Accueil Actus en Libre accès Ascometal doit se réorganiser

PARIS (MPE-Média) – La direction d’Ascometal a annoncé aux délégués du personnel devoir ouvrir un plan social qui doit concerner plus de 300 emplois sur 2.200 dans l’hexagone, précise la branche métaux de la CFDT. Ascometal confirme ces informations en expliquant plus en détail ci-dessous les raisons de ces mesures.

« La Direction du groupe sidérurgique français Ascometal a convoqué un Comité Central d’Entreprise extraordinaire (CCE) pour le 24 juillet afin d’informer les représentants du personnel de son projet de réorganisation. Ce projet conduirait à la suppression de 307 emplois sur l’ensemble des sites français », précise la centrale syndicale.

ASCOMETAL_fos_sur_merFos-sur-Mer (ph SD Ascometal)

Ascometal, ancienne filiale du groupe italien Lucchini-Severstal, a été cédée en 2011 au fonds d’investissements américain Apollo suite au rachat des actions de la SAS Ascometal par la SAS Captain Bidco, filiale d’Apollo, annoncé par Ascometal l’an dernier.

Contactée par nos soins, la société Ascometal organise sa communication sur ce point dans le respect des délais légaux donnant priorité aux partenaires sociaux. Productrice d’aciers longs techniques et d’aciers de spécialité destinés à plusieurs secteurs d’activités dont la construction, l’automobile, Ascometal travaille sur des marchés frappés par une légère baisse de la demande et par une réduction des marges liée à la hausse des coûts des matières premières et de l’énergie, ce qui peut expliquer en partie la décision de procéder à la réorganisation en cours.

 700.000 tonnes d'acier/an

Ascometal est passée de 900.000 tonnes annuelles d’acier produit de 2005 à 2008 à 700.000t/an en 2010-2011 et un prévisionnel de 700.000t. cette année, tous produits confondus. Ascometal travaille à plus de 50% pour l’automobile au sens large et à plus de 80% à destination des groupes européens pour tous les marchés desservis.

Ascometal achète l’essentiel des ferrailles utilisées pour sa production d’acier et a été doublement impactée ces derniers temps par la hausse des prix des ferrailles et des coûts de l’électricité et du gaz utilisés dans ses fours, explique la Directrice des Ressources Humaines du Groupe Mme Laure Bevierre.

Ascometal connaît aussi une baisse de son résultat brut d’exploitation supérieure à 50%, suite à une réduction des volumes de ventes et à une structure de coûts de production plus élevée, en partie liée à la répartition géographique et au nombre des sites (4 usines sidé, deux sites de parachèvement, un centre de R&D à Hagondange près de l’usine Ascometal), précise la porte-parole du groupe.

Hausse des coûts matières

Ascometal arrive à répercuter la hausse des matières premières vers ses clients, mais doit faire face à des surcapacités sur les marchés des aciers spéciaux (environ 30%) et doit donc se réorganiser pour abaisser sa structure de coûts et saisir ensuite d’autres opportunités de croissance une fois recouvrée sa compétitvité, notamment sur les marchés énergie.

La réorganisation devrait comprendre un volet de départs volontaires dans 7 des 8 établissements (141 envisagés) et un volet pour l’usine d’Allevard (Isère, activités produits plats et ressorts pour les poids lourds et de produits ronds, ressorts hélocoidaux pour l’auto) concernant 166 suppressions de postes, y compris avec des licenciements contraints.

La procédure de consultation du CCE est lancée (livre 1 et 2) pour plusieurs mois. Quel que soit l’actionnaire, ces décisions devraient être prises, note la DRH du groupe, qui est structurellement dans l’obligation de se repositionner sur le marché. Ascometal ne porte pas la dette liée aux acquisitions faite par le fonds Apollo fin octobre 2011, précise le groupe.

Comptabilisant près de 2.200 salariés, le groupe est implanté sur 4 sites de production : Fos/mer (Bouches-du-Rhône), Les Dunes (Nord-Pas-de-Calais), Allevard-le Cheylas (Isère) et Hagondange (Moselle) ainsi que 2 centres de parachèvement : LeMarais (Loire) et Custines (Manche). Il s’appuie en outre sur un centre de recherche, le CREAS à Hagondange (Moselle) et une Direction générale à Courbevoie (Hauts-de-Seine).

ASCOMETAL_PRODUITS_LONGS 

Produits longs en acier spécial anti-corrosion (ph SD Ascometal)

Ascometal est spécialisée dans la fabrication d’aciers longs spéciaux à destination des marchés de l’automobile, de la mécanique industrielle et ferroviaire et de l’exploration gazière et pétrolière.

« Depuis le rachat en 2011 par Apollo, une mission d’expertise conduite par les cabinets Mac Kinsey et Simpler a été menée en vue d’améliorer l’efficacité opérationnelle du groupe. Déjà en 2011, le groupe avait vu ses effectifs diminuer de 52 emplois. Fin 2011, La CFDT avait clairement contesté les licenciements », précise le porte-parole de la centrale syndicale.

Rembourser le fonds Apollo

La centrale cédétiste ajoute que « sans anticiper sur l’analyse des documents relatifs à la situation économique du groupe, il semble que la cause principale soit liée à la nécessité de rembourser le fonds d’investissement Apollo d’un montant que la conjoncture actuelle d’un marché en crise ne permet pas. Après l’échec du groupe Lucchini en faillite, la CFDT avait préconisé une reprise par un groupe industriel plutôt qu’un fonds spéculatif. L’actualité montre que notre inquiétude était bien réelle ».

Pour la CFDT, « cette situation confirme à nouveau l’urgence de la mise en place d’une véritable politique industrielle, avec l’implication de tous les acteurs.» Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg recevait ce mardi les délégués syndicaux de l'automobile et des entreprises  sous-traitantes de la filière.

Christophe Journet

Au sujet de Apollo Global Management, holding propriétaire de la Sté Captain Bidco détentrice de la majorité des actions d’Ascometal:

Apollo est un leader du secteur de la gestion d’actifs globaux et alternatifs, avec des bureaux à New
York, Los Angeles, London, Frankfurt, Luxembourg, Singapour, Mumbai et Hong Kong. Au 31
mars 2011, Apollo gérait des actifs à hauteur de 70 milliards de dollars, avec des fonds investis dans un
ensemble de 9 secteurs industriels dans lesquels Apollo dispose d’un savoir et de ressources
considérables.

Pour de plus amples informations au sujet de Apollo, veuillez vous rendre sur le site
internet www.agm.com

Retour vers le haut

Mis à jour (Mercredi, 26 Octobre 2016 13:59)

 

Commentaires non autorisés

Mercredi 28 Juin 2017
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201606<20175 Juin 2017 >20177   >>201806
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
126201706
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 116
Nombre d'articles : 2053
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 2945615
Visiteurs

Visites aujourd'hui0
Visites hier305
Visites dans le mois10547
Total des visites473613
Qui est en ligne ?
Nous avons 167 invités en ligne