Accueil Actus en Libre accès St-Jean Industries a 50 ans

SAINT-JEAN d'ARDIERES (MPE-Média) - Le groupe de fonderies Saint-Jean Industries fête son cinquantième anniversaire cette semaine en compagnie de ses partenaires clients et fournisseurs français, européens, japonais et américains mais aussi de ses personnels. SJI a été créée en juillet 1962 à Saint-Jean-d'Ardières près de Belleville-sur-Saône (Rhône) et rachetée en 1973 par M. Thomas Di Serio et sa famille, toujours à la tête d'un groupe sous-traitant de l'automobile et de l'aéronautique, qui compte à présent 1.500 personnes réparties dans plusieurs pays en Europe et aux Etats-Unis. A suivre prochainement sur MPE-Média, lettre et site internet.

SJI_50_ANS_00

MM. Thomas et Emile Di Serio, respectivement fondateur et actuel PDG de SJI, lors de l'anniversaire du groupe, à Saint-Jean d'Ardières : "c'est une histoire humaine dont je suis très fier. L'automobile est dans une phase difficile mais nous avons la volonté d'avancer avec l'automobile pour construire le futur", a déclaré M. Di Serio fils aux invités présents (ph CJ MPE-Média)

 

SJI_50_ANS_02

La famille Di Serio (au centre, Marie-Thérèse et Thomas Di Serio) et les principaux cadres du groupe réunis à l'occasion des cinquante ans du groupe industriel sous-traitant pour PSA, Renault, Porsche, Honda, Toyota et d'autres grandes firmes mondiales, ce jeudi 5 juillet 2012 à Saint-Jean d'Ardières dans le Rhône. Saint-Jean Industries réunit ses personnels pour fêter ce demi-siècle de travail durant le week-end qui suit cette réunion avec les partenaires français et étrangers du grouoe (ph CJ pour MPE-Média).

Coup de chapeau pour un jubilé

Repreneur de la Fonderie du Poitou Alu (ex Montupet) au printemps dernier, le groupe Saint-Jean Industries a vu son effectif passer de quelques dizaines de professionnels de la fonderie de pièces en aluminium à 1.500 personnes en 2012, après avoir réussi un sans faute dans sa progression économique et de son projet industriel de 1962 à 2012, traversant plusieurs épisodes majeurs de réorientation stratégique, développant une culture du management participatif étendu à plusieurs filiales situées en France, en Allemagne, en Norvège, aux Etats-Unis, en Croatie, sans jamais perdre de vue l'importance du statut d'entreprise familiale qui est le sien.

Parvenir à sécuriser les 400 emplois de l'ex FDPA devenue Saint-Jean Poitou là où le tribunal de commerce de la Vienne n'en retenait que 393, tout en favorisant une trentaine de départs volontaires sur projets personnels tient de la performance dans la période délicate que traversent les sous-traitants de la filière automobile. C'est un fantastique pari sur l'avenir et sur la volonté de travail des professionnels mais aussi sur l'impact de ce volontarisme progressiste sur le redressement des activités et des marchés eux-mêmes.

Saint-Jean Industries a su se diversifier également dans le secteur aéronautique, dans les prototypes de voitures électriques, notamment en partenariat avec la société française Exagon, mais aussi avec PSA, Renault Sport, Porsche, tout en développant plus d'une soixantaine de projets pour de nouveaux produits mis au point en interne dans ses propres services de recherche et développement, bureaux d'études et services de méthodes et d'amélioration continue des process. 

La réussite est d'abord une question d'éthique

Natif du sud de l'Italie, M. Thomas Di Serio père a grandi dans la Loire entouré de parents entièrement dédiés à leurs travaux respectifs, métaux et commerce associés. Devenu serrurier à ses débuts, M. Di Serio a développé Saint-Jean Industries peu après le premier choc pétrolier de 1973 en alliant intelligence technologique, nouveaux brevets comme le procédé "COBAPRESS" pour produire des pièces en aluminium sous pression en une seule coulée, et en hissant son groupe au plus haut niveau de reconnaissance Qualité tant en France qu'à l'étranger, devenant Fournisseur privilégié de General Motors avant même d'être élu Fournisseur majeur par PSA en 2012, l'année de ce jubilé!

C'est donc un évènement qui nous inspire le plus grand respect et qui donne envie de se battre aussi pour une information de qualité. Là comme ailleurs, la réussite économique, personnelle et de l'entreprise est d'abord une question d'éthique et de respect des engagements stratégiques, commerciaux et humains pris tant en interne qu'en externe, nous prouve cette histoire entrepreneuriale à la fois passionnante et qui respire l'amour du travail bien fait. Chapeau bas et longue route aux équipes internationales de Saint-Jean Industries! Que cet anniversaire coïncide avec les premières anticipations par les analystes de l'INSEE et de Standard & Poors d'un redressement probable de nos économies européennes d'ici à la fin 2012 sonne comme une vraie récompense, méritée à Saint-Jean d'Ardières, tout particulièrement.

Christophe Journet

Rédacteur en chef de MPE-Média

www.st-ji.com

A SUIVRE DANS LA 10E LETTRE MPE-MEDIA A LA MI-JUILLET

BANDEAU_MPE_MEDIA_2012

Retour vers le haut

Mis à jour (Mercredi, 26 Octobre 2016 14:29)

 

Commentaires non autorisés

Lundi 11 Décembre 2017
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201612<201711 Décembre 2017 >20181   >>201812
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
126201712
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 139
Nombre d'articles : 2110
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 3351863
Visiteurs

Visites aujourd'hui299
Visites hier263
Visites dans le mois3632
Total des visites529587
Qui est en ligne ?
Nous avons 451 invités en ligne