurs

Visites aujourd'hui9
Visites hier279
Visites dans le mois8115
Total des visites440312
Qui est en ligne ?
Nous avons 130 invités en ligne