Accueil Actus en Libre accès Hong Kong s'offre le LME pour 1,7M€

PARIS (MPE-Média) – La bourse de Hong Kong et sa holding Hkex Investment a trouvé un accord avec LME Holdings Ltd, société mère du LME, pour acquérir le London Metal Exchange conjointement avec le groupe Clearing Ltd (Hkex), apprend-on par un communiqué du LME qui précise que la vente doit être acceptée par les actionnaires actuels lors d'une réunion prévue fin juillet à Londres. Fait et réactions.

PROMO_MPE_MEDIA _01

Suivant cette décision, le conseil d’administration du LME a décidé de recommander à ses actionnaires d’accepter la transaction en cours d’organisation, présentée avant la fin juillet 2012 à Londres.

Selon les termes de l’offre de la bourse de Hong Kong, Hkex pourra devenir propriétaire de la totalité des parts sociales de LME Holdings, la société mère du London Metal Exchange, sur la base d’une valeur de 1,388 milliards de livres sterling ( 1,7 milliards d'euros) pour 12.900.000 parts, le tout financé par Hkex sur ses fonds propres et par un emprunt bancaire d’au moins 1,1 milliard de livres, précise le LME.

Les conséquences de cet accord de cession entre LME Holdings et Hkex sur le plan de la gestion courante de la première place boursière pour les métaux non ferreux dans le monde ne sont pas évoquées. 

« Ce qui est vrai, c'est que le deal n'est pas encore achevé. L'offre de Hong Kong doit encore être ratifiée par les actionnaires, à raison de 75% des voix. Ce vote aura lieu vers la fin juillet, peut-être un peu plus tard, mais pas plus tôt », explique Chris Evans, le directeur du développement des affaires du LME.

Un document détaillé doit encore être envoyé aux porteurs de parts du LME, durant les deux semaines à venir. Un délai de trois semaines doit ensuite être observé avant la tenue de cette réunion.

Deux leaders s'assemblent

« L’accord rassemble le LME, leader mondial du négoce de métaux non ferreux avec l’opérateur leader des échanges et des maisons de négoce sur des produits dérivés en Asie », précise le LME.

L'accord est annoncé après des semaines de discussion et un tour du monde des places financières réalisé par le PDG du LME M. Martin Abbot, dans un contexte économique où les cotations du LME pour les grands métaux non ferreux, jusqu'ici reconnues par les professions concernées, sont de plus en plus souvent contestées par les analystes bancaires, à commencer par ceux de Banque d'Amérique, mais aussi par Pékin.

L'opération est une porte ouverte à la prise de contrôle du London metal Exchange par la Chine, qui prévoit de reprendre le contrôle des décisions financières prises à Hong Kong via le Shanghai Stock Exchange dès la fin 2012, après la passation de pouvoir prévue à l'automne à l'occasion du départ de M. Hu Jintao. 

« Le LME risque de perdre son influence au profit de Hong Kong. Pour le monde occidental C'est une participation de l'état chinois dans la plus grande bourse de métaux non ferreux du monde. Je ne vois pas bien en quoi cela peut être intéressant pour le LME, hormis ses actionnaires qui peuvent gagner gros. Ce qui est intéressant pour les chinois, c'est à la fois le contrôle des mécanismes du prix des non ferreux, alors que la Chine consomme 40% des non ferreux dans le monde. Il est encore tôt pour s'en faire idée », réagit Marc Natan, PDG de Manco, société de négoce de métaux non ferreux, ambassadeur pour la FEDEREC auprès du Bureau International du Recyclage.

« Martin Abbot avait déjà expliqué qu'il ne s'opposerait pas à un rachat si les conditions requises étaient réunies », fait remarquer Daniel Krajka, grand reporter pour l'Usine Nouvelle.

Le LME restera régulé par Londres, par l'autorité financière légale (FSA), note M. Evans, directeur du développement du LME, qui pense que le deal en vue a plutôt tendance à conforter les traders et leurs clients dans un sentiment positif quant aux orientations données aux marchés des métaux par son institution. Aucune réaction n'était selon lui visible dans les niveaux de prix connus ce vendredi 15 juin suite à l'annonce de la nouvelle.

Pour que la transaction soit acceptée à la fin juillet, il faut et il suffit que 75% des actionnaires acceptent de suivre les dirigeants du LME dans leur choix déjà exprimé publiquement depuis leur communication du 15 juin. Une date qui restera dans l'histoire des métaux non ferreux.

Christophe Journet

Retour vers le haut

Mis à jour (Mercredi, 26 Octobre 2016 15:57)

 

Commentaires non autorisés

Jeudi 27 Juillet 2017
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201607<20176 Juillet 2017 >20178   >>201807
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
126201707
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 116
Nombre d'articles : 2060
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 3008014
Visiteurs

Visites aujourd'hui297
Visites hier457
Visites dans le mois9070
Total des visites483816
Qui est en ligne ?
Nous avons 250 invités en ligne