Accueil Actus en Libre accès MBF Tech St-Claude devient MBF Aluminium

PARIS (MPE-Média) - Le Tribunal de Commerce de Lons-le-Saunier (Jura) a donné son accord mardi dernier au plan de reprise de MBF Technologies-Saint-Claude par une nouvelle société, suite à une offre déposée par M. Gianpiero Colla, PDG de MS &F, holding de tête des filiales de Metaltemple Steel & Foundry Holding, société basée en Angleterre, près de Londres. 250 à 270 salariés seront repris dans un délai d’un mois à deux ans, sans rupture de l’activité. M. Colla a créé une nouvelle société, CMV, qui controlera MBF technologies rebaptisée MBF Alu.

>

MBF_ST_CLAUDE

M. G. Colla doit créer une filiale MBF Aluminium opérationnelle à compter du 1er août 2012. MBF aluminium sera filiale directe d’une nouvelle sté holding anglaise, CMV Ltd, pour Colla-Martins-Vieville, patronymes de 3 associés, Gianpiero Colla, Manuel Martins et Jean-Luc Vieville, société dont M. Colla détient 90% des actions.

Cette entreprise rebaptisée MBF aluminium, dont le Kbis devait être créé dans la semaine, sera une filiale autonome de MSF via la société CMV.

MBF Alu sera présidée par Mme Claudia Fantino, épouse de M. Colla, PDG des sociétés françaises reliées par MSF, qui devrait reprendre 250 personnes sur le total de 431 salariés actuels.

 

Le site MBF dans le Jura fait l'objet d'un plan de reprise (ph SD MBF Technologies)

250 + 20 salariés à terme

« Nous n’avons pas pu réduire le nombre de licenciements secs (181) mais obtenir que 20 personnes bénéficient d’une formation en rapport avec les besoins de la nouvelle firme (As9U3, M. Colla garantissant des développements à l’export en Allemagne, en Italie et aux Etats-Unis) et soient réintégrés d’ici 2014 », résume Mme Anne-Laure Berlioz, déléguée syndicale pour la CFDT métaux dans l’entreprise. Reste la question de redonner assez vite de la charge en fonderie à l’entreprise.

Actuellement, MBF travaille sur des consultations dans et en dehors de l’automobile, notamment dans le secteur des engins de chantier, comme Caterpillar, qui représente 35% de l’activité de MSF Fumel. MSF monte en puissance sur des chemises en fonte pour poids lourds européens.

Procédure à l'encontre d'Arche

« Nous sommes en liquidation avec continuité de l’activité. Le Comité d’Entreprise a entamé une procédure dite de co-emploi à l’encontre du groupe Arche, notre repreneur voici un an, considérant qu’ils ont repris du tonnage en production chez nous à Saint-Claude pour le remettre dans leurs propres sites dans l’Aveyron, à SAM Decazeville et à FVM Villers-la-Montagne», explique Mme Anne-Laure Berlioz.

Selon nos sources, le PDG de la holding anglaise de MSF M. Colla a évoqué cette action en justice, estimant que son homologue à la tête du groupe Arche avait fait stricto sensu ce qu'il était possible de tenter dans la période, sans bénéficier de l'écoute des partenaires sociaux, ni de conditions économiques simples dans la période. Pour M. Colla, tirer sur les affaires d'un côté risque de provoquer un autre dossier de mise en liquidation ailleurs et ce n'est pas le but recherché par sa firme.

Selon nos sources externes, un minimum de charge supplémentaire en commandes de pièces en aluminium serait nécessaire pour permettre à l’activité de la société de Saint-Claude de se reprendre, ce que le nouveau PDG Mme Colla annonce vouloir faire, via des contrats en fin de négociation avec de nouveaux clients en Allemagne. La Sté de Saint-Claude va donc redémarrer à 32 tonnes/jour pour partir en surreffectif de 20 personnes afin de développer. MSF va reprendre 20 personnes de plus en formation pour les réintégrer dans deux ans au plus tard.

En 2011, MSF a exporté 73% de son CA produit en France et 37% provenant du marché français de l’automobile (sous-traitant rang 1). PSA et Renault représentent plus de 50% de l’activité du site savoyard MSF de Saint-Michel de Maurienne. Les prévisions de MSF Savoie vont vers un doublement du CA sur trois ans : « Nous voulons faire pour MBF ce qui a été fait en Aquitaine et en Savoie, avec le soutien du FMEA et des constructeurs français : le CA de la Savoie doit doubler d’ici à 2014 », note l’une de nos sources proches du dossier, le DG de Metaltemple Aquitaine à Fumel et secrétaire général opérationnel de l'ensemble, M. Jean-Luc Vieville.

Soutien du FMEA en 2011

En 2011, le fonds de modernisation des équipementiers automobiles (FMEA) a investi 10 M€ dans le projet Metaltemple Steel & Foundry pour l’aider à développer ses activités.

Le FMEA (aide aux sous-traitants de rang 1) annonçait voici un an son projet de rentrer au capital du groupe Metaltemple au travers d’un investissement de 10M€, présentant le groupe Metaltemple comme un spécialiste de la conception et la fabrication de pièces complexes en acier et en fonte pour l’automobile et l’industrie mécanique.

Le Groupe rassemblait alors environ 500 personnes, dont 450 en France, et prévoyait de réaliser un chiffre d’affaires proche de 50M€ en 2011.

Le FMEA a alors décidé d’investir dans le groupe Metaltemple « pour accompagner son projet industriel de développement sur ses marchés et participer au financement d’un programme de modernisation et d’extension de son parc industriel représentant un montant de près de 15M€ au cours des 3 prochaines années. »

L’investissement devait être réalisé en fonds propres et quasi-fonds propres à hauteur de 10M€. Le FMEA est représenté par deux membres au sein du conseil d’administration du groupe Metaltemple, et devait être consulté sur les principales décisions stratégiques affectant l’activité du groupe.

Christophe Journet

A propos du Groupe Metaltemple

L’activité principale du groupe Metaltemple est la conception et la fabrication de pièces complexes en acier et en fonte pour l’automobile et l’industrie mécanique. Le groupe Metaltemple s’est constitué par acquisitions successives, suite à la reprise en janvier 2008 de la société Metaltemple située en Savoie, et en avril 2009 de la société Fumel D. située en Aquitaine. Ces deux sites ont été repris alors qu’ils avaient été placés en redressement judiciaire. Un site d’usinage basé en Italie (Bruzolo) a par ailleurs été adossé à ces deux entités pour former le groupe Metaltemple. Les 2 sites français sont spécialisés dans la fonderie selon deux procédés différents : fonderie de précision à modèle perdu en urée en Savoie (technique de précision unique en France et écologique (recyclage de l’urée) et fonderie par centrifugation en Aquitaine (technique unique en France), précise un porte-parole du Fonds Industriel Stratégique. L’entité italienne est une filiale de Metaltemple Aquitaine.


Voir aussi sur:

www.metaltemple.fr

Retour vers le haut

Mis à jour (Mercredi, 26 Octobre 2016 13:58)

 

Commentaires non autorisés

Vendredi 24 Mars 2017
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201603<20172 Mars 2017 >20174   >>201803
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
126201703
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 113
Nombre d'articles : 2023
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 2746424
Visiteurs

Visites aujourd'hui79
Visites hier520
Visites dans le mois7592
Total des visites439789
Qui est en ligne ?
Nous avons 194 invités en ligne