Accueil Actus en Libre accès Acier : Nouvelles fermetures à Liège

LIEGE (MPE-Média) – Le groupe ArcelorMittal, premier producteur mondial d’acier va fermer définitivement sa cokerie de Liège ainsi que six lignes de finishing de produits plats en acier au carbone, annonce le holding et sa filiale liégeoise ce jeudi par un communiqué. 5 autres lignes et 800 emplois sont toutefois préservés.

BANDEAU_MPE_MEDIA_2012

ArcelorMittal Liège a informé ce jour « avec regret » le Conseil d’Entreprise local de son intention d’arrêter définitivement un certain nombre d’installations supplémentaires en raison de la dégradation de l’économie européenne induisant un faible niveau de demande pour ses produits, annonce le groupe.

Le 14 octobre 2011, ArcelorMittal Liège a annoncé son intention d’arrêter définitivement la phase liquide en raison de la surcapacité structurelle en Europe du Nord. Ce projet était basé sur la concentration des activités liégeoises sur le Finishing avec cinq lignes principales et sept lignes flexibles, poursuit le groupe.

Selon le modèle de flexibilité envisagé - rejeté par les organisations syndicales - ces lignes auraient été chargées entre 0 et 100 % selon la demande du marché. Malheureusement, depuis octobre 2011, les perspectives économiques se sont détériorées davantage. La demande d’acier en Europe a chuté de 8 à 9 % en 2012 par rapport à l’année précédente et est actuellement 29 % en dessous des niveaux d’avant crise, précise ArcelorMittal.

Restructuration dans l'automobile en ligne de mire

« Un certain nombre de nos clients clés du secteur automobile ont annoncé des projets de restructurations majeures sur leurs sites. En conséquence, il n'y a pas de demande suffisante pour supporter la continuité des installations flexibles de Liège et aucune amélioration n’est prévue à moyen terme. Malgré la fermeture des hauts-fourneaux, le site de Liège a accusé une lourde perte opérationnelle de plus de 200 millions d’euros pour les 9 premiers mois de 2012 et aucune amélioration n'est prévue en 2013 en raison de la détérioration du marché européen », explique la porte-parole d’ArcelorMittal Liège.

Cette situation ne peut perdurer, note le groupe qui annonce qu’en conséquence, pour répondre à ces changements structurels de marchés et afin de s’adapter à la réalité de la demande en Europe, ArcelorMittal Liège a l’intention d’arrêter définitivement les six lignes flexibles suivantes:

- Le Train à Large Bande de Chertal

- Une des deux filières du laminage à froid de Tilleur

- Les lignes de galvanisation 4 et 5 de Flémalle

- Les lignes d’électrozingage HP3 et HP4 de Marchin

ARCELORMITTAL_SIEGE_LUX_02

Le siège du holding ArcelorMittal à Luxembourg (ph SD ArcelorMittal archives MPE-Média)

Le projet intègre le maintien de la ligne de revêtements organiques 2 de Ramet uniquement en tant que ligne de réparation pour les produits de la Combiline.

En outre, l’entreprise a également l’intention d’arrêter définitivement la cokerie qui n'est plus viable en raison des excès de capacité de production de coke en Europe.

1.300 emplois concernés par les fermetures

ArcelorMittal Liège prévoit de continuer à exploiter les cinq lignes principales qui représentent environ 800 emplois. Ces cinq lignes sont stratégiques en raison de leurs produits de haute qualité, de leurs processus spécialisés ou d’avancées technologiques spécifiques, explique le groupe.

L’entreprise reconnaît que ce projet sera très difficile pour le personnel et la région vu qu’il affecte environ 1.300 personnes. La Direction s’engage à rechercher une solution socialement acceptable pour les personnes concernées. Ceci impliquera des discussions avec les représentants syndicaux sur tous les moyens utiles pour réduire l'impact social, en ce compris les possibilités de mobilités sur d'autres sites dans le Groupe.

« Nous regrettons profondément que la situation économique se soit davantage détériorée et ait mené à la présentation de ce projet impliquant de nouvelles fermetures nécessaires à la rentabilité du site de Liège. Nous reconnaissons que cette annonce est très difficile pour les membres du personnel de Liège, particulièrement dans un délai aussi proche de l’annonce de fermeture de la phase liquide », a déclaré M. Bernard Dehut, le PDG d'ArcelorMittal Liège.

« Nous avions espéré que cette fermeture soit suffisante pour nous adapter à la demande réduite. Mais en raison du faible niveau de demande et de l’économie européenne, il est devenu de plus en plus évident que des actions complémentaires sont nécessaires pour endiguer les pertes du site. Nous invitons les représentants syndicaux à entrer dans un dialogue constructif pour garantir l'avenir des installations que nous voulons maintenir à Liège » conclut la direction liégeoise du groupe luxembourgeois.

C.J.

NDLR - A propos d’ArcelorMittal : ArcelorMittal est le numéro un mondial de l’exploitation sidérurgique et minière, avec une présence dans plus de 60 pays. ArcelorMittal est leader sur tous les principaux marchés sidérurgiques mondiaux, y compris l'automobile, la construction, l'électroménager et l'emballage. La Société est un acteur de premier plan dans le domaine de la R&D et de la technologie. Le Groupe est aussi à la tête d’une exploitation minière de niveau international avec un portefeuille mondial réparti sur 20 mines en service et en développement et est le 4è producteur mondial de minerai de fer. Avec des opérations réparties dans plus de 22 pays sur quatre continents, la Société est présente sur tous les marchés clés de l'acier, tant dans les économies émergentes que dans les économies développées et elle dispose d’excellents réseaux de distribution. Grâce à ses valeurs fondamentales que sont le développement durable, la qualité et le leadership, ArcelorMittal s'engage à agir de manière responsable à l'égard de la santé, de la sécurité et du bien-être de son personnel, de ses cotraitants et des communautés au sein desquelles elle opère. Son engagement porte également sur la gestion durable de l'environnement. ArcelorMittal joue un rôle de premier plan dans les efforts du secteur pour mettre au point des processus de production sidérurgique innovants et se consacre activement à la recherche et au développement de technologies et de produits sidérurgiques qui contribuent à lutter contre le changement climatique. ArcelorMittal est membre de l’indice FTSE4Good et de l’Indice Mondial de Durabilité Dow Jones. Les chiffres financiers clés d'ArcelorMittal pour 2011 font ressortir un chiffre d'affaires de $ 94,0 milliards pour une production de 91,9 millions de tonnes d'acier brut, représentant environ 6% de la production mondiale d'acier. Les opérations minières du Groupe ont produit 54 millions de tonnes de minerai de fer et 7 millions de tonnes de charbon métallurgique. Les actions d'ArcelorMittal sont cotées sur les marchés de New York (MT), Amsterdam (MT), Paris (MT), Bruxelles (MT), Luxembourg (MT) et sur les bourses espagnoles de Barcelone, Bilbao, Madrid et Valence (MTS).

 

PPlus d'informations sur ArcelorMittal sur :

www.arcelormittal.com

TARIFS_2013

Retour vers le haut

Mis à jour (Mardi, 25 Octobre 2016 10:41)

 

Commentaires non autorisés

Samedi 22 Juillet 2017
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201607<20176 Juillet 2017 >20178   >>201807
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
126201707
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 116
Nombre d'articles : 2058
Liens internet : 12
Nombre de clics des articles : 2997776
Visiteurs

Visites aujourd'hui265
Visites hier284
Visites dans le mois7233
Total des visites481979
Qui est en ligne ?
Nous avons 216 invités en ligne