Accueil Industrie Les Actus PSA : Le CCE obtient une expertise

PARIS (MPE-Média) – Les représentants des personnels du groupe PSA réunis en Comité Central d’Entreprise (CCE) de façon régulière ce mercredi suite à l’annonce d’un plan de réorganisation de leur compagnie ont obtenu qu’une expertise détaillée soit confiée à un cabinet spécialisée avant toute décision ou mesure concernant les ressources humaines. Au même moment, le gouvernement et MM. Montebourg et Sapin rendaient public leur plan de sauvegarde du secteur automobile français. Verbatim des uns et des autres.

BANDEAU_MPE_MEDIA_2012

« C’est juste après l’annonce faite ce matin des résultats semestriels de PSA enregistrant une perte nette de 819 millions d’euros (- 662 M€ pour la partie auto) que se tenait le CCE concernant la suppression de à peine moins de 8.000 postes », réagit la CFDT qui annonce la nomination d'un expert chargé d'analyser la situation avant toute décision ferme à venir.

Et concernant le plan gouvernemental, dont le secrétaire général pour la Fédération générale des mines et métaux (FGMM-CFDT) a pris connaissance en milieu de journée, sa position a été donnée très vite dans la foulée des annonces : « La FGMM et la FCE CFDT saluent la diversité et la cohérence des mesures proposées et considèrent que ce plan va dans le bon sens, sous réserve d’examiner plus précisément les moyens concrets, notamment financiers, fiscaux et de mobilisation de la recherche-innovation, qui lui seront apportés ; et que ces orientations, lorsqu’elles nécessitent le développement de nouvelles activités (par exemple le déploiement de bornes électriques), soient mises en œuvre en favorisant leur localisation et l’emploi sur le territoire », précise M. Gillier.

Encore des "zones d'ombre"

Chez PSA, « la situation financière est grave, ce n’est pas une surprise. Pour autant dans les documents remis aux représentants du personnel le 12 juillet dernier, la CFDT note de nombreuses zones d’ombre qui subsistent et entend bien avoir des explications sur le sujet.

• Pourquoi les hypothèses sur lesquelles PSA se base pour dimensionner son plan sont largement inférieures à celles des instituts spécialisés dans le secteur auto (100 000 véhicules du segment B d’écart pour 2015) ? Quelles conséquences pour Aulnay ?

• Les réductions d’effectifs de la R&D sont largement diminuées, est-ce pour anticiper l’alliance avec General Motors ?

• Le marché de PSA est trop basé en Europe du sud, quelle stratégie est mise en place pour rééquilibrer ce « mix pays » ?

• Quel avenir pour Rennes : chronique d’une mort annoncée ou un avenir dans l’alliance GM ?

• Alors que M. Varin n’a de cesse de fustiger le coût du travail en France, l’annonce de la coopération avec Toyota ne vient-elle pas de démontrer le contraire ?

• Est-ce en fait un problème de production que rencontre PSA ou plutôt un problème de ventes ? Et dans ce cas, quelles mesures sont prises ?

« C’est pour cette raison qu’avant toute discussion sur les mesures sociales, la CFDT souhaite que le débat se concentre sur le volet économique. Un expert a été nommé à ce sujet », annonce la centrale cédétiste.

« Au lieu de cela, PSA, qui a retardé l’annonce de ce plan après les élections politiques, souhaitait expédier la consultation en recueillant l’avis du CCE à la fois sur le volet économique et sur le volet social. C’est en bloquant la procédure d’information-consultation que la majorité des élus du CCE a fait reculer la direction. Du temps est ainsi donné pour évaluer clairement la situation économique et éclairer les nombreuses interrogations qui sont légitimement posées », conclut la CFDT.

Le plan automobile gouvernemental

REPART_ACHATS_PROD_VL_FR

(Source Ministère du Redressement productif 2012)

Du côté de Bercy et du Ministère du Redressement productif, plusieurs préconisations d’actions cadre ont été rendues publiques ce mercredi par MM. Arnaud Montebourg et Michel Sapin, le Ministre en charge du Travail et de l’Emploi et de la Formation.

C’est « la recherche d’une stratégie » qui l’emporte dans ce programme : pour renouer avec la compétitivité, l’automobile made in France doit pouvoir compter sur huit leviers : pas de retour de la prime à la casse, mais … un renforcement des bonus à l’achat de véhicules électriques (7.000€ au plus), hybrides (4.000€), 100 à 150€ pour les thermiques les plus décarbonés, jusqu’à la fin 2012.

« La commande publique doit donner l’exemple et être massivement réorientée vers ces modèles », notent les ministres. Du coup, un programme centralisé de déploiement de bornes de recharge des véhicules électriques et hybrides dans l’hexagone sera confié à un ingénieur général des mines, M. Philippe Hirtzman.

CARTE_TERRITOIRES_VE_FR

Douze territoires pilotes ont été choisis au titre de ce déploiement des nouvelles infrastructures de recharge de véhicules électriques : Le Havre, Rouen, Paris, nancy, Rennes, Orléans, Strasbourg, Angluleme, Grenoble, Bordeaux, Aix)en-Provence et Nice (Source Ministères du Redressement Productif, du Travail, de l'Emploi, de la Formation Professionnelle).

RECHARGEMENT VE

Citroën Zéro en charge (ph CJ MPE-Média)

L’Etat compte mobiliser 600 M€ de financements avec OSEO pour aider les PMI-PME du secteur automobile à résoudre leurs difficultés conjoncturelles et se réorienter au besoin vers de nouvelles pratiques innovantes.

Un fonds d’aide à la réindustrialisation de 120 M€ et 50 M€ de subventions seront mis au service d’actions ciblées création et maintien des emplois.

Du côté des sous-traitants

SCHEMA_FILIERE_AUTO_FR

(Source Ministère du Redressement productif)

« Il existe, parmi nos sous-traitants, des PME et des ETI qui peuvent devenir les champions de demain. La Plateforme automobile a donc pour mission de les identifier et de mettre en place les plans d’actions qui permettront de les faire croître. Les Associations régionales de l’industrie automobile (ARIA), sous la direction de chaque Commissaire au redressement productif, y prendront toute leur part », explique le rapport ministériel.

La PFA, dont le directeur vient de changer (voir sur le site MPE-Média en utilisant l’espace recherche par mot-clé) devra orchestrer ces politiques de relance, en s’assurant « du respect des engagements des constructeurs et des équipementiers sur ces grands axes de renforcement de la solidarité de filière », note Bercy.

Le 14 septembre se tiendra une commission paritaire nationale de l’emploi de la métallurgie, dédiée à la filière automobile. La CFDT déclare à ce propos qu’elle « agira pour que cette instance prenne des orientations qui engagent les représentants patronaux et qui soient convergentes avec le plan gouvernemental. Nos fédérations CFDT seront très attentives à la prise en compte des salariés des sous-traitants », conclut le Secrétaire général de la FGMM-CFDT.

Enfin, les ministres demandent au Fonds européen d’ajustement à la mondialisation de se mobiliser lorsque cela est nécessaire, et à la Commission européenne d’achever au plus vite l’examen des dossiers de demandes d’aides déposés à ce titre « depuis plusieurs mois voire plusieurs semestres ».

Christophe Journet

PROMO_MPE_MEDIA _01

Retour vers le haut

Mis à jour (Mercredi, 09 Novembre 2016 16:01)

 

Commentaires non autorisés

Lundi 18 Novembre 2019
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201811<201910 Novembre 2019 >201912   >>202011
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
126201911
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 140
Nombre d'articles : 2285
Liens internet : 10
Nombre de clics des articles : 5468796
Visiteurs

Visites aujourd'hui133
Visites hier426
Visites dans le mois9054
Total des visites784694
Qui est en ligne ?
Nous avons 226 invités en ligne