Accueil Actus en Libre accès Mines : les grèves s’étendent en Afrique du sud

JOHANNESBOURG (MPE-Média) – La situation sociale devenue explosive et meurtrière l’été dernier dans les mines de platine d’Afrique du Sud (mines de Marikana, groupe Lonmin, après celle de Rustenburg chez Amplats l’hiver dernier) et la contagion des conflits en cours vers les mines d’or puis de minerai de fer plus récemment, a conduit le PDG et éditorialiste du site mineweb.com Lawrence Williams à tirer la sonnette d’alarme : « nous posions la question à la mi-août du risque de contagion des grèves et de la violence dans les mines de platine vers les mines d’or d’Afrique du sud. Les opérations y sont très semblables et elles emploient toutes deux d’importants effectifs de travailleurs. Si l’AMCU agit de la même façon dans les mines d’or, l’impact pourrait être tout aussi déstabilisant», réagit Lawrence Williams. Le point de vue de notre confrère sur ce qui ressemble fort à un tournant dans l'histoire globale des mines dont le déroulement est observé par l'ensemble du secteur minier.

L’éditorialiste et ex Directeur de Mineweb.com explique comment la contagion qu’il redoutait en août se produit ces jours-ci des mines de platine aux mines d’or et vers celles d’autres ressources en Afrique du sud, au moment où plusieurs groupes (Anglo American, Amplatts, notamment) ont annnoncé qu’ils prennent des sanctions et des mesures disciplinaires contre les mineurs participant à des actions de grèves illégales dans plusieurs de leurs mines. Un nouveau mort a été déploré depuis la rédaction de cet article en fin de semaine dernière, dans les mines de Rustenburg où a eu lieu une nouvelle action de masse des grévistes face aux forces de l'ordre.

LAWRENCE_WILLIAMS

Lawrence Williams, directeur de la rédaction de Mineweb.com (ph SD Mineweb.com)

« En août, les experts sud-africains du travail, le secteur minier aurifère lui-même ont écarté cette perspective, pensant que les mines d’or disposaient d’un système d’interim lui permettant d’échapper à de telles ruptures. Mais ils ont visiblement ignoré complètement le fait que ce qui a conduit au massacre de Marikana cet été était largement le fruit d’une profonde insatisfaction au sein même de l’Union Nationale des Mineurs renforcée par une nouvelle union syndicale, aggravée par des agitateurs cherchant à mettre en difficulté le Président Zuma à l’approche des élections au Congrès national africain (ANC) », explique Lawrence Williams.

Mines_AF_SUD_CARTE_MINEWEB

La carte des mines d’or sud-africaines (Source Mineweb.com)

C’est justement la conjonction des frustrations des mineurs sur le plan salarial, syndical et d’un appel lancé par un leader populiste issu de l’aile gauche de l’ANC, Julius Malema, à rendre les mines « incontrôlables » qui a permis aux grèves de se propager des mines de platine aux mines d’or, et au-delà, note M. Williams, qui explique comment Anglo Gold Ashanti, le groupe leader a été obligé à stopper ses opérations durant les deux semaines passées et Gold Fields, le n°2 du secteur a du fermer la moitié de son complexe phare de KDC, près de Johannesburg. Et d’autres groupes dans la foulée : « 22 mines ont fermé suite à cette vague de grèves », note Lawrence Williams qui craint que les moins rentables ne réouvrent plus, victimes des pertes opérationnelles engendrées par le mouvement de revendication.

121009_ANGLO_AM_REPART_METAUX 

Répartition des revenus par métaux chez Anglo American (source Anglo Am 2012)

Après les productions de platine et d’or affectées dans les mines sud-africaines opérées par les groupes Amplatts, Lonmin, Anglo American, c’était ce lundi au tour de Kumba iron ore, gros producteur de minerai de fer (12.700 salariés) de demander aux 300 mineurs de la mine géante de Sishen (Cap nord) à l’origine d’une grève illégale conduite sur le tas le 4 octobre, obligeant la compagnie à suspendre sa production, de reprendre le travail.

« Les grévistes réclament une hausse de salaire mensuel de 15.000 rands pour tous les employés en plus de ce qu’ils reçoivent déjà. L’action du groupe envers les grévistes consiste à les engager à quitter la mine en protégeant tous les outils de travail et de reprendre les opérations dès que possible », peut-on lire sur le site internet du groupe qui estime perdre près de 120.000 tonnes de produits finis par jour.

Kumba Iron ore précise que les grévistes sont tous des permanents adhérents à des unions syndicales reconnues par le groupe mais qu’ils « agissent de leur propre chef sans représentation syndicale ».

 

ArcelorMittal Afrique du Sud craint une rupture de livraison de minerai de fer

ArcelorMittal Afrique du Sud a déclaré ce lundi que Kumba Iron ore venait de déclarer force majeure pour ses opérations de production de minerai de fer de Sishen pour au moins deux semaines, craignant que son usine de Saldanha soit affectée si la rupture des livraisons dure plus d’une semaine et demie, précise Reuters.

ANGLO_AM_CARTE_Bushveld_Complex

La carte du bassin de Bushveld des mines et des fonderies de platine d’Anglo American : les grèves font tâche d'huile dans l'ensemble du bassin (Source Anglo Am 2012)

« Et on ne voit pas le bout du tunnel », continue l’éditorialiste de Mineweb, insistant sur ses anticipations vers la fin septembre d’une extension des conflits sociaux dans les mines d’Anglo American Platinum (Amplats) : « les grèves illégales ont migré depuis vers les opérations de Bushveld North Western Limb de la mine d’Union Platinum. Le potentiel de violence et d’intimidation des travailleurs de l’or et du platine est toujours là. Ce qui est très préoccupant pour l’industrie minière du pays, et pour son gouvernement étant donné l’importance de la production minière et des exports pour son économie est que les grèves semblent s’étendre non plus seulement dans les mines de métaux précieux mais aussi vers d’autres secteurs », poursuit M. Williams.

Par-delà l’impact encore mineur sur la production mondiale cet année, l’éditorialiste souligne que « le prix de l’or ne dépend pas seulement du rapport entre l’offre et la demande mais davantage de facteurs économiques et monétaires. »

 

Rien ne semble agir pour arrêter les grèves

Or rien ne semble agir des mesures prises par les compagnies pour tenter d’endiguer ce mouvement, d’autant qu’on ne remplace pas d’un coup d’un seul 10.000 à 20.000 mineurs ou davantage sans de longues interruptions de la production nécessaires à la formation des remplaçants des grévistes, dont le recrutement est rendu improbable vu le type d’intimidation pratiqué sur ceux qui tentent de signer des contrats, poursuit M. Williams.

Enfin, il note qu’un autre inquiétude provient de la non appartenance des démissionnaires à une quelconque union syndicale et du caractère démesuré de leurs revendications allant jusqu’à 2, 3 ou 4 fois le niveau usuel des salaires du secteur, irréalisable à l’échelle des mines d’Afrique du sud sans réduire considérablement le nombre des salariés, ce qui demanderait aussi beaucoup de temps et beaucoup d’investissements.

121009_PRIX_PLATINE

L’évolution des prix du platine (dollars/once) depuis octobre 2011 (source Mc Gregor BFA/Anglo Am)

« La situation représente à nouveau un risque énorme de nouvelles violences analogues à celles de cet été à Marikana – 46 tués, des dizaines de blessés NDLR – au moment où les compagnies minières font évacuer les démissionnaires de leurs logements de travailleurs, tant du côté de ces derniers que pour ceux qui vivent dans des townships locaux plutôt que dans les mines. La réponse des groupes miniers ou celles du gouvernement et de la police restent encore à voir », conclut Lawrence Williams qui ajoute que « l’approche douce, douce ne semble pas avoir fonctionné et qu’une ligne plus dure se fait jour et avec elle un risque croissant d’escalade ».

« Comme nous le disions auparavant, les problèmes peuvent courir de plus belle pour encore un certain temps. Yogi Berra disait bien que rien n’est fini avant d’être terminé », conclut notre confrère de Mineweb.

Près de 90% des réserves connues de platine et de platinoïdes se trouvent en Afrique du Sud, pays également riche pour ses réserves en minerai de fer, en or et en diamants.

 

Traduit et rapporté par Jo Gatsby

Voir aussi via :

www.mineweb.com

TARIFS_PUBLICITES_MPE-MEDIA_2012

Retour vers le haut

Mis à jour (Samedi, 22 Octobre 2016 15:45)

 

Commentaires non autorisés

Vendredi 17 Novembre 2017
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201611<201710 Novembre 2017 >201712   >>201811
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
126201711
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 139
Nombre d'articles : 2095
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 3298749
Visiteurs

Visites aujourd'hui273
Visites hier300
Visites dans le mois5728
Total des visites521891
Qui est en ligne ?
Nous avons 240 invités en ligne