Accueil Actus en Libre accès Auto : Mesures au T4 chez PSA Sochaux

PARIS (MPE-Média) – La reprise du travail chez PSA à Aulnay-sous-Bois est-elle l’arbre qui cache la forêt ? Les mesures de chômage partiel et d’externalisation de certaines activités de PSA à l’étude à Sochaux pour la fin octobre 2012, en complément du plan social annoncé fin juillet, inquiètent à nouveau les fournisseurs du groupe et les syndicats récemment informés de ces propositions, apprend-on d’une source proche du dossier.

CITROEN_DS5_SOCHAUX

Citroen DS5 Sochaux  (ph SD PSA)

Pudiquement qualifié de mesures « d’ajustement des volumes », les modifications du calendrier de travail du site PSA de Sochaux présentées récemment aux instances sociales débutent le 21 septembre par segments d’activités pour s’amplifier courant octobre tous les vendredis et ensuite trois jours de la dernière semaine d’octobre, durant lesquels la direction de Sochaux annonce devoir « ajuster le niveau de production au plus juste ».

L’usine proposera aussi aux salaris de faire le pont le 2 novembre en complément de ces mesures, notant la nécessité de tenir compte des « baisses de volumes de fabrication qui contraignent le secteur mécanique à adapter son organisation, en supprimant une équipe de nuit (montage) et en créant « deux équipes de doublage pour garantir les besoins des clients au juste nécessaire », modification qui concerne 35 personnes.

PSA Sochaux devra aussi modifier ses rythmes de production du secteur emboutissage en arrêtant deux lignes à partir du 6 octobre et une autre à partir du 10 novembre.

PEUGEOT_5008

Peugeot 5008, également concernée par les mesures à l'étude (ph SD PSA)

Par ailleurs, le site PSA de Sochaux annonce en interne que « les fabrications d’amortisseurs en vie série seront progressivement affectées à des fournisseurs extérieurs, à compter de mars 2013 ». Cette mesure concerne les amortisseurs des 807, C8 et Jumpy, la réduction d’environ 25% de l’activité étant envisagée dans un premier temps pour la 308 et la C4 Picasso en septembre 2013, pour la DSS thermique, la 5008 et la 208 en novembre 2013, pour la 208, la C3 Picasso et la DS4 en mars 2014, précise notre source.

« Les effectifs seront ajustés en conséquence. Un dispositif d’accompagnement individualisé sera mis en œuvre afin que chaque personne bénéficie d’une mobilité interne ou externe, la plus adaptés à ses souhaits et à ses compétences », précise la direction du site PSA de Sochaux à ses interlocuteurs.

Depuis juin 2011, plus de 100 personnes ont été concernées par une mutation interne ou externe dans le cadre de la gestion personnalisée de l’emploi et des compétences, ajoute notre source.

« Les mauvais résultats des ventes et ce qu'on ne connaît pas à savoir le nombre des retours des véhicules non vendus des filiales commerciales d'Europe du sud, qui viennent s'ajouter aux stocks dans l'hexagone, peuvent expliquer ces mesures », réagit un cadre syndical cédétiste national.

CITROEN_DSS_THERMIQUE

La Citroën DSS Thermique (ph SD PSA)

Un débat récent en Allemagne

Ajoutées aux mesures annoncées à la fin juillet par le Président de PSA M. Philippe Varin au Comité central d’entreprise , ces propositions présentées à la fin août au Comité local de l’entreprise de Sochaux, siège historique du groupe Peugeot font suite à un débat récent et assez vif suscité en Allemagne par plusieurs dirigeants des milieux de l’automobile, qui posent la question du « travail à perte » dans l’industrie automobile française.

« La crise financière a dressé une barrière entre les producteurs européens suivant qu'ils sont riches ou pauvres", constate Stefan Bratzel, directeur du cercle de réflexion allemand Center of Automotive Management » cité par nos confrères de Reuters à Berlin.

« La tension risque de monter de plusieurs crans lorsque les patrons du secteur seront revenus de leurs vacances d'été, VW ayant maintenu tout l'été des équipes à temps plein pour alimenter la demande du 4x4 Tiguan, alors que Fiat prolongeait jusqu'au 31 août la fermeture d'un site près de Naples. Et les divergences de vues entre constructeurs risquent de plomber l'ambiance au Mondial de l'automobile de Paris, fin septembre », poursuivait nos confrères.

Ceux-ci notent que M.Philippe Varin, le président du directoire de PSA a déclaré à ce propos que « cette querelle a déjà eu pour effet d'empêcher toute approche concertée pour traiter le problème des surcapacités chroniques de l'Europe ».

Et de souligner que « les grands constructeurs du Vieux Continent sont par ailleurs confrontés, sur le segment des petits véhicules, à la concurrence féroce de groupes asiatiques tels que Toyota et Hyundai » et leur ont répliqué « en proposant des ristournes qui, pour beaucoup, reviennent à vendre à perte ».

Une perte de 789 euros par voiture vendue

Un centre de recherche sur l’automobile de Duisburg-Essen a calculé que Peugeot aurait perdu en moyenne 789 euros par voiture vendue (avant intérêts et impôt) au premier semestre et Fiat 142 euros, tandis que parmi leurs homologues allemands, Volkswagen gagnerait 916 euros par véhicule, Audi 4.242 euros et sa marque de voitures de sports Porsche 16.826 euros.

« On entend l'inverse chez nous sur les constructeurs allemands. Les PDG de PSA et de Fiat ont déclaré récemment que Volkswagen utiliserait ses ventes hors Union européenne pour casser le prix de ses voitures vendues en Europe », répond un responsable syndical français.

Porsche va ajouter selon cette source allemande « des équipes sur huit samedis jusqu'à la fin de l'année pour répondre à la demande de 911 de nouvelle génération et de Boxster, tandis que Daimler songe à transférer une partie de la production de sa Mercedes Classe-A sur un site finlandais afin de soulager son usine allemande de Rastatt, qui ne peut plus suivre. »

A ces questions posées outre-Rhin s’ajoute à présent celle du jour d’une possible sortie du CAC 40 de l’indice boursier PSA Peugeot-Citroën, que plusieurs sources voient à l’agenda d’une réunion prévue d’ici à la fin de la semaine. Et celle posée par MPE-Média cet été d’un intérêt alors démenti publiquement par le directeur de la communication de Tata Group, mais bien réel de l’indien Tata Motors, leader du secteur en Inde, pour ce fleuron de l’automobile européenne qu’est le groupe Peugeot-Citroën.

MAXIME_PICAT_PSA

Maxime Picat, nouveau directeur de la marque Peugeot en octobre (ph SD PSA)

Le futur directeur de la marque Peugeot, M. Maxime Picat dont la nomination a été rendue publique ce lundi aura du grain à moudre à son retour de Chine où il dirigeait la filiale chinoise de PSA DongFeng Peugeot Citroën Automobiles (DPCA) depuis janvier 2011. Les ventes de PSA ont plus que doublé en Chine depuis 2008.Installé en Chine depuis fort longtemps, la marque au Lion a renforcé son partenariat avec Dongfeng en tentant de répondre au mieux à la demande spécifique de sa clientèle chinoise : des berlines européennes de plus en plus high tech, éventuellement assemblées en Chine, plutôt que des fausses allemandes made in China de A à Z.

Christophe Journet

Retour vers le haut

Mis à jour (Mardi, 25 Octobre 2016 16:21)

 

Commentaires non autorisés

Samedi 24 Juin 2017
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201606<20175 Juin 2017 >20177   >>201806
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
126201706
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 116
Nombre d'articles : 2053
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 2938005
Visiteurs

Visites aujourd'hui207
Visites hier340
Visites dans le mois9520
Total des visites472586
Qui est en ligne ?
Nous avons 278 invités en ligne