Accueil Industrie Les Actus ArcelorMittal accusait déjà de fortes pertes au T3

PARIS (MPE-Média) – Le groupe ArcelorMittal a estimé recevable ce week-end l’accord trouvé en fin de semaine dernière avec le gouvernement français concernant Florange. Le groupe a toutefois conditionné la relance des hauts-fourneaux de Moselle à la reprise de la demande d’acier, après avoir subi de fortes pertes au 3e trimestre 2012. Rappel des faits et résultats du groupe luxembourgeois tels qu’ils avaient été rendus publics pour les aciers plats au carbone à la toute fin octobre.

BANDEAU_JSI_FFA_2012

Le segment Aciers Plats carbone Europe d'ArcelorMittal – dont fait partie le site de Florange NDLR – annonçait bien le 31 octobre dernier une perte opérationnelle de 303 millions d’euros au T3 2012.

ArcelorMittal ajoutait que sa perte opérationnelle totalisait alors 643 millions d’euros pour les neuf premiers mois de 2012, « reflétant ainsi la persistance des difficultés de l'environnement opérationnel en Europe où un ralentissement saisonnier s'est ajouté à la poursuite de l'affaiblissement de la demande. »

Comparée au T2 2012, la production d'acier brut du segment avait chuté de 5,9% à 6,7 Mt au T3 2012. Au T3 2012, les expéditions d'acier ont reculé à 5,8 Mt, soit une baisse de 13,8% par rapport à 6,8 Mt au T2 2012 et de 8,6% par rapport à 6,4 Mt au T3 2011, « ce qui montre que ce déclin n'a pas seulement un caractère saisonnier », précisait le groupe.

CA en baisse de 12,5% au T3

Le chiffre d'affaires s'est établi à 4,9 milliards d’euros au T3 2012, soit une baisse de 12,5% par rapport à 5,6 milliards d’euros au T2 2012. « La baisse du chiffre d'affaires est principalement due à la diminution des volumes d’expéditions d'acier et à la baisse des prix de vente moyens de l'acier (-1,0%) », précisait alors le groupe.

L’un des reproches récurrents des syndicats concerne l’investissement du groupe qu’ils jugent insuffisant depuis 2006 : Au 3e trimestre 2012, les dépenses d'investissement du segment aciers plats carbone Europe se sont établies à 145 millions d’euros et ont atteint 520 millions d’euros pour les neuf premiers mois de 2012, précisait le groupe à la fin octobre 2012.

A noter que le PDG du groupe ArcelorMittal a promis au premier ministre français de réinvestir 180 millions d’euros dans le site de Florange pour sa maintenance en attendant une relance de la production d’acier.

« L'Europe a vu son PIB diminuer depuis le troisième trimestre de 2011 sous l'effet du recul persistant des investissements et de la consommation, tandis que les mesures d'austérité et le chômage record pèsent sur la demande. Il n'est pas attendu de reprise durable en Europe avant 2014 et la zone euro dans son ensemble devrait au mieux connaître une stagnation en 2013 », détaillait le porte-parole du groupe fin octobre.

Demande d'acier de l'UE à -28% en dessous de 2007

« L'indice PMI reste pour le quinzième mois consécutif inférieur à 50, ce qui indique une contraction du secteur manufacturier. Dans l’Union européenne, la demande d'acier apparente a selon les estimations diminué d'environ 9,5% au cours des trois premiers trimestres de 2012 par rapport à l’année passée et elle devrait enregistrer une baisse de près de 8% pour l'ensemble de l'année. La demande de l’Union européenne est actuellement d’au moins 28% inférieure aux niveaux de 2007 », poursuivait le groupe.

M. Robrecht Himpe, Directeur général du segment Plats carbone Europe et membre du Comité de Direction d'ArcelorMittal avait alors déclaré que « la demande sous-jacente continue de s'affaiblir en Europe. Nos clients restent prudents et l'incertitude les incite à réduire leurs investissements. La demande d'automobiles est un exemple évident et les annonces de grands constructeurs automobiles se sont multipliées ces dernières semaines tandis qu'ils continuent de revoir leur activité en Europe. Au cours du trimestre écoulé, nous avons poursuivi la mise en place de mesures destinées à réagir à cette situation, à fournir un excellent service à nos clients et à accroître notre compétitivité. »

La situation n’a pas fondamentalement évolué sur le marché de l’acier depuis la fin octobre et nos sources ne nous signalent pas de hausse effective des prix de l’acier depuis cette période. On peut donc comprendre les craintes des partenaires sociaux du groupe confronté à l’exigence d’une reprise pour voir le travail reprendre à Florange.

Christophe Journet

121102_PREV_PROD_ACIER_MONDE_MEPS_2012

MEPS prévoit une baisse de la production européenne d'acier de près de 8 millions de tonnes en 2012 (source MEPS 2012)

TARIFS_PUBLICITES_MPE-MEDIA_2012

Retour vers le haut

Mis à jour (Mercredi, 09 Novembre 2016 14:54)

 

Commentaires non autorisés

Mardi 13 Novembre 2018
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201711<201810 Novembre 2018 >201812   >>201911
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
126201811
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 139
Nombre d'articles : 2207
Liens internet : 10
Nombre de clics des articles : 4122118
Visiteurs

Visites aujourd'hui35
Visites hier398
Visites dans le mois4129
Total des visites625986
Qui est en ligne ?
Nous avons 323 invités en ligne