Accueil Actus en Libre accès Platine : 36 tués chez Lonmin en Afrique du Sud

JOHANNESBOURG (MPE-Média) – Des heurts entamés le 10 août dernier entre des mineurs grévistes et d’autres employés syndiqués de la mine de platine de Rock Drill-West Marikana, opérée par le groupe Lonmin coté à Londres et les policiers sud-africains appellés en renfort par la direction de la mine ont fait plus de 35 morts en sept jours du côté des manifestants et des agents de sécurité et suscitent toujours de nombreux commentaires, le groupe rejettant la responsabilité des morts sur les mineurs et la police d’Afrique du sud qui a ouvert le feu sur les grévistes. Rappel des faits.

LONMIN_UNE_SITE_WEB

La une du site internet de Lonmin ce 17 août : "La bonne santé de nos réserves de minerai laisse bien présager de 2012 et nous anticipons des ventes approchant 750.000 onces de platine". Signé Ian Farmer, PDG de Lonmin (source Lonmin website)

78 blessés et 259 arrestations ont été comptabilisées par la police qui s’est déclarée en « légitime défense », face à une opinion choquée par ces évènements, les plus violents intervenus dans ce pays austral depuis l’apartheid.

Après une marche de protestation le 10 août incluant près de 3.000 ouvriers de « factions rivales », opposant les syndiqués de l’Union nationale des travailleurs des mines à ceux d’une nouvelle Association des travailleurs des mines et de la construction, marche qui s’est terminée par deux morts et six blessés suite à des heurts entre les syndiqués eux-mêmes, d’autres incidents ont causé la mort de deux agents de sécurité du groupe Lonmin le 12 août, expliquait le groupe dans un communiqué de presse laconique publié en fin de week-end.

Lonmin condamne ces violences

« Nous condamons ces attaques et l’intimidation associée à ces actions. Nous appelons au calme toutes les parties impliquées et avons demandé à la Police d’Afrique du Sud de faire son travail », rappellait le groupe Lonmin en début de semaine.

Mais les choses n’ont cessé de s’aggraver depuis. Trois autres tués étaient signalés le 13 août dont deux gardiens de la sécurité locale et un mineur abattu à coups de fusil, relate le Vice-président exécutif du groupe Lonmin M. Barnard Mokwena, appellant à nouveau au retour au calme.

Le 14 août, Lonmin annonçait « avec regret un déferlement sérieux de violences se poursuivant dans le bassin minier de West-Marikana », faisant état de sept travailleurs et deux policiers tués durant des heurts entre unions rivales.

« La production a été sérieusement interrompue depuis vendredi 10 août, suite à une grève illégale initiée par des mineurs de Rock Drill et les violences et l’intimidation n’ont cessé d’augmenter depuis », notait la compagnie le 15 août.

Grévistes en armes

Lonmin a fait ensuite état jeudi d’une accalmie intervenue mercredi dernier entre les factions mais signalait que la tension restait vive entre les ouvriers et les policiers présents dans le bassin minier.

« Les grévistes de Rock Drill sont toujours armés et n’ont pas repris le travail. C’est illégal au regard du Code du Travail. En conséquence de quoi nous avons lancé un ultimatum demandant à ces derniers de reprendre le service dès vendredi 17 août au matin, faute de quoi ils seraient considérés comme des démissionnaires », explique le groupe.

Lonmin chiffrait à 300.000 tonnes de minerai et à 15.000 onces de platine la perte occasionnée durant six jours de production minière perdus à Rock Drill, estimant improbable que ses objectifs annuels de 750.000 onces de platine vendues puissent être tenus. Et une hausse des coûts d’exploitation de 8,5% l’an, relevant qu’il lui faudrait revoir ses positions concernant l’impact de cette rupture de production sur le remboursement de la dette du groupe d’ici au 30 septembre 2012.

Le PDG de Lonmin hospitalisé

Jeudi 16 août en soirée, le groupe Lonmin annonçait que M. Ian Farmer, le PDG de la compagnie minière venait d’être hospitalisé suite à « une grave maladie », confiant la responsabilité provisoire de l’exécutif à M. Roger Phillimore, secondé par M. Mohamed Seedat.

« Nous suivons les opérations de police intervenues cet après-midi avec le plus grand sérieux. Les services de police d’Afrique du Sud ont pris en main la situation et le maintien de l’ordre public et de la sécurité de tous sur le terrain depuis le début de ces violences le week-end dernier, violences qui ont coûté la vie à huit de nos employés et à deux officiers de police. Cela va sans dire que nous regrettons profondément ces pertes humaines découlant clairement davantage d’une raison d’ordre public que d’une question relative au travail », a déclaré ce vendredi 17 août le Président délégué de Lonmin M. Roger Phillimore, rejettant implicitement la responsabilité des morts et de ces heurts sur les syndicats et les forces de l’ordre. M. Phillimore ne commente pas les décomptes distincts de la police sud-africaine faisant état de 34 tués parmi les mineurs et de l’Union nationale des travailleurs des mines d’Afrique du sud dont le Secrétaire général M. Frans Baleni faisait état ce vendredi 17 août de plus de 36 tués, tant parmi les mineurs que parmi les forces de l’ordre.

Le platine a pris 5% en deux jours

Le Président d’Afrique du Sud M. Jacob Zuma s’est déclaré « choqué et attristé » par ces évènements, écourtant une visite d’état au Mozambique voisin pour se rendre sur les lieux du conflit ce vendredi.

120817_PLATINE

Cours du Platine en dollars l'once d'octobre 2011 à août 2012 (Source Zonebourse.com)

Le prix du platine est monté à un plus haut de 1.457,24 dollars l’once ce vendredi, en hausse de près de 5% en deux jours, malgré la pression baissière enregistrée dans la période suite à une baisse de la demande en Europe consécutive à une moindre production de véhicules diesel. Les prix du platine ont connu un pic à à2.300 dollars l’once en 2008, juste avant la crise financière globale.

La radicalisation des modes de régulation des conflits sociaux sont semble-t-il davantage à l’origine des heurts entre mineurs de groupes syndicaux différents que la position et les réactions du groupe Lonmin qui ne cesse de répéter n’être en rien responsable des décès constatés et s’associer à la douleur des familles, tandis que la police peine à rétablir l’ordre, tandis que l’affaire prend une dimension nationale qui affecte aussi les marchés.

Jo Gatsby

 

NDLR – Le groupe Lonmin fait partie des leaders mondiaux de la production de platine (3e producteur mondial), métal essentiel à la fabrication de pots catalytiques pour l’automobile et à celle de nombreux bijoux. Lonmin opère des mines dans le complexe dit de Bushveld en Afrique du Sud, d’où proviennent près de 80% de la production globale de minerai de platine. Celle-ci était estimée à à peine moins de 6,5 millions de tonnes en 201. La compagnie Lonmin est intégrée verticalement de la mine à la vente du platine et côtée en bourse à Londres et à Johannesburg. En 2011, le groupe Lonmin employait près de 27.800 personnes dans ses différentes opérations et usines de production de platine.

 

Voir aussi sur :

www.lonmin.com

Retour vers le haut

Mis à jour (Mercredi, 26 Octobre 2016 12:55)

 

Commentaires non autorisés

Mercredi 18 Octobre 2017
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201610<20179 Octobre 2017 >201711   >>201810
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
126201710
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 116
Nombre d'articles : 2084
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 3209758
Visiteurs

Visites aujourd'hui154
Visites hier367
Visites dans le mois5232
Total des visites511626
Qui est en ligne ?
Nous avons 269 invités en ligne