Accueil Actus en Libre accès L’indice acier MEPS à son plus bas sur 18 mois

LONDRES (MPE-Média) – Malgré les tentatives récentes des producteurs d’acier d’obtenir de meilleurs prix pour leurs produits plats en acier, en Amérique comme ailleurs dans le monde, l’indice composite acier global du consultant britannique MEPS montre qu’ils ne sont pas parvenus à relever leurs prix d’environ 40 dollars par tonne, l’indice atteignant ces jours-ci son point le plus depuis 18 mois. Revue de détails.

BOBINES_FERCOMETAL

Bobines d'acier importées d'Ukraine (ph SD Fercometal pour MPE-Média)

MEPS annonce que son indice composite pour les prix de l'acier vient d'atteindre son point le plus bas sur 18 mois mais estime toutefois dans une étude récente que les opérations de maintenance courante des moyens de production devraient permettre à la plupart des producteurs d’acier de sauver la mise sur le deuxième semestre 2012.

« Les clients étaient réticents à accepter les nouveaux niveaux de prix avant d’avoir eu le temps de redresser leur propre situation. Le déficit de demande a garanti des délais de livraison très court dans la période, tant les canadiens que les américains tentant d’inverser la tendance baissière en anticipant sur leurs commandes à venir et en pratiquant des réductions de capacités, tout en étant amené à concéder localement des prix plus bas que prévus pour éviter de se trouver confrontés à des situations trop concurrentielles avec des produits importés, eux aussi affectés par la baisse de la demande globale, note MEPS.

Les prix ont continué à baisser en Chine en juillet, notamment sur le marché intérieur, la demande des utilisateurs finaux demeurant plutôt inférieure aux prévisions, malgré la décision de Pékin de limiter les taux d’intérêt dans l’espoir d’une relance du taux de croissance de l’économie domestique chinoise.

Marchés chinois toujours en baisse en juillet

Les marchés chinois à l’export ont aussi subi une légère érosion tant en terme de prix que de demande, faisant monter la pression sur les prix domestiques, continue MEPS.

Au Japon, Tokyo Steel a été récemment obligé à reconduire ses tarifs de juillet pour le mois d’août, faute de demande et en partie à cause de la remontée du yen face au dollar plus faible globalement, ce qui fait le bonheur des distributeurs qui anticipent une position plancher de leurs marchés à quelques semaines des restockages techniques saisonniers d’après l’été.

Incertitude en Europe jusqu'en septembre

MEPS souligne que l’incertitude demeurant sur les marchés européens, où les clients ont adopté la même attitude réservée qu’outre-Atlantique et pèse encore sur les prix, qui ne pourront remonter qu’après l’été au plus tôt, à la faveur de nouvelles réductions de capacités.

MEPS précisait déjà dans une autre étude récente que les baisses de prix acceptées ces derniers mois n’ont pas permis au marché des aciers plats au carbone du nord de l’Europe de se ressaisir : « De nombreux acteurs du marché des bobines laminées pensent toujours que des discounts sont possibles, excepté peut-être en Scandinavie, grâce à la vitalité du secteur de l’énergie offshore et à l’export », note MEPS.

A la mi-juillet, l’indice de prix pour les plaques laminées à chaud fabriquées dans le nord de l’Europe avait chuté de 2,8% sur un mois, tandis que celui des ronds à béton de la même provenance avait chuté de 2,6% depuis juin.

MEPS qualifie d’incertain le marché des produits plats européens au moment d’entrer dans les congés d’été, « les clients n’achetant que ce dont ils ont immédiatement besoin sans refaire de stock, attendant septembre pour reconsidérer leurs positions ».

Marché français dans la moyenne basse

En France, où l’activité observée par MEPS – nous confirmons NDLR – demeure « très moyenne mais pas non plus désastreuse », les consommateurs d’acier génèrent une demande a minima limitant les marges des centres de service, clients finaux comme distributeurs attendant le dernier moment pour passer leurs commandes.

En Italie, où le ralentissement de l’économie nationale a engendré un déficit de demande en acier, les centres de service n’achètent aux producteurs que le strict nécessaire, tandis que les utilisateurs finaux se refusent à restocker ou passent leurs commandes réduites au tout dernier moment.

Marché anglais avec peu de marges

Au Royaume-Uni, où le leader local Tata Steel n’a pas réussi jusqu’ici à passer les hausses de prix recherchées, après avoir communiqué sur une hausse des bases, la demande n’est soutenue que par de petits volumes ne générant que de faibles marges à la revente en dépît d’un niveau de stocks jugé très bas par MEPS.

En Espagne, enfin, les bases de prix de l’acier ont encore souffert courant juillet, la demande n’a pas progressé, les clients inquiets de la situation financière cherchant des prix discounts laminant encore plus les marges des revendeurs.

Jo Gatsby avec MEPS

www.meps.co.uk

BANDEAU_MPE_MED_VE

Retour vers le haut

Mis à jour (Mercredi, 26 Octobre 2016 13:12)

 

Commentaires non autorisés

Vendredi 26 Mai 2017
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201605<20174 Mai 2017 >20176   >>201805
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
126201705
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 116
Nombre d'articles : 2046
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 2873975
Visiteurs

Visites aujourd'hui221
Visites hier299
Visites dans le mois8312
Total des visites461485
Qui est en ligne ?
Nous avons 232 invités en ligne