Accueil Actus en Libre accès Florange/ULCOS : Mise au point de la CFDT

PARIS (MPE-Média) – Parlant de « retards et d’hésitations » dans la mise en œuvre du projet Ulcos de captation et de stockage du CO2 sur les hauts-fourneaux sidérurgiques, la CFDT Métallurgie a rencontré récemment le ministère de la Recherche et de l’Enseignement supérieur à ce sujet. Elle estime que le report de la candidature d’ArcelorMittal à des aides européennes n’est pas lié à des questions de préparation technique mais « à des choix financiers » de l’aciériste. Explications.

BANDEAU_MPE_MEDIA_2012

« L’accord conclu fin novembre, entre le groupe Mittal et le gouvernement français, pour répondre à la mobilisation des salariés de Florange engage ses signataires à reprendre l’étude du projet Ulcos (de captation et de stockage du CO2 sur les hauts-fourneaux sidérurgiques) dont l’intérêt stratégique est reconnu », déclare la porte-parole de la CFDT métallurgie.

« La CFDT Métallurgie déplore les retards et les hésitations dans la mise en œuvre de ce projet. Alors qu’un consortium de 48 entreprises sidérurgiques, dont ArcelorMittal, avait reçu d’importants concours financiers pour l’installation d’un démonstrateur industriel de la technologie Ulcos, sur un haut-fourneau de Florange, ArcelorMittal a invoqué des problèmes techniques pour remettre à beaucoup plus tard une décision ferme à ce sujet. Pour la CFDT Métallurgie, il est clair que ce report n’est absolument pas motivé par des raisons techniques, mais par un choix financier », explique la CFDT.

FLORANGE

(ph SD Archives MPE-Média)

La branche Mines et Métaux de la centrale a rappelé que la technologie Ulcos pouvait permettre « jusqu’à 55 % de réduction des émissions de CO2 et jusqu’à 40 % de gain de productivité ».

« C’est pourquoi la réalisation de ce projet et la diffusion de cette technologie apporteraient un avantage compétitif et environnemental essentiel au maintien des activités de production d’acier en France et en Europe, à hauteur des besoins et face à la concurrence internationale », souligne-t-elle.

La CFDT annonce qu’une feuille de route est en préparation ces jours-ci, qui doit indiquer précisément le programme de travail d’ArcelorMittal pour relancer le projet en lien avec les services de l’État.

La CFDT note avoir insisté auprès du ministère sur « l’urgence de vérifier la faisabilité du démonstrateur industriel, car les savoir-faire exceptionnels des personnels des hauts-fourneaux de Florange auront disparu si l’on tarde trop ».

La CFDT Métallurgie conclut en affirmant qu’elle « continuera d’agir pour le respect des engagements pris sur Ulcos dans l’accord gouvernement-Mittal. »

 

Christophe Journet

Voir aussi nos précédents articles, notamment via :

http://www.mpe-media.com/index.php?option=com_content&view=article&id=908:arcelormittal-florange-ulcos&catid=37:actus-en-libre-acces&Itemid=18

TARIFS_2013

Retour vers le haut

Mis à jour (Mardi, 25 Octobre 2016 10:38)

 

Commentaires non autorisés

Dimanche 17 Décembre 2017
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201612<201711 Décembre 2017 >20181   >>201812
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
126201712
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 139
Nombre d'articles : 2113
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 3365358
Visiteurs

Visites aujourd'hui121
Visites hier316
Visites dans le mois5623
Total des visites531578
Qui est en ligne ?
Nous avons 215 invités en ligne